Saint Dominique et les « terres » inconnues


Chaque artiste représente les saints d’une façon différente. Pour certains, c’est la compassion d’un saint qui retient l’attention; pour d’autres, c’est son courage ou son zèle. Chaque saint ou sainte est peint d’une façon différente parce que chacun de nous voit dans cette personne des traits qui nous rejoignent pour notre époque aujourd’hui. C’est pourquoi presque chaque catholique a son saint ou sainte préférée, dont l’exemple renforce ses valeurs et l’aide à cheminer dans la vie selon ses convictions.

J’avoue que j’ai une affinité toute particulière avec Saint Dominique, dont l’Église célèbre aujourd’hui la fête. Je l’aime ni pour sa piété, ni pour un prétendu zèle apostolique. Je l’aime parce qu’il a su faire ce qu’un grand nombre d’hommes et de femmes ont du mal à faire : bâtir des ponts avec les marginalisés de la communauté humaine.

Dominique a vécu à l’époque de l’Église puissante, de l’Église triomphante. Les monastères étaient dotés de grandes terres; les évêques voyageaient à cheval, les voitures de luxe à l’époque. Un nombre croissant de gens, réagissant à ce scandale, participait à des mouvements orientés vers une pauvreté austère. Ces regroupements de gens vivant une spiritualité rigoureuse sont devenus les mouvements hérétiques, des phénomènes qui avaient le potentiel de devenir des églises parallèles. C’étaient des gens portant le désir de vivre selon un grand idéal spirituel, des gens qui croyaient vivre selon les exigences de l’Évangile. [Read more…]

Focus Catholique: la Montée Jeunesse

Du 18 au 21 mai 2012, des centaines de jeunes se sont retrouvés à Montréal pour trois jours de prière, de musique et de partage.

Découvrez le dynamisme de la Montée Jeunesse dans ce nouveau Focus catholique.

Vendredi 20 juillet 19h30 et 23h30
Dimanche 22 juillet 19h30 et 23h30

La religion, porteuse d’espérance



Pourquoi les religions sont-elles un phénomène si universel à travers l’histoire des cultures? Ont-elles toujours une place au sein des sociétés sécularisées de l’Occident du XXIe siècle? Sont-elles en train de transformer dans un monde qui rapproche les religions les unes des autres?

Ces questions sont devenues préoccupantes dans les sociétés occidentales qui traversent une période de sécularisation et de globalisation. On découvre qu’il est difficile de trouver une place pour la pratique saine de la religion au sein des sociétés modernes. De plus en plus de personnes mettent en question le rôle et la place des religions dans les sociétés occidentales, disant que l’humanité est passée à un âge adulte qui rend inutiles les pratiques religieuses. D’autres personnes, parfois ébranlées dans leurs convictions, s’enfoncent dans leur religiosité et se sentent menacées par la diversité des croyances et par la présence croissante de non-croyants dans leurs pays.

Comprendre le but de la religion et reconnaître son rôle dans les sociétés sont donc des pistes de recherche essentielles dans un monde qui se transforme à l’aube du troisième millénaire.

Une exposition intitulée Dieu(x) : modes d’emploi, en cours présentement au Musée canadien des civilisations à Gatineau, inspire ce nouveau Focus catholique qui cherche à explorer les problématiques entourant la pratique religieuse aujourd’hui. Tourné au Musée des civilisations et présentant les avis de Louis Perron, professeur de philosophie à l’université Saint-Paul, et de Mgr Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau, ce Focus catholique montre les différents objets religieux de l’exposition et réfléchit sur le rôle des pratiques religieuses dans un monde en constante évolution.

Ce nouveau Focus catholique, intitulé « La religion, porteuse d’espérance », sera diffusé vendredi 30 mars à 19h30. Il sera disponible sur notre site web www.seletlumieretv.org/focuscatholique à partir du 30 mars.

 

Photo courtoisie de CNS

Solennité de Saint Joseph – Messe en direct à 8h lundi 19 Mars

Saint Joseph, modèle d’humilité et de fidélité, occupe une grande place dans l’Église au Canada. Il est le patron du Canada. Le plus grand sanctuaire du pays, l’Oratoire Saint-Joseph, lui est consacré. Honoré sous divers titres, notamment ceux de protecteur de l’Église et espérance des malades, Saint-Joseph est un guide pour ceux et celles qui désirent suivre la voie de l’Évangile.

Le 19 mars, solennité de Saint Joseph, est l’occasion pour les catholiques d’honorer l’époux de Marie et protecteur de la Sainte Famille. Quelques milliers de pèlerins se rendront à l’Oratoire Saint-Joseph afin de participer aux célébrations entourant cette grande fête. Ils pourront assister à une des célébrations solennelles présidées par un évêque dans la grande basilique de l’Oratoire:
10h, Mgr Gilles Lussier, évêque de Joliette,
14h30, Mgr André Rivest, évêque de Chicoutimi,
19h30, le cardinal Jean-Claude Turcotte, archevêque de Montréal.

Voulant offrir à nos téléspectateurs la chance de célébrer Saint-Joseph avec les pèlerins à l’Oratoire, Sel et Lumière diffuse la messe de Saint-Joseph en direct depuis l’Oratoire
lundi 19 mars à 8h00.

Pour plus d’informations concernant les diffusions pour la fête de Saint Joseph, consultez notre site-web : seletlumieretv.org

 

Photo courtoisie de Alain Carpentier

Un geste pour favoriser l’unité entre catholiques et anglicans

Un geste favorisant un rapprochement entre l’Église catholique et l’Église anglicane a été posé par Benoît XVI et l’archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, samedi dernier, lors de leur rencontre dans un esprit de prière et de dialogue, pour célébrer l’office de Vêpres.
Un lieu hautement symbolique avait été choisi pour cette célébration: la basilique Saint-Grégoire, église d’où provient le moine Augustin, premier archevêque de Cantorbéry. En célébrant les vêpres en ce lieu, Benoît XVI et Mgr Williams ont évoqué le souvenir d’une grande figure spirituelle qui a contribué à la fondation de l’Église en Angleterre, une Église qui n’était pas encore scindée par la division entre catholiques et anglicans.
Dans son homélie, Benoît XVI a souhaité que la rencontre soit un véritable appel envers tous les chrétiens à œuvrer pour l’unité. Soulignant d’abord l’unité imparfaite qui existe entre catholiques et anglicans, Mgr Williams a pourtant regretté le fait que la division empêche les chrétiens de témoigner pleinement de la puissance transformatrice de l’Évangile. En geste de fraternité, le pape et l’archevêque de Cantorbéry ont allumé une lampe votive dans la chapelle consacrée à Saint-Grégoire pour symboliser l’unité que recherchent les deux églises.

 

 

Photo courtoisie de CNS

Nouveau Focus Catholique

Un nouveau Focus Catholique sera diffusé ce soir à 19h30. Intitulé Les dévotions : moyens de vivre sa foi, cette émission offre aux téléspectateurs une réflexion sur le rôle joué par les dévotions dans la vie chrétienne : pourquoi les dévotions ont-elles eu une place dans l’Église depuis les premiers siècles de notre ère? Quelle différence cela fait dans la vie du croyant?

Grâce à la science de Claude Auger, professeur de l’histoire de l’Église, l’émission fera découvrir aux téléspectateurs la variété des dévotions dans l’Église et comment la foi chrétienne s’incarne dans la vie des croyants par l’intermédiaire des pratiques dévotionnelles. Une émission à ne pas manquer!

Focus Catholique
Les dévotions : moyens de vivre sa foi.
Vendredi 27 janvier 19h30

Kateri Tekakwitha: la sainteté en sol nord-américain

Bonne nouvelle pour les catholiques de l’Amérique du Nord: un miracle de la bienheureuse Kateri Tekakwitha, une laïque amérindienne qui a vécu au XVIIe siècle, vient d’être approuvé par Benoît XVI. Ce miracle ouvre la porte à son éventuelle canonisation.

Kateri Tekakwitha est née d’un père agnier et d’une mère Algonquine. À l’âge de quatre ans, sa mère et son père lui sont enlevés par une épidémie de petite vérole. Kateri échappe à la mort, mais elle est affaiblie par la maladie.

Kateri manifeste dès sa jeunesse le désir de devenir chrétienne. Elle reçoit le baptême à l’âge de vingt-ans et, à cause de ce fait, est exclue de son village. En 1679, elle prononce un vœu de virginité. Elle consacre ses jours à la prière et à aider les pauvres et les malades. Kateri a été connue pour sa douceur, son humilité et sa bonne humeur qui lui ont permis de gagner le cœur de beaucoup de gens.

Elle a été béatifiée par Jean-Paul II en 1980. Elle est la patronne des écologistes et de l’environnement.

L’Avent: un temps d’espérance

 

Le temps de l’Avent oriente le regard vers l’avenir en anticipation de l’arrivée de Noël. La liturgie en particulier nous oriente vers l’avenir, par les lectures du livre d’Isaïe, ce qui a pour effet d’augmenter en nous le désir de réaliser un avenir qui sera caractérisé par la paix et la justice.

Noël est l’occasion pour les chrétiens de célébrer dans le Christ, l’accomplissement de l’idéal de communion.

Il me semble qu’il faut toutefois savoir comment vivre l’attente qui caractérise l’Avent. Il est tellement facile de vivre une espérance sans engagement réel: on accueille l’arrivée de l’enfant Jésus seulement en chantant des hymnes et en participant à  la messe de Noël. Mais nous croyons que l’arrivée du Christ a déjà eu lieu. Alors, l’idéal de paix et de justice dont parlaient les prophètes doit déjà être réalisé.

Cela nous renvoie à un autre programme pour l’Avent, non pas un programme d’attente passive, mais celui d’un travail actif pour réaliser avec le Christ le monde de paix et de justice que le Seigneur a déjà commencé à accomplir à Bethléem.

L’Avent nous invite à exercer une attente active qui découle de l’espérance qui nous habite.

Photo courtoisie de CNS

Témoin: Mgr Paul-André Durocher

Nouvelle émission Témoin avec Mgr Paul-André Durocher.

À l’occasion de l’installation de Mgr Paul-André Durocher comme archevêque du diocèse de Gatineau, le père Thomas Rosica reçoit le nouveau pasteur de cette Église locale. Mgr Durocher parle de son cheminement vers le sacerdoce, de la communauté franco-ontarienne, et des retombées des Journées mondiales de la jeunesse à Toronto ainsi que du Congrès eucharistique à Québec.

A ne pas manquer

Témoin

Mercredi 30 novembre à 19h35 et à 23h35 HNE
Jeudi 1 décembre à 7h05 et à 12h05 HNE

« Puissent les Africains vivre réconciliés dans la paix et la justice ! »

Benoît XVI vient de terminer son voyage apostolique au Bénin. Voici les paroles de remerciements et d’encouragement que le Saint-Père a partagé avec le peuple béninois :

 

Monsieur le Président,
Éminences et Excellences,
Autorités présentes et chers amis,

Mon voyage apostolique en terre africaine s’achève. Je suis reconnaissant envers Dieu pour ces quelques jours passés avec vous dans la joie et la cordialité. Je vous remercie, Monsieur le Président pour vos paroles courtoises et pour les multiples efforts consentis afin de rendre agréable mon séjour. Je remercie également les diverses autorités de ce pays et tous les volontaires qui ont contribué avec générosité à la réussite de ces journées. Je n’oublie pas l’ensemble de la population béninoise qui m’a reçu avec chaleur et enthousiasme. Ma gratitude va également aux membres de l’Église catholique, aux différents Présidents des Conférences épiscopales nationales et régionales qui ont fait le voyage, et naturellement de manière toute particulière aux Evêques du Bénin.

J’ai désiré visiter à nouveau le continent africain pour lequel j’ai une estime et une affection particulières, car j’ai l’intime conviction que c’est une terre d’espérance. J’en ai parlé d’ailleurs plusieurs fois déjà. D’authentiques valeurs, capables d’instruire le monde, se trouvent ici et ne demandent qu’à s’épanouir avec l’aide de Dieu et la détermination des Africains. L’Exhortation apostolique post-synodale Africae munus peut y aider puissamment, car elle ouvre des perspectives pastorales et suscitera des initiatives intéressantes. Je la confie à l’ensemble des fidèles africains qui sauront l’étudier avec attention et la traduire en actes concrets dans leur vie quotidienne. Le Cardinal Gantin, cet éminent béninois dont la grandeur a été reconnue au point que cet aéroport porte son nom, a participé avec moi à de nombreux Synodes, et il a su leur apporter une contribution essentielle et appréciée. Puisse-t-il accompagner la mise en application de ce document ! [Read more…]