César collaborera-t-il avec Dieu pour sauver le monde?

Déclaration du Sommet interreligieux mondial – Winnipeg
Mercredi 23 juin, 2010

Cinq jours se sont à peine écoulés de la clôture du Sommet interreligieux mondial, qui semble avoir été totalement éclipsé par le G8-G20 en Ontario. Pourtant, une voix puissante et unie des différents ‘Gs spirituels’ s’est projetée du cœur du continent nord-américain pour rappeler les dirigeants politiques et financiers d’agir autant avec leur esprit scientifique qu’avec leur cœur et de prendre des décisions d’ordre global en pensant et en agissant avec l’intelligence de leur esprit, de leur humanité et de leur foi.

Après trois jours consécutifs de réflexion intense et de dialogues guidés par la prière collective, la version finale de la déclaration du sommet interreligieux est passée de la ‘zone spirituelle libre’ de l’Université de Winnipeg à la zone ‘politico-économique surprotégée’ des VIPs du G8-G20, et ce par l’intermédiaire de l’Honorable Steven Fletcher, Ministre de l’État (Réforme démocratique). Treize représentants du partenariat interreligieux de la jeunesse y ont aussi participé, comme il y eut des jeunes représentants des G8-G20 (Mon Sommet), qui ont pris part aux deux sommets respectifs. Une rencontre entre les groupes respectifs des jeunes aurait sans doute ouvert de nouveaux horizons de dialogues, et servi d’exemple a ce qu’auraient pu faire les dirigeants adultes.

A première instance, le message du sommet interreligieux paraît se caractériser par l’absence des formules mathématiques, des taux, des statistiques et des terminologies macroéconomiques complexes. Pourtant, il devient de plus en plus évident que ce message prophétique, basé primordialement sur des principes religieux et des lois naturelles encrypte des chiffres beaucoup plus importants et qui régissaient la vie sur notre planète depuis son commencement. Tout en étant conscients des enjeux d’ordre global qui vulnérabilisent les sociétés marginalisées, et qui mettent l’environnement dans des états de déséquilibres irréversibles, les dignitaires religieux ont pris le temps pour écouter le cri de S.O.S. des vulnérables, ont prié en unisson, ont dialogué et rédigé ensemble, un message simple mais bien puissant, qui devait vocaliser les préoccupations des sociétés oubliées et abusées. Pour étayer leur déclaration par des résultats concrets, les partenaires religieux ont eu recours aux statistiques internationales crédibles. Toutefois, la voix du sommet interreligieux est plutôt celle de l’esprit, de l’intelligence de la foi, et fait appel a un changement radical des fondements des décisions économiques et politiques, ces dernières étant purement basées sur des profits non durables. Ainsi, les Gs religieux du mondes, jeunes et moins jeunes, incitent les G8-G20 à honorer leurs engagements envers les pauvres et les vulnérables du monde, et spécialement envers les femmes et les enfants, en suggérant des solutions d’après leur propre Weltanschauung. [Read more…]

Un nouveau nonce pour le Canada

Mgr Pedro López Quintana, nouveau nonce apostolique au Canada

Mgr Pedro López Quintana, nouveau nonce apostolique au Canada

La Pape a nommé ce matin Mgr Pedro López Quintana nonce apostolique au Canada. Il succède à Mgr Luigi Ventura, aujourd’hui représentant du Saint-Siège en France. Mgr López Quintana est né à Barpastro en Espagne le 27 juillet 1953. Il a été ordonné prêtre par Jean-Paul II le 15 juillet 1980 pour le diocèse de Saint-Jacques de Compostelle. Titulaire d’un doctorat en droit canonique (Angelicum)  et d’un post-doc en théologie dogmatique (Grégorienne), il est entré au service diplomatique du Saint-Siège le 1er février 1984.

Il a d’abord servi au Madagascar, aux Philippines et en Inde (de 1989 à 1991). En février 1998, il est nommé assesseur général de la Secrétairerie d’État. Le 12 décembre 2002, il est nommé archevêque titulaire d’Agropoli et fait nonce apostolique. Le 6 janvier 2003, il est ordonné évêque par Jean-Paul II avant d’être nommé nonce apostolique en Inde et au Népal, poste qu’il occupait jusqu’à maintenant.

Cette nomination sera une surprise pour plusieurs qui s’attendaient à ce que le poste laissé vacant par Mgr Ventura ne soit comblé qu’au début de 2010. Les enjeux de notre pays et de l’Église ici exigent-ils l’envoi d’une grosse pointure pour poursuivre ce que Mgr Ventura avait commencé? Il semble clair que Mgr López Quintana est un diplomate ferré et que son expérience sera d’un grand service dans un pays où les défis tant sur le plan social qu’ecclésial, ne manquent pas.

Plus de détails à Zoom ce jeudi.

Kader enfin libre!

Le gouvernement canadien a finalement accepté d’accorder la résidence permanente à Abdelkader Belaouni qui était réfugié à l’église catholique St. Gabriel à Montréal depuis le 1er janvier 2006. Après avoir passé presque quatre ans à vivre  comme un traqué, avec un avis de déportation au-dessus de sa tête, Kader a reçu aujourd’hui le statut de résident permanent pour des raisons humanitaires. Malgré sa cécité, Kader s’était impliqué à fond dans la communauté et avait reçu l’appui de centaines de groupes et organismes, ainsi que des députés de tous les partis.

Nous avions rencontré Abdelkader dans le cadre de Focus catholique (10 novembre 2008), épisode qui est toujours en ligne et que nous rediffuserons lundi prochain, 2 novembre à 19h.

Nous nous réjouissons pour Kader qui goûtera pleinement sa liberté et a retrouvé sa dignité, grâce au curé de la paroisse qui l’a accueilli et à tous ces supporters qui ont dénoncé l’injustice dont il était victime. Nous lui souhaitons le meilleur dans sa nouvelle vie.

Plénière des évêques 2009 – Jour 2

Compte-rendu de la 2e journée de la plénière des évêques catholiques du Canada qui se tient à Cornwall jusqu’au 23 octobre.

De Val-de-Paix à NAV Canada

Semaine 4 de tournage de la série sur la vie consacrée

Il est heureux de pouvoir joindre l’utile à l’agréable. C’est souvent ce que nous permet cette production sur laquelle l’équipe de Sel + Lumière travaille présentement. Depuis un mois, j’ai pu découvrir différentes dimensions de la vie consacrée au sein de l’Église catholique. Ce week-end donc, mon collègue et moi nous sommes rendus à Rawdon, plus précisément à Val-de-Paix, la maison d’accueil de la Communauté du Chemin Neuf là-bas. Je connaissais un peu cette communauté dite nouvelle, fondée en 1973, pour avoir visité sa première maison, dans la côte du Chemin Neuf à Lyon. Ce fut une joie de découvrir les membres de cette famille au Québec. Nous avons accompagné des couples et familles qui participaient à un weekend Emmaüs, une formation pour les grands, pendants que d’autres s’occupent des petits. Le père Michel Gourgues, op, a captivé l’audience avec un véritable cours sur la prière du Notre Père selon Matthieu et Luc. Là pour observer et interviewer, le journaliste a lui aussi ‘vécu’ le week-end, et ce n’était pas bien difficile : enseignement solide dans un cadre enchanteur, soleil d’automne et feuilles givrés, le tout aromatisé de prières et de partages… Ne manquait que mon épouse pour partager ce moment. De voir ces familles vivre et célébrer leur foi avec autant de cœur que d’intelligence nous a à la fois réjouis et inspirés, mon collègue et moi.

Plénière des évêques

De Rawdon nous voici maintenant au Centre NAV Canada pour la plénière des évêques du Canada. Ce happening annuel est important pour nos pasteurs qui ont peu d’occasion de se retrouver. Les sujets à l’ordre du jour sont aussi sérieux qu’intéressants : l’identité catholique dans la sphère publique, les relations catholiques-anglicanes et l’approche pastorale à adopter en réponse à la pauvreté sont quelques thèmes à l’ordre du jour.

Les évêques feront également le point sur Développement et Paix, suite aux allégations de LifeSite.com à l’effet que D&P aurait appuyé un groupe qui serait également soutenu par un organisme qui favorise l’avortement. L’affaire avait causé l’effroi de bien des catholiques du Canada anglais. L’organisme de solidarité internationale de l’Église catholique au Canada est ainsi scruté la loupe. Une mise à jour des règles et politiques ne peut certes faire de tort. Tous reconnaissent toutefois le travail énorme de l’organisme et de ses membres : d’aide à nos frères et sœurs des pays du tiers et quart monde à prendre leur destin en mains et de sensibilisation des catholiques d’ici et de tous les Canadiens au déséquilibre entre les nations riches et les nations pauvres.

Enfin, les évêques se questionneront sur leur rôle dans les questions qui touchent la vie. Pour la première fois, plusieurs évêques avaient pris part à la marche pour la Vie le 14 mai dernier à Ottawa. Sauf l’archevêque de Québec, aucun prélat québécois ne s’était déplacé. Ceux qui étaient présents mettaient fin à un long silence de nos pasteurs dans le débat pro-vie. Au-delà de leur présences, leurs paroles pourraient tempérer un débat qui polarise les catholiques de gauche et de droite.

Enfin, on ne peut nier que l’affaire Lahey a affecté nos pasteurs. Bien qu’il soit trop tôt pour mesurer l’impact de ce scandale, l’image de l’Église, en particulier des hommes de Dieu, en a encore pris pour son rhume. Aucune campagne de relation publique ne pourra renverser l’opinion publique. L’effroi et l’incrédulité de plusieurs catholiques doivent trouver une réponse claire. La transparence est ici de mise.

Cette semaine, prions pour nos évêques afin que leurs discussions portent des fruits. Que leur rencontre se fasse sous le signe de la fraternité et de la communion, empreinte de l’Esprit de Vérité.

 

Archives des jésuites au Canada: un héritage à partager

Les provinces jésuites francophones et anglophones du Canada ont célébré l’ouverture de leurs nouvelles archives conjointes à la maison Bellarmin à Montréal le 22 septembre 2009. Les chercheurs et le public en général peuvent désormais découvrir la riche histoire de cette communauté et son rôle essentiel pour l’évangélisation et l’établissement de l’Église catholique au Canada.

Ventura vers de nouvelles aventures…

Benoît XVI a nommé aujourd’hui Mgr Luigi Ventura en tant que nonce apostolique en France. Le représentant du Pape au Canada depuis 8 ans se voit ainsi confier la représentation auprès de la Fille aînée de l’Église. Tâche importante, plus gros poste après celui de nonce en Italie, l’Église catholique en France, en particulier l’épiscopat français, doit se réjouir de sa venue.

Mgr Luigi Ventura

Mgr Luigi Ventura

Arrivé en poste au Canada la veille du 11 septembre 2001, Luigi Ventura était déjà qualifié de ‘nonce de la JMJ 2002’. Ce qu’il fut tant au fil des préparatifs que dans les suites données à l’événement. Le charme italien de l’homme de Brescia aura rapidement conquis les catholiques d’un bout à l’autre du pays. Son écoute attentive et son acuité pastorale lui auront permis de pleinement saisir l’Église au Canada, ses nuances, ses défis et ses besoins. Il laisse ainsi une marque indélébile sur cette Église, ayant suggéré au Saint-Père les noms des pasteurs les plus aptes à exercer le ministère épiscopal. Pensons seulement aux sièges apostoliques de Québec (Ouellet), Halifax (Mancini), Ottawa (Prendergast), Toronto (Collins), Edmonton (Smith) et Vancouver (Miller), sans compter l’élévation du père abbé d’Oka au siège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et de l’ancien maître général des Capucins au siège de Nelson en Colombie Britannique.

Plus qu’un diplomate, Mgr Ventura est l’ami des jeunes. La porte de la nonciature apostolique était toujours ouverte. Je garde ainsi de très bons souvenirs de ces visites avec des étudiants de théologie ou des membres de l’équipe de Sel + Lumière. À chaque fois qu’il le pouvait, Luigi Ventura acceptait les invitations de divers groupes de jeunes qui voulaient le connaître et lui poser des questions.

Pour tout cela, Mgr Ventura nous manquera. Et sûrement que nous lui manquerons aussi: les Français sont… Français! Et nous : Canadiens, Québécois, chialeurs peut-être mais chaleureux et bons vivants… Souhaitons-lui le meilleur dans ses nouvelles fonctions.

Idem à son successeur pour qui la tâche sera énorme : le cardinal Turcotte devra renoncer à sa charge en 2011, tout comme Mgr Gaumond à Sherbrooke, Mgr St-Gelais à Nicolet et Mgr Veillette à Trois-Rivières, pour ne nommer qu’eux, qui atteindront tous l’âge canonique de la retraite, un vénérable 75 ans, en 2011. Les consultations discrètes et enquêtes sur les successeurs potentiels auront de quoi tenir le prochain représentant du Pape au Canada fort occupé… et donner la direction de l’Église catholique au Québec pour les décennies à venir.

« Célébrons notre foi »

Cette semaine marque le 25e anniversaire de la première visite d’un pape en terre canadienne. Jean-Paul II arrivait à Québec le 9 septembre 1984 pour un voyage de 11 jours, le plus long de son pontificat, qui l’a mené d’un bout à l’autre de notre grand pays. Si la plupart des diocèses et communautés font peu état de cet anniversaire, des Canadiens de partout se sont retrouvés cette semaine-là pour célébrer – d’où le thème simple mais évocateur de cette visite: « Célébrons notre foi. » Car c’est d’abord en tant que frère et pasteur que Jean-Paul II était venu à notre rencontre.

Pour souligner cet anniversaire, Télévision Sel + Lumière présente une émission spéciale avec des gens qui ont contribué à faire de ce voyage un moment fort de notre histoire.

Pape, Pasteur et Pèlerin relatera des moments forts, ainsi que quelques anecdotes, de la visite de Jean-Paul II au Canada en 1984.

Ce soir 19h30 et 23h30

En rappel mardi 8 septembre 12h30 et samedi 12 septembre 19h30 et 23h30.

Vous avez des souvenirs à partager? Commentez ce blogue ou écrivez-nous à info@seletlumieretv.org jusqu’au 20 septembre.

L’impact de Tremblay c. Daigle et discussions américaines constructives

Le Soleil d’hier présentait un intéressant article qui soulignait les 20 ans de l’affaire Chantal Daigle et de la décision de la Cour d’appel reconnaissait les droits de Tremblay sur le fœtus porté par son ex-conjointe, un jugement qui allait cependant être cassé deux semaines plus tard quand la Cour suprême a rendu une décision qui a fait école en droit canadien.

Le jugement de la Cour d’appel affirmait que l’enfant à naître avait un statut civil, peu importe le stade de la grossesse, et donc le droit de naître. Avant que la Cour suprême ne rende son jugement, la jeune femme s’était rendue à Boston pour subir un avortement, à la vingtième semaine de grossesse. 

La décision de la Cour suprême a fait jurisprudence. Elle reconnaissait que le fœtus n’est pas compris dans le terme « être humain » employé dans la Charte québécoise des droits de la personne. Le problème est que le Charte en question n’a jamais définit ce qu’était « une personne humaine ». Aux yeux de la Cour suprême, si le législateur avait voulu accordé au fœtus le droit à la vie, il n’aurait pas laissé cette définition, ni la protection de ce droit, dans l’incertitude. Définir ce qu’est une personne, ajoutait la Cour, ne relève pas du simple jeu linguistique.  [Read more…]

En cette veille de la fête du Canada…

Félicitations à nos nouveaux évêques canadiens qui ont reçu le pallium des mains de Benoît XVI hier. Voici quelques photos officielles des photographes du Vatican qui démontrent une belle complicité du Saint-Père avec Mgr Pierre-André Fournier de Rimouski et Mgr Michael Miller de Vancouver. Bon congé de la Confédération à tous. De retour jeudi…

fournier-pallium-2

miller-pallium-41