Biographie des « papabili »

cardinal-marc-ouellet

Le cardinal Marc Ouellet PSS, Préfet de la Congrégation pour les évêques et président de
la Commission pontificale pour l’Amérique latine, archevêque émérite de Québec, est né le
8 Juin 1944 à Lamotte, diocèse d’Amos, nell’Abitibi troisième d’une famille de huit fils
de Pierre Ouellet et Graziella Michaud.

Après avoir purgé ses études théologiques au Grand Séminaire de Montréal (1964-1968), en
1968 il a obtenu une licence en théologie à l’Université de Montréal. Ordonné prêtre pour
le diocèse d’Amos le 25 mai 1968 dans sa paroisse natale, il fut nommé vicaire de la
paroisse de Saint-Sauveur de Val-d’Or (1968-1970).

Plus tard, il a enseigné la philosophie au Grand Séminaire de Bogota, en Colombie,
dirigée par la province canadienne de la Société des Prêtres de Saint-Sulpice. Avant de
rejoindre les Sulpiciens, de Février à Mai 1972, il a occupé le noviciat au Séminaire de
philosophie à Montréal.

Il a ensuite étudié à Rome, où il a obtenu en 1974 une licence en philosophie à
l’Université Pontificale de Saint Thomas d’Aquin. Publié en 1974, au Grand Séminaire de
Manizales en Colombie, en 1976, a été appelé le Grand Séminaire de Montréal, où il a
travaillé jusqu’en 1978.

[Read more…]

« Extra Omnes », les cardinaux en conclave

Master of papal liturgical ceremonies closes doors to Vatican's Sistine Chapel

« Extra Omnes », c’est par cette formule latine que les portes de la chapelle Sixtine se sont fermées ce mardi, à 17h35, heure de Rome. Désormais tous les regards sont  tournés vers la cheminée de la chapelle Sixtine. Celle qui annoncera par une fumée blanche l’élection du successeur de Benoît XVI, le 266ème pape de l’Église catholique. Ce mardi, à 16h15, les 115 cardinaux électeurs en habit de chœur, soutane rouge et surplis blanc, sont entrés en procession dans la Chapelle Sixtine, en chantant la litanie des saints d’Orient et d’Occident, pour souligner le caractère universel du conclave. Après s’être installés à la place qui leur a été attribuée, les cardinaux ont invoqué l’Esprit-Saint en entonnant le chant du Veni Creator,puis ils ont prêté serment, tous ensemble, de garder le secret du conclave : « Nous promettons et nous jurons surtout de garder avec la plus grande fidélité et avec tous, clercs et laïcs, le secret sur tout ce qui concerne d’une manière quelconque l’élection du pontife romain et sur ce qui se fait dans le lieu de l’élection et qui concerne directement ou indirectement les scrutins ; de ne violer en aucune façon ce secret aussi bien pendant qu’après l’élection du nouveau pontife, à moins qu’une autorisation explicite en ait été accordée par le pape lui-même ». Puis individuellement, les uns après les autres selon l’ordre de préséance, les cardinaux ont juré la main sur l’Évangile : «  Et moi, N. Cardinal N., je le promets, j’en fais le vœu et je le jure… Que Dieu m’y aide ainsi que ces saints Évangiles que je touche de ma main ». [Read more…]

« Habemus Papabili »

Voici des interviews sur plusieurs « Papabili », réalisées par Charles Le Bourgeois avec Frédéric Mounier, correspondant permanent du journal La Croix à Rome. Ce dernier donne quelques lignes de forces et de faiblesses de 9 cardinaux Papabili… mais l’Esprit-Saint peut nous surprendre!

Pourquoi le conclave est-il secret?

Notre collègue Charles Le Bourgeois a pu interviewer le cardinal Philippe Barbarin vendredi 9 mars, entre deux courses en vélo. Il explique pourquoi le conclave est secret

Homélie du Cardinal Angelo Sodano

Ce matin, en présence de milliers de fidèles dans la basilique St Pierre, le cardinal Angelo Sodano, en tant que doyen des cardinaux, a présidé la messe «pro eligendo Summo Pontifice  » pour élire un Pape. Le recueillement grave se lisait sur le visage des cardinaux.

Voici l’homélie du cardinal Angelo Sodano en intégralité:

Chers concélébrants, Eminentes Autorités,
Chers frères et sœurs dans le Seigneur!

«Je chanterai toujours les bontés de l’Éternel » est le chant qui une fois de plus a raisonné sur la tombe de l’apôtre Pierre, en cette heure importante de l’histoire de la Sainte Eglise du Christ. Ce sont les mots du Psaume 88, qui ont fleuri sur nos lèvres pour adorer, remercier et supplier le Père céleste. « Misericordias Domini in aeternum cantabo » est le beau texte latin, qui nous a fait entrer en contemplation de Celui qui veille toujours avec amour sur son Église, en la soutenant sur son chemin à travers les siècles et en la vivifiant de l’Esprit Saint.
Aujourd’hui encore, par cette attitude intérieure, nous voulons nous offrir avec le Christ, au Père dans le Ciel pour le remercier de l’attention aimante qu’il a toujours réservée à sa sainte Église et en particulier pour le lumineux pontificat qu’il nous a concédé avec la vie et les œuvres du 265ème Successeur de Pierre, le bien-aimé et vénéré Pontife Benoît XVI, auquel, en ce moment, nous renouvelons notre gratitude. [Read more…]

Messe Pro Eligendo Romano Pontifice, pour élire un Pape

Messe pour l’élection du nouveau Pape à la basilique St Pierre

Mardi 12 mars
en direct 5h HE (10h heure de Rome)
rediffusion à 9h en anglais et 17h en français

Procession d’entrée en conclave vers la Chapelle Sixtine
En direct 11h30 HE (16h30 heure de Rome)

Invitation à tous les fidèles catholiques du Canada lancée par Mgr Richard Smith, archevêque d’Edmonton et président de la CECC

Invitation à tous les fidèles catholiques du Canada lancée par Mgr Richard Smith, archevêque d’Edmonton et président de la CECC

Avec plus de 1,2 milliard de chrétiennes et de chrétiens à travers le monde, qui font partie de notre Église, nous vivons un moment important et solennel. Les cardinaux de l’Église catholique, dans la prière et la méditation, et loin des bruits du monde extérieur, vont commencer leur conclave pour élire le nouveau successeur de l’apôtre saint Pierre.

Le mot « conclave » désigne un endroit muni d’une clé. Seuls quelques employés sont autorisés à entrer en contact occasionnellement avec les cardinaux. Ceux-ci seront réunis en prière à la Chapelle Sixtine, comme les apôtres à la veille de la Pentecôte s’étaient rassemblés « à l’étage de la maison », où « ils participaient fidèlement à la prière » (Actes des Apôtres, 1, 13-14). La prière des cardinaux fait écho à cette prière d’il y a près de 2000 ans : « Toi, Seigneur, qui connais le cœur de tous les humains, montre-nous lequel… tu as choisi » (Actes 1, 24). Cette fois, cependant, ce n’est pas Pierre qui convoque les frères et leur adresse la parole. Ce sont les cardinaux, frères dans la foi, qui se réunissent pour discerner celui que le Seigneur a choisi pour lui confier les clés qu’il a données à Pierre, « les clés du royaume des cieux » (Matthieu 16,18).

Frères et sœurs, je vous lance à tous et à toutes une invitation, au nom des évêques du Canada et de nos frères évêques de monde entier, qui « avec le successeur de Pierre, Vicaire du Christ et Chef visible de toute l’Église, gouvernent la maison du Dieu vivant » (Deuxième Concile du Vatican, Constitution sur l’Église Lumen Gentium, n° 18). Nous invitons chacune et chacun de vous à s’unir aux cardinaux et à l’Église entière pour demander à l’Esprit Saint de désigner celui qui deviendra le nouveau successeur de Pierre.

Signe et instrument d’unité et de communion, le nouveau pape sera appelé à guider les successeurs des apôtres et tous les fidèles dans l’enseignement et la solidarité apostolique, dans la fraction du pain et dans la prière (Actes 2,14.37-42). Prions pour qu’avec Pierre et à son exemple, il sache témoigner avec audace et avec force, soutenir les apôtres, prendre la parole, exhorter ceux qui sont proches comme ceux qui sont loin, et appeler les cœurs à la conversion et à la réconciliation.

Que nos prières elles-mêmes témoignent de la communion et de l’unité de notre Église. Qu’elles confirment et renouvellent notre foi et la conviction que nous avons comme catholiques que « Jésus Christ, le Pasteur éternel » a « mis à la tête des autres apôtres le bienheureux Pierre, qu’il a établi comme principe et fondement perpétuel autant que visible de l’unité de la foi et de la communion » (Lumen Gentium, n° 18).

+ Richard W. Smith
Archevêque d’Edmonton et
Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada

Le 8 mars 2013

Qui est au conclave?

Sur les 207 cardinaux qui composent le Sacré collège, 115 éliront le Pape car ils ont moins de 80 ans. Plus de la moitié des cardinaux électeurs ont été nommés par Benoit XVI, l’autre moitié  par Jean-Paul II.

Bien qu’ils soient évêques, les cardinaux sont repartis en trois ordres :
Les cardinaux – évêques, les cardinaux-prêtres, et les cardinaux-diacres.

Le doyen actuel est Mgr Angelo Sodano, Secrétaire d’État.
Les cardinaux viennent pour plus de la moitié d’Europe avec un tiers d’Italie, l’autre moitié est répartie comme ceci: d’Amérique Latine  (16 %), d’Amérique du Nord (12 %), d’Afrique (9,5 %) et d’Asie (9,5 %) et un seul d’Océanie. Parmi ces cardinaux figurent aussi des patriarches des églises d’Orient dont le dernier nommé est Mgr Béchara Boutros Raï, patriarche d’Antioche des maronites, Liban

Le conclave commencera mardi 12 mars par une messe en la basilique St Pierre de Rome en présence des fidèles, puis dans l’après-midi, les cardinaux se rendront en procession à la chapelle Sixtine. C’est dans ce lieu où,  après avoir invoqué l’Esprit Saint, prêté serment de garder le secret et prié ensemble, qu’ils procéderont à l’élection du successeur de Benoit XVI. Un rituel liturgique est donc prévu pour cette élection.

Infographie-les-hommes-et-les-lieux-du-conclave_article_main
Infographie de Journal La Croix 1/03/2013

Afin de pouvoir se recueillir dans le calme et préserver le secret de cette élection, les cardinaux sont enfermés à clé, c’est de là que provient le mot « Conclave ».

Parmi les cardinaux-diacres, c’est le doyen  Mgr Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux  qui annoncera le nom du nouveau Pape de la loge des bénédictions, donnant sur la place St Pierre.

Le quotidien français  La Croix offre un thrombinoscope interactif qui permet de connaitre un peu chaque cardinal. Voir le lien.
Liste intéractive des cardinaux électeurs

Le Conclave. Comment le Pape est-il élu?

blogue_conclave_pope_610x343

En cette période de transition pontificale dans l’Église, Sel + Lumière est fier de présenter un documentaire de Goya Producciones.

Tous les yeux sont rivés sur le Vatican. La démission de Benoît XVI marque une nouvelle ère pour l’Église catholique. Des millions de gens se demandent qui prendra la place de ce grand Pape allemand qui a prêché ici et dans tant d’autres lieux. Au cours des deux mille dernières années, 265 papes ont piloté la barque de saint Pierre, à travers une mer de difficultés. Mais c’est la première succession d’un pape vivant depuis sept siècles.

Comment un pape est-il élu? Est-ce comme les élections d’aujourd’hui? Les cardinaux peuvent-ils former des partis, des alliances ou des pactes électoraux? Y a-t-il quelque chose de surnaturel dans le conclave?

Benoît XVI a apporté un grand prestige à la papauté. Quelle surprise nous réserve son successeur?
Maintenir l’espoir et la foi dans un monde de plus en plus sécularisé fait partie du devoir colossal qui sera transmis au nouveau successeur de Saint-Pierre.

Ce dimanche 10 mars à 23h30, lundi 11 mars à 22h et mardi 12 mars à 13h.

Sel + Lumière diffusera aussi en direct du Vatican les cérémonies et des émissions spéciales, avant, pendant et après le conclave.

Conclave le 12 mars

processs

Mardi 12 mars se tiendra le conclave qui permettra d’élire le successeur de Benoit XVI. C’est la décision prise ce vendredi au Vatican par le collège des cardinaux réuni en congrégation générale. Après cinq jours de discussions, lors de la huitième congrégation générale, les 115 cardinaux électeurs, et autres cardinaux, ont voté. Mardi matin sera célébrée la messe « pro eligendo Pontifice », et dans l’après-midi les cardinaux entreront en conclave. C’est ce qu’annonce un communiqué de la Salle de presse du Saint-Siège.

Depuis lundi, les cardinaux se réunissent en salle du synode au Vatican pour préparer le conclave. En disant leurs attentes et leurs espérances, ils font le point sur les défis auxquels l’Eglise est confrontée aujourd’hui, tout en rappelant ses priorités. En cinq jours, ce sont plus de cent cardinaux qui se sont exprimés sur différents sujets : Eglise dans le monde, nouvelle évangélisation, dialogue interreligieux, rapports entre dicastères et épiscopats, bioéthique etc…L’occasion pour les cardinaux de se rencontrer, d’échanger, et de confronter les points de vus, afin de faire émerger le profil idéal du futur pape. Une période de réflexion nécessaire et indispensable, car une fois les cardinaux réunis en conclave l’heure n’est plus à la discussion, mais au vote et à la prière.