L’humanisme intégral du pape François (1ère partie)

blog_1421346606

Image: Courtoisie de CNS

Depuis les attentats terroristes de Paris, le monde entier s’interroge sur l’importance d’une plus grande stabilité internationale. En effet, la société globale qui est en train de se développer ne se présente plus nécessairement comme une utopie n’ayant que des bons côtés. Ces événements ponctuels mais non moins tragiques montrent à quel point la mondialisation est aussi un défi et, comme dans tout défi, l’échec doit être considéré comme une possibilité. C’est pour surmonter cette nouvelle responsabilité que les dirigeants de divers pays se sont réunis dimanche dernier à Paris pour montrer leur solidarité et leur désir de participer à la construction d’un monde plus libre et plus respectueux des différences.

C’est dans ce contexte qu’a été prononcé le discours traditionnel du Pape au corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège. Je recommande la lecture de ce texte réaliste, ouvert sur l’espérance et la responsabilisation de tous. En effet, l’Église se sent concernée par ces transformations sans précédent. D’abord, et comme le disait Paul VI, l’Église « experte en humanité », précède le monde entier c’est-à-dire les personnes, les États, les institutions de la sociétés civile, les entreprises, etc. dans cette entrée vers un monde globalisé. De fait, l’Église catholique est depuis longtemps une institution universelle, une société inclusive où tous les peuples et les pays sont représentés et y trouvent un chez-soi. C’est en ce sens que l’Église et son représentant le plus officiel, le Pape, sont en mesure d’accompagner ce monde en transformation pour qu’il s’oriente vers davantage de paix et de justice et non l’inverse. Comme le disait le Cardinal Parolin dans une entrevue au père Thomas Rosica CSB « c’est en ce sens que doit être comprise la mission de l’Église au plan diplomatique ». [Read more…]

La liberté de pouvoir rire de soi-même

blog_1420813697

Image: Courtoisie de CNS

À la fin de l’année 2014, toute l’équipe de Sel et Lumière a eu l’occasion de se rassembler pour un après-midi de retraite à la maison mère des Basiliens à Toronto. Lors de ce moment de recueillement et de rencontre privilégié avec le Seigneur, j’ai réfléchi à ma vie de chrétien en regardant ce qui dans ma vie est cohérent avec les invitations constantes que me fait l’Esprit Saint d’être davantage en communion avec l’Amour du Père et de son Fils Jésus-Christ. Comme chaque année, ce qui est ressorti de mon examen personnel c’est l’orgueil. Un grand manque d’humilité qui se manifeste le plus explicitement lorsque je reçois des critiques. Que ce soit au travail, dans mes relations avec ma famille ou mes amis, j’ai toujours beaucoup de difficulté lorsque d’autres ne sont pas d’accord avec moi.

Ma réflexion a refait surface ce matin après presque une journée entière passée sur fond de tristesse et d’indignation suite à l’attaque terroriste et inhumaine perpétrée contre les employés du magazine Charlie Hebdo à Paris, en France. En effet, la motivation des terroristes qui ont abattu de sang froid leurs frères en humanité m’a rappelé à quel point l’humilité et cette capacité d’accepter la critique est une grâce qui manifestement, n’est pas partagée par tous. Lorsque je pense à mes propres réactions quand je suis critiqué, je vois que je ressens souvent des sentiments de frustration, d’incompréhension et même parfois de colère. Toutefois, contrairement à ce que certains peuvent penser, la véritable force de caractère se mesure justement dans la capacité à maintenir cette force qui me pousse à me perdre dans ces sentiments. Ainsi, je me suis mis à penser en quoi la critique est une réalité très saine pour notre vie psychologique, sociale et, même, spirituelle. Deux raisons on particulièrement retenues mon attention. [Read more…]