Discours de Mgr. Yousif Habash, Evêque syro-catholique des Etats-Unis et du Canada

Vigile pour commémorer  les victimes Chrétiennes d’Irak

Cathédrale St. Michael, Archidiocèse de Toronto

11 novembre, 2010


Discours de Mgr. Yousif Habash, Evêque syro-catholique des Etats-Unis et du Canada – [traduction de l’arabe par – Rita Sawaya] Prayer Vigil for Victims of the Middle East

Et maintenant, j’adresse ce discours à mon peuple bien-aimé, à mon peuple dans le cher et bien aimé Irak.

Je salue la précieuse Bagdad.  Je baise le sol de l’Irak.  Je me purifie avec l’eau pure de Dijlah (le Tigre) et la rivière abondante paradisiaque de Fourat (l’Euphrate). Je salue les irakiens de Zakho (dans le Nord) à FAO (dans le Sud).
Je salue chaque homme irakien et femme irakienne, les souffrants et les désespérés. Je vous demande mon peuple bien-aimé, je vous demande au nom de l’Irak, ensemble de rejeter la haine et la violence, car la haine et la violence n’aboutissent à rien d’autre qu’à la souffrance.
Arrêtons les souffrances!
Mon cher peuple irakien, apprenons ensemble l’abécédaire de la miséricorde et du pardon.
Nous qui avons été appelés les enfants de la foi, les enfants d’Abraham, nous, les enfants de la terre des messages divins, de la terre des civilisations. [Read more…]

Chrétiens, Juifs, Musulmans du Moyen-Orient: Un meilleur avenir ensemble

Les Messages des représentants Musulmans

Le cri de S.O.S. de certaines communautés comme celle des Chrétiens d’Iraq chrétiens, de Palestine victimes d’atrocités fondamentalistes, et celles des chrétiens asiatiques émigrés au Golfe souvent victimes d’abus des droits humains, pose problème aussi bien chez les chrétiens que chez les Musulmans, ces derniers étant majoritairement modérés. Pourtant la violence et le terrorisme son un réalité vécue au quotidien surtout dans certaine régions conflictuelles comme l’Iraq actuel.

« Je ne peux pas vivre mon arabité sans le chrétien arabe du Moyen-Orient. » attesta Muhammad Al-Sammak, Conseiller du Mufti sunnite du Liban, qui fit part lors de son intervention de sa préoccupation quant a la disparition des chrétiens, partie intégrante originelle du tissu culturel oriental. « Conserver la présence chrétienne est un devoir islamique commun autant qu’un devoir chrétien commun », de conclure Mr. Al-Sammak aux applaudissements de l’assemblée. Ayatollah Mohaghegh Ahmadabadi qui lui succéda a la tribune décrivit le statut des chrétiens en Iran comme étant très privilégiés : « Les chrétiens vivent côte à côte et en paix avec leurs frères musulmans, ils jouissent de tous les droits juridiques des autres citoyens et exercent librement leurs pratiques religieuses.» conclut-il a une assemblée refroidie.

Nul ne peut nier les persécutions et massacres des Chrétiens – comme l’atroce massacre des fideles de l’Eglise syriaque catholique en Iraq hier dimanche, les inégalités de droits qui sont privilégient les musulmans dans certains pays. Les lois doivent être reformées pour assurer aux chrétiens une citoyenneté égale, comme par exemple le droit d’accès a la propriété qui est réservé aux musulmans dans plusieurs pays comme ceux du Golfe par exemple. D’autre part, le changement de mesures prises officieusement qui empêchent les chrétiens d’avancer dans la société, comme par exemple en Egypte ou un grand nombre de chrétiens compétents sont discrètement écartés des postes élevés de la fonction publique. [Read more…]

Les Chrétiens d’Iraq: Confrontation ou Fuite versus Charité et Convivialité

Confrontation ou Fuite?

Au Moyen Orient l’émigration forcée est devenue la norme. Il est désormais impossible pour un nombre croissant de Chrétiens – devenus désormais minoritaires dans un Moyen Orient plus déstabilisé et tourmenté que jamais – de vivre sainement, ou de vivre tout court dans leur pays d’origine. Dans plusieurs pays du Levant la définition du terme « Chrétien » se rapproche plus que jamais du martyrisme, de la survie et de l’émigration.

Dans cette région du monde les Chrétiens sont continuellement soumis de maintes manières a de diverses pressions et violences de toutes sortes qui les obligent a quitter leurs patrie pour pouvoir survivre et sauvegarder le restant de d’une dignité qu’ils sont souvent forcés à subjuguer à des idéologies politico-religieuses futiles imposées pour éviter d’être expatriés. Ceux qui choisissent de rester le font à leurs risques et périls. C’est ce qui arrive en Iraq. Que faire? Confronter contre les principes de la foi chrétienne ou fuir? Y-a-t-il d’autres alternatives?

[Read more…]

Un Synode convoqué pour restaurer l’ordre dans la Tour de Babel

La Tour de Babel d’aujourd’hui Brueghel-tower-of-babel

L’histoire de la Tour de Babel, la ruine actuelle initialement construite de brique cuite et d’asphalte (utilisé comme mortier), sert don bon exemple pour ce qui a lieu encore aujourd’hui, même si elle n’est mentionnée qu’une seule fois dans les Écritures [Genèse 11, 1-9].

Lorsque les gens avaient commis l’erreur regrettable d’utiliser le « même langage et les mêmes mots » [Gn 11: 1] pour tenter de devenir Dieu, ils érigèrent un temple monumental croyant qu’il effleurerait les cieux et leur donnerait donc accès à la divinité absolue. À leur irrespect délibéré de l’invitation de Dieu à accepter ses grâces et de l’utilisation de leur communion à vivre pleinement leur partenariat avec Lui dans la Création, Dieu a semé la confusion entre eux et les a fait parler dans des langues différentes, sans se comprendre mutuellement. Cela a conduit à une dispersion de l’humanité à travers la Terre.

Si l’histoire se répète, il est certainement dans la reconstruction de nouvelles formes de la même Tour de Babel de confusion. Dès lors, l’humanité a maintes fois fait la même erreur. Ce n’est donc pas surprenant de voir le chaos que causent aujourd’hui le fondamentalisme, l’extrémisme et l’utilisation erronée de la religion aussi bien au Moyen-Orient qu’à travers le monde. C’est pourquoi l’ancien concept de dispersion babylonienne dans sa connotation négative est encore en vie. [Read more…]

Le Premier Synode des Évêques pour le Moyen-Orient a Rome (II)

Deuxième semaine : Processus d‘élaboration du texte final

C’est à partir de cette semaine que débute le travail de synthèse pour aboutir au Message final du Synode des évêques pour le Moyen Orient. Suite au bilan provisoire de la première « semaine d’échauffement », et durant la deuxième semaine, les pères synodaux répartis selon des groupes linguistiques, ou Circuli Minores, poursuivirent une série de débats et de discussions pour l’élaboration du texte final. D’après Monseigneur Guy-Paul Noujeim, ces « Circuli Minores ont permis de faire connaître aux différents groupes linguistiques ce que les autres groupes ont fait.» Un Rapporteur par groupe de travail été assigné pour transmettre le message des Circuli Minores aux Rapporteur général et au Secrétaire général. Lors de leur réunion du Mardi 19 octobre passé ces derniers établirent et approuvèrent les propositions alignées avec le thème du Synode : « Communion et témoignage ». Mercredi 20 octobre le Rapporteur général et le Secrétaire spécial du Synode procédèrent avec les Rapporteurs des Circuli Minores à l’unification des propositions qu’ils présentèrent au Saint-Père en préparation de l’Exhortation apostolique post synodale. “Ces propositions sont propriété du Pape” d‘ajouter Monseigneur Noujeim, car par principe, le Synode est une institution de consultation pour le Pape. Il revient à ce dernier de décider de la faire publier ou pas. Ce même jour fut marqué par l’annonce, lors du 3ème consistoire pour la création de 24 Cardinaux, de la nomination par le Saint-Père de Sa Béatitude Antonios Naguib, Patriarche copte d’Alexandrie comme Cardinal. Il est le seul prélat moyen-oriental à recevoir l’annonce cardinalice en ce 3ème consistoire. Cette nomination pourrait aider les coptes catholiques d’Egypte, qui sont minoritaires et qui éprouvent des défis quant à leur participation concrète à part égale dans la société égyptienne, afin qu’ils puissent mieux vocaliser leurs préoccupations et leurs attentes dans un contexte majoritairement musulman. [Read more…]

Le Premier Synode des Évêques pour le Moyen-Orient a Rome (I)

Synode des évêques pour le Moyen-Orient: Signification et importance

« Franchir le meme seuil ensemble », tel est la désignation du mot «Synode » (Σύνοδος), qui n’est autre que le doublet d’origine grecque classique-attique du mot français « concile ». Dans l’Église catholique, ce concept institué en 1965 par le pape Paul VI à l’issu du concile Vatican II consiste en fait en une assemblée locale, régionale, provinciale d’évêques qui se réunissent pour s’assurer que l’Église vit pleinement sa mission. Au Moyen-Orient, il s’agit d’une communion de 7 églises entre elles et avec l’Eglise catholique universelle. Chacune de ces dernières est assignée à un pasteur appelé Patriarche, et est gouvernée par le Synode qui décide de sont sort et élit son Patriarche ainsi que ses évêques.

L’Assemblée spéciale des évêques pour le Moyen-Orient qui s’est tenue au Vatican du 10 au 24 octobre 2010 est un évènement historique d’une grande envergure, aussi bien pour les 7 églises catholiques moyen-orientales, pour tous les Chrétiens du Moyen-Orient que pour l’Eglise Universelle. D’autre part, ce premier Synode est également important pour les autres confessions du Moyen-Orient, car il concerne le présent et le futur de tous les membres d’une même famille qui habite cette région depuis l’aube des temps. Juifs, Chrétiens et Musulmans y trouvent tous leurs origines confessionnelles. Toutefois, il est erroné de limiter la définition des peuples du Moyen-Orient uniquement à leur croyance religieuse, car il existe d’autres facteurs qui leur confère leur identité moyen-orientale,  a commencer par la géographie qui joue un grand rôle dans le développement d’une culture moyen-orientale unique mais qui se caracterise par une riche diversité. [Read more…]

Un grand « buzz » à Rome: première de Portier de Dieu – Saint André de Montréal

La veille de la canonisation du bienheureux frère André Bessette à Rome, Sel + Lumière a présenté la première du documentaire intitulé « Portier de Dieu: Saint André de Montréal. » Une audience de plus de 150 personnes s’est présentée au théâtre Maria Bambina, pour la diffusion de la première  du documentaire sur le frère André. C’est dans une ambiance d’enthousiasme que le père Thomas Rosica, directeur général de S+L, a souhaité la bienvenue à un public attentif.

Parmi les invités: le cardinal Marc Ouellet, Préfet de la Congrégation des évêques; le cardinal Bernard Law, Archevêque émérite de Boston et Archiprêtre de la Basilique de Santa Maria Maggiore à Rome; le cardinal Renato Martino, Président émérite du Conseil pontifical de justice et de paix; douze archevêques et évêques du Canada, parmi lesquels —- le Président de la conférence canadienne des évêques catholiques, le nouveau supérieur général de la Congrégation de Sainte-Croix ainsi que son conseil; les supérieurs provinciaux américains et canadiens de Sainte-Croix, le nouveau supérieur général des Oblates de Marie Immaculée ainsi que son conseil; le  député chevalier suprême des Chevaliers de Colomb et son épouse, et une délégation de vingt-cinq grands Chevaliers de Québec avec leurs épouses. Parmi les personnalités politiques étaient présents le Lieutenant Gouverneur du Québec et son épouse, des représentants de l’ambassade du Canada près le Saint-Siège, des membres de la Secrétairerie d’État du Vatican, ainsi que des membres du corps de presse internationale accredités par le Vatican. Enfin, et tout autant important, un grand nombre de jeunes de la délégation des étudiants universitaires de l’Université de Notre Dame d’Indiana étaient présents.

Un silence absolu qui a régné du début jusqu’a la fin du documentaire, était par moment interrompu par quelques soupirs d’émoi, parfois de brefs rires. Le documentaire a reçu une ovation. Toutefois, ce n’est qu’au moment où j’ai rallumé la lumière dans la salle que j’ai croisée des regards ravis, à travers des yeux larmoyants. ça y est! Le message du documentaire a touché les cœurs de l’audience. J’ai ressenti le Saint Frère André nous sourire du Ciel. [Read more…]

« Là où les saints passent, Dieu passe avec eux. »

Lors de sa visite à Ars-sur-Fromans, Mgr Luigi Ventura, Nonce apostolique en France a présidé une messe mercredi 4 août dernier en la Basilique de Saint Jean-Marie Vianney, Curé d’Ars et Saint Patron de tous les curés du monde. Dans son homélie, Mgr Ventura nous illustre la splendeur de la spiritualité de Saint Jean-Marie Vianney, en soulignant l’importance de son sacerdoce exemplaire. Cette homélie est une célébration du sacerdoce, mais elle est aussi une invitation ouverte à la sainteté à travers l’exemple du Saint Curé d’Ars qui considère l’être humain « dans toutes ces dimensions: humaine, spirituelle et sociale ».

Homélie pour la Fête de saint Jean-Marie Vianney

EcussonArs

Sanctuaire d’Ars

Mercredi 4 août 2010

Monseigneur Luigi Ventura

Nonce apostolique en France

 

 

Cher Monseigneur Bagnard,

Chers Frères dans le Sacerdoce,

Chers Frères et Sœurs dans le Christ,


 

C’est avec une grande joie que je me trouve parmi vous, et je tiens à remercier de tout cœur Mgr Guy Bagnard, Evêque du diocèse de Belley-Ars, pour cette aimable invitation. Et je salue avec affection fraternelle les prêtres du diocèse et de la Société qui s’inspire du saint Curé.

J’ai l’honneur de transmettre aux Évêques, prêtres, diacres et aux fidèles ici présents la bénédiction du Saint-Père qui est spirituellement avec nous. Je suis ici en son nom pour remettre dans les mains du saint Curé cette magnifique « Année du Prêtre » ‑ intense et féconde ‑ que l’Église universelle vient de clôturer avec le successeur de saint Pierre, à Rome, en juin passé. Ce n’est pas ma première visite dans ce haut lieu de pèlerinage français : j’y suis venu séminariste pour discerner ma vocation et j’y suis retourné en février dernier avec l’Épiscopat français pendant l’Année du Prêtre. Mais cette fois-ci, j’y reviens avec un cœur comblé de gratitude, pour le torrent de bénédictions et de fruits spirituels que nous avons tous reçus pendant cette dernière année. Et je suis ici pour vénérer encore une fois celui que nous fêtons aujourd’hui : Jean-Marie Vianney, le saint Curé de cette humble paroisse cachée au cœur de la France, un curé qui appartient désormais aux paroisses du monde entier. Le Curé d’Ars est notre grand frère dans le sacerdoce, auprès de qui chaque prêtre du monde peut venir confier son ministère ou sa vie sacerdotale.

Combien sont riches et significatives les lectures bibliques pour cette fête liturgique ! La première est du prophète Ézéchiel [3, 16-21] ; l’Éternel adresse la parole au Fils d’homme : « Je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part ». La parole du prophète est une épée à double tranchant. C’est une parole qui annonce la mort pour les coupables ; une parole qui invite à l’abandon de la mauvaise conduite ; une parole qui mène au salut des personnes. Le prophète annonce aussi la vie à ceux qui ne commettent pas de faute. St Curé dArs-Vitrail-1

Le saint Curé, Jean-Marie Vianney, a été dans son temps cette sentinelle pour la communauté d’Ars. Arrivé ici en 1818, Jean-Marie réveille la foi de ses paroissiens par ses prédications mais surtout par sa prière et sa manière de vivre. Il se sent pauvre devant la mission à accomplir, mais il se laisse saisir par la miséricorde de Dieu.

Très rapidement, vous le savez, sa réputation de confesseur lui attire de nombreux pèlerins venant chercher auprès de lui le pardon de Dieu et la paix du cœur. Jusqu’à 17 heures par jour, rivé à son confessionnal pour réconcilier les hommes avec Dieu et entre eux, le Curé d’Ars est un véritable martyr du confessionnal, comme l’a souligné le Pape Jean-Paul II lors de sa visite à Ars en 1986. Pris par l’amour de Dieu, émerveillé devant la vocation de l’homme, Jean-Marie Vianney mesurait la folie qu’il y avait à vouloir être séparé de Dieu. Il voulait que chacun fût libre de pouvoir goûter à l’amour de Dieu. [Read more…]

Fête d’adieu au cardinal Ouellet le 15 août à Sainte-Anne de Beaupré

Événement reconnaissance le 15 août prochain pour souligner la nouvelle nomination du cardinal Marc Ouellet

Un grand événement reconnaissance aura lieu le 15 août prochain à 15 h à la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré pour souligner la nouvelle nomination du cardinal Marc Ouellet à titre de Préfet de la Congrégation pour les évêques et de président de la Commission pontificale pour l’Amérique latine.

Toutes et tous sont bienvenus à cette dernière célébration eucharistique officielle du cardinal Marc Ouellet à Québec avant son entrée en fonction à Rome. En plus des 1 200 places de la basilique, 800 places supplémentaires seront aménagées dans la crypte où se trouvera un écran géant pour vivre en pleine communion cette liturgie. Tous ceux et celles qui le désirent pourront saluer le cardinal après cette célébration qui s’annonce riche en émotions pour souligner ses années comme pasteur à Québec.

Le représentant du Pape au pays, le nonce apostolique au Canada Mgr Pedro López Quintana, sera présent pour l’occasion en cette grande fête mariale de l’Assomption.

Pour plus d’information sur cet événement et découvrir le dossier spécial soulignant les nouvelles responsabilités du cardinal Marc Ouellet, visitez le http://ecdq.org/cardinalmarcouellet.

César collaborera-t-il avec Dieu pour sauver le monde?

Déclaration du Sommet interreligieux mondial – Winnipeg
Mercredi 23 juin, 2010

Cinq jours se sont à peine écoulés de la clôture du Sommet interreligieux mondial, qui semble avoir été totalement éclipsé par le G8-G20 en Ontario. Pourtant, une voix puissante et unie des différents ‘Gs spirituels’ s’est projetée du cœur du continent nord-américain pour rappeler les dirigeants politiques et financiers d’agir autant avec leur esprit scientifique qu’avec leur cœur et de prendre des décisions d’ordre global en pensant et en agissant avec l’intelligence de leur esprit, de leur humanité et de leur foi.

Après trois jours consécutifs de réflexion intense et de dialogues guidés par la prière collective, la version finale de la déclaration du sommet interreligieux est passée de la ‘zone spirituelle libre’ de l’Université de Winnipeg à la zone ‘politico-économique surprotégée’ des VIPs du G8-G20, et ce par l’intermédiaire de l’Honorable Steven Fletcher, Ministre de l’État (Réforme démocratique). Treize représentants du partenariat interreligieux de la jeunesse y ont aussi participé, comme il y eut des jeunes représentants des G8-G20 (Mon Sommet), qui ont pris part aux deux sommets respectifs. Une rencontre entre les groupes respectifs des jeunes aurait sans doute ouvert de nouveaux horizons de dialogues, et servi d’exemple a ce qu’auraient pu faire les dirigeants adultes.

A première instance, le message du sommet interreligieux paraît se caractériser par l’absence des formules mathématiques, des taux, des statistiques et des terminologies macroéconomiques complexes. Pourtant, il devient de plus en plus évident que ce message prophétique, basé primordialement sur des principes religieux et des lois naturelles encrypte des chiffres beaucoup plus importants et qui régissaient la vie sur notre planète depuis son commencement. Tout en étant conscients des enjeux d’ordre global qui vulnérabilisent les sociétés marginalisées, et qui mettent l’environnement dans des états de déséquilibres irréversibles, les dignitaires religieux ont pris le temps pour écouter le cri de S.O.S. des vulnérables, ont prié en unisson, ont dialogué et rédigé ensemble, un message simple mais bien puissant, qui devait vocaliser les préoccupations des sociétés oubliées et abusées. Pour étayer leur déclaration par des résultats concrets, les partenaires religieux ont eu recours aux statistiques internationales crédibles. Toutefois, la voix du sommet interreligieux est plutôt celle de l’esprit, de l’intelligence de la foi, et fait appel a un changement radical des fondements des décisions économiques et politiques, ces dernières étant purement basées sur des profits non durables. Ainsi, les Gs religieux du mondes, jeunes et moins jeunes, incitent les G8-G20 à honorer leurs engagements envers les pauvres et les vulnérables du monde, et spécialement envers les femmes et les enfants, en suggérant des solutions d’après leur propre Weltanschauung. [Read more…]