Le père Michael McGivney : un fondateur du laïcat pour notre temps

(Portrait de Michael J. McGivney par Richard Whitney. Source : Wikimedia Commons. Recadré et utilisé selon les termes de la licence CC BY-SA 3.0)

 

Au cours des dernières années, on a assisté à un grand nombre de béatifications américaines. Avant la béatification du bienheureux Stanley Rother en septembre 2017, aucun homme né aux États-Unis n’avait encore accédé à la distinction de bienheureux dans l’Église catholique romaine. Le père McGivney est devenu en 2020 le quatrième bienheureux masculin d’origine américaine.

Qui était donc le père Michael McGivney ? Et pourquoi est-il important pour l’Église aujourd’hui, plus de cent ans après sa mort ?

 

Enfance

Michael J. McGivney est né le 12 août 1852 à Waterbury, dans le Connecticut, de parents immigrés irlandais, Patrick et Mary McGivney. Le jeune Michael était un produit de son époque : il était l’aîné de 13 enfants, dont sept ont survécu jusqu’à l’âge adulte ; il a grandi dans un quartier ouvrier ; il a fréquenté l’école jusqu’à l’âge de 13 ans, lorsqu’il a profité du boom économique de l’après-Guerre civile pour commencer à travailler dans une usine de laiton afin de soutenir sa famille.

 

Études au séminaire

A l’âge de 16 ans, Michael a quitté l’usine pour poursuivre ses études. Il se rend avec un prêtre de Waterbury à Saint-Hyacinthe, au Québec, où il entre au Séminaire. Après son séjour au Québec, Michael a passé deux ans au Séminaire Notre-Dame-des-Anges de l’Université Niagara à Niagara Falls, dans l’État de New York, puis il s’est rendu à Montréal pour suivre des cours au Collège Sainte-Marie. Malheureusement, Michael n’a pas terminé ses études, car il est rentré chez lui pour les funérailles de son père et, faute de moyens, n’a pas pu les reprendre. À la demande de l’évêque de Hartford, Michael a de nouveau quitté la maison, cette fois pour le Séminaire Sainte-Marie de Baltimore où il a terminé ses études et fut ordonné en 1877 par l’archevêque James Gibbons.

 

La vie de prêtre

Après son ordination, le père McGivney a été assistant pastoral à la paroisse Sainte-Marie de New Haven, dans le Connecticut. Dans le cadre de ses fonctions, le père McGivney s’occupait de la pastorale des détenus de la prison locale. Son devoir s’étendait à l’amour profond qu’il leur portait, comme en témoignent ses interactions avec James Smith, un homme condamné pour meurtre au premier degré et qui attendait son exécution. Le père McGivney lui rendait visite tous les jours, lui offrant une attention pastorale et de l’amour, jusqu’au jour de son exécution. Ce jour-là, Smith déclara que les visites quotidiennes du Père McGivney lui avaient permis « d’affronter la mort sans trembler » et que le Père McGivney ne devait pas avoir peur pour lui.

En 1884, le père McGivney est nommé pasteur de l’église Saint-Thomas à Thomaston, dans le Connecticut, et chargé d’insuffler à la paroisse l’esprit qu’il avait apporté à Sainte-Marie. Malheureusement, après avoir été pasteur pendant six ans, le père McGivney est décédé en 1890 lors d’une épidémie de grippe, probablement à la suite de complications dues à la tuberculose et à la pneumonie. Aujourd’hui, le père McGivney est enterré à l’église Sainte-Marie de New Haven, dans le Connecticut.

 

Héritage

Le père McGivney n’était pas seulement un homme d’une profonde empathie, mais aussi un homme d’une grande compassion et doté d’un esprit d’action. Son héritage se perpétue dans les Chevaliers de Colomb, une organisation fraternelle catholique qu’il a créée en 1882 et dont le but était de protéger la foi des catholiques. Cette mission s’articule autour de trois piliers :

  1. Les Chevaliers devaient servir d’antidote aux sociétés secrètes qui attiraient les hommes catholiques loin de leur foi en leur offrant des avantages financiers.
  2. Le programme d’assurance de l’Ordre aiderait à maintenir l’unité des familles catholiques lorsqu’un pilier de la famille décède ; cela contribuerait également à prévenir la perte de la foi chez les veuves et les orphelins forcés de vivre dans des institutions d’État ou avec des parents ou des familles adoptives non catholiques.
  3. Les Chevaliers défendent les pleins droits de la citoyenneté américaine pour les catholiques. Cela aussi soutiendrait l’Église, puisque garantir l’égalité des droits aux catholiques contribuerait à limiter la pression sociale ou civile exercée sur eux pour qu’ils abandonnent leur foi.

L’organisation du Père McGivney s’est développée au-delà des trois piliers initiaux et, aujourd’hui, les Chevaliers sont bien connus pour leur engagement en faveur de la charité et du service communautaire. Depuis la mort du père McGivney, les Chevaliers de Colomb ont continué à se développer et à servir d’innombrables personnes. Il s’agit de la plus grande société catholique de secours mutuel au monde.

 

Cause de canonisation

En 1997, l’archevêque Daniel Cronin a ouvert la cause de béatification et de canonisation du père McGivney, et en avril 2008, le pape Benoît XVI a élevé le père McGivney au rang de vénérable.

Pour l’étape suivante du processus – la béatification – le Vatican exige la preuve d’un miracle attribué à l’intercession du candidat. Le 27 mai 2020, le Vatican a officiellement annoncé l’approbation d’un miracle impliquant la guérison d’un enfant à naître dont la vie était menacée.

 

Un fondateur du laïcat catholique d’aujourd’hui

Alors que nos sociétés sont confrontées à des changements et des évolutions parfois déboussolantes, le bienheureux Michael McGivney et son œuvre demeurent une pierre d’assise pour les laïcs catholiques d’aujourd’hui, toujours à la recherche d’un bien à servir dans l’Église et la société civile. 

À l’aube d’une nouvelle ère!

 

La mission de Sel + Lumière Média est de faire connaître Jésus-Christ – de raconter des récits d’espoir et la joie de l’Évangile, en communion avec la foi catholique. Pour ce faire, nous distribuons du contenu à travers le monde par le biais de la télévision et de diverses plateformes de médias numériques. À mesure que la technologie progresse, Sel + Lumière Média doit se calibrer et s’adapter en conséquence. Suivre le rythme n’est qu’un début. Nous devons regarder au-delà du présent, vers les tendances futures. 

Pour offrir un meilleur accès à notre contenu, nous nous sommes engagés à élargir notre portée et à prendre contact avec un plus grand nombre de téléspectateurs. Par ailleurs, nos spectateurs internationaux nous ont demandé de faciliter l’accès à notre chaîne dans leur région du monde. Encouragés par votre intérêt pour l’avenir de Sel + Lumière Média, nous sommes heureux d’annoncer cette nouvelle phase de croissance. 

 

Présentation de Sel + Lumière Plus

À partir du 22 avril 2021, notre nouveau service de streaming numérique payant, Sel + Lumière Plus, sera disponible sur notre site Web, sur Roku et sur Amazon Fire TV. 

En vous abonnant à Sel + Lumière Plus, vous pourrez regarder notre chaîne de télévision en direct ainsi que plusieurs de nos émissions et documentaires sur demande. Vos informations de connexion seront valides sur notre site Web, ainsi que sur nos applications de streaming Roku et Amazon Fire TV. 

Si vous avez un appareil Roku ou Amazon Fire TV, il vous suffit de télécharger notre application, d’entrer les mêmes informations de connexion que vous avez créées pour le site Web et de profiter de Sel + Lumière Plus. L’Espérance. À tout moment. Partout.

 

Fournir du contenu catholique

Pour que Sel + Lumière Média puisse remplir sa mission, nous sommes amenés à fournir du contenu inspiré sur de nouvelles plateformes. Avec de telles avancées, nous subissons une augmentation des coûts opérationnels. Il est donc nécessaire de facturer des frais d’abonnement modestes de 3,99 CAD/mois ou 39,99 CAD/an pour compenser cette augmentation.  

 

Modifications du site Web

Le lancement de Sel + Lumière Plus mettra fin à l’accès gratuit à la diffusion en direct de notre chaîne de télévision sur le site Web. Pour mieux vous connaître et vous servir, nous vous invitons à vous inscrire sur notre site Web où vous aurez accès à un contenu limité sur demande. Pour accéder à la diffusion en direct de notre chaîne de télévision, veuillez vous abonner à Sel + Lumière Plus.  

 

Merci à nos donateurs

Nous vous sommes profondément reconnaissants pour vos prières continues, votre amitié et votre soutien généreux, car, grâce à vous, nous sommes en mesure de fournir un contenu catholique varié et de haute qualité sur toutes nos plateformes. Alors que nous travaillons ensemble dans cette phase de croissance, nous faisons appel à l’Esprit Saint pour nous guider, et nous vous invitons à nous accompagner dans l’édification de l’Église. 

 

En regardant et en partageant notre travail, vous participez à faire connaître Jésus au monde. 

 

Secured By miniOrange