Le Pape s’adresse aux jeunes de Zagreb

Benoit XVI s’est adressé aux jeunes de Zagreb les incitant à construire leur vie en s’appuyant sur le Christ ; le Pape les attend à Madrid pour la Journée mondiale de la jeunesse.

Voici son discours en totalité:

« Chers jeunes,

Je vous salue tous avec beaucoup d’affection ! Je suis particulièrement heureux d’être avec vous sur cette place historique qui est le cœur de la ville de Zagreb. C’est un lieu de rencontres et d’échanges, où prévalent souvent les bruits et les mouvements de la vie quotidienne. Maintenant, votre présence la transforme presqu’en un « temple », dont la voûte est le ciel lui-même qui, ce soir, semble se pencher sur nous. Dans le silence, nous voulons accueillir la Parole de Dieu qui a été proclamée afin qu’elle illumine nos esprits et réchauffe nos cœurs.

Je remercie vivement Mgr Srakić, Président de la Conférence Épiscopale, de ses paroles pour introduire à notre rencontre ; et, de façon particulière, je salue et je remercie les deux jeunes, qui nous ont offert leurs beaux témoignages. L’expérience que Daniel a vécue rappelle celle de saint Augustin : c’est l’expérience de la recherche de l’amour « au-dehors » puis de la découverte qu’il est plus proche de moi que moi-même, qu’il me « touche » en mon for intérieur et me purifie… Mateja, par contre, nous a parlé de la beauté de la communauté, qui ouvre le cœur, l’esprit et le caractère… Merci à tous les deux !

Dans la Lecture qui a été proclamée, saint Paul nous a invités à être « toujours dans la joie du Seigneur » (Ph 4, 4). C’est une parole qui fait vibrer l’âme, si nous considérons que l’Apôtre des nations écrit cette Lettre aux chrétiens de Philippes alors qu’il est en prison, en attente d’être jugé. Il est enchaîné, mais l’annonce et le témoignage de l’Évangile ne peuvent être emprisonnés. L’expérience de saint Paul révèle qu’il est possible, dans notre cheminement, de conserver la joie même dans les moments d’obscurité. À quelle joie se réfère-t-il ? Nous savons tous que dans le cœur de tout homme demeure un fort désir de bonheur. Toute action, tout choix, toute intention renferme en soi cette exigence intime et naturelle. Toutefois, très souvent, nous nous rendons compte que nous avons mis notre confiance en des réalités qui ne satisfont pas ce désir, bien plus, qui montrent toute leur précarité. Et c’est en ces moments que nous expérimentons le besoin de quelque chose qui va « au-delà », qui donne un sens à notre vie quotidienne.

Chers amis, votre jeunesse est un temps que le Seigneur vous donne pour découvrir le sens de l’existence ! C’est le temps des grands horizons, des sentiments vécus avec intensité, mais aussi des peurs pour les choix qui engagent et qui sont durables, des difficultés dans les études et dans le travail, des interrogations sur le mystère de la douleur et de la souffrance. Plus encore, ce temps merveilleux de votre vie porte en lui une aspiration profonde, qui n’annule pas tout le reste mais l’élève pour lui donner sa plénitude. Dans l’Évangile de Jean, Jésus dit en s’adressant à ses premiers disciples : « Que cherchez-vous ? » (Jn 1, 38). Chers jeunes, cette parole, cette question franchit le temps et l’espace, elle interpelle tout homme et toute femme qui s’ouvre à la vie et cherche la juste route… Et voici ce qui est surprenant : la voix du Christ vous répète à vous aussi : « Que cherchez-vous ? ». Jésus vous parle aujourd’hui à travers l’Évangile et l’Esprit Saint, il est votre contemporain. C’est lui qui vous cherche, encore avant que vous ne le cherchiez ! Respectant pleinement votre liberté, il s’approche de chacun de vous et il se propose comme la réponse authentique et décisive à cette aspiration qui vous habite, au désir d’une vie qui vaille la peine d’être vécue. Laissez-le vous prendre par la main ! Laissez-le s’introduire toujours plus comme un ami et un compagnon de route ! Faites-lui confiance, il ne vous décevra jamais ! Jésus vous fait connaître de près l’amour de Dieu le Père, il vous fait comprendre que votre bonheur se réalise dans l’amitié avec lui, dans la communion avec lui, parce que nous avons été créés et sauvés par amour et c’est uniquement dans l’amour, celui qui veut et recherche le bien de l’autre, que nous expérimentons vraiment le sens de la vie et que nous sommes contents de la vivre, même dans les difficultés, les épreuves, les déceptions, en allant aussi à contre-courant.

Chers jeunes, enracinés dans le Christ, vous pourrez vivre pleinement ce que vous êtes. Comme vous le savez, c’est sur ce thème que j’ai écrit mon Message pour la prochaine Journée Mondiale de la Jeunesse, qui nous réunira en août à Madrid et vers laquelle nous sommes en marche. Je suis parti d’une expression incisive de saint Paul : « Soyez enracinés en lui, construisez votre vie sur lui ; restez fermes dans la foi » (Col 2, 7). En grandissant dans l’amitié avec le Seigneur, à travers sa Parole, l’Eucharistie et par votre appartenance à l’Église, avec l’aide de vos prêtres, vous pourrez témoigner à tous votre joie d’avoir rencontré Celui qui vous accompagne constamment et vous appelle à vivre dans la confiance et dans l’espérance. Le Seigneur Jésus n’est pas un Maître qui leurre ses disciples : il dit clairement que marcher avec lui requiert engagement et sacrifice personnel, mais cela en vaut la peine ! Chers jeunes amis, ne vous laissez pas désorienter par des promesses alléchantes de succès faciles, de styles de vie qui privilégient le paraître au détriment de l’intériorité. Ne cédez pas à la tentation de mettre votre confiance entière dans l’avoir, dans les choses matérielles, en renonçant à découvrir la vérité qui va au-delà, comme une étoile haut dans le ciel, là où le Christ veut vous conduire. Laissez-vous conduire vers les hauteurs de Dieu !

Durant le temps de votre jeunesse, le témoignage de nombreux disciples du Seigneur qui, à leur époque, ont vécu en portant dans leur cœur la nouveauté de l’Évangile, vous soutient. Pensez à François et Claire d’Assise, à Rose de Viterbe, à Thérèse de l’Enfant-Jésus, à Dominique Savio : combien de jeunes saints et saintes dans la grande assemblée de l’Église ! Mais ici, en Croatie, nous pensons, vous et moi, au Bienheureux Ivan Merz. Un jeune homme brillant, pleinement inséré dans la vie sociale qui, après la mort de la jeune Greta, son premier amour, entreprend le chemin universitaire. Durant la Première Guerre mondiale, il se trouve face à la destruction et à la mort, mais tout cela le modèle et le forge, lui faisant surmonter des moments de crise et de combat spirituel. La foi d’Ivan se renforce à tel point qu’il se consacre à l’étude de la Liturgie et commence un apostolat intense parmi les jeunes eux-mêmes. Il découvre la beauté de la foi catholique et comprend que la vocation de sa vie c’est de vivre et de faire vivre l’amitié avec le Christ. De combien d’actes de charité, de bonté, qui étonnent et émeuvent, est rempli son chemin ! Il meurt le 10 mai 1928, alors qu’il n’a que 32 ans, après quelques mois de maladie, en offrant sa vie pour l’Église et pour les jeunes.

Cette jeune existence, donnée par amour, exhale le parfum du Christ et est pour tous une invitation à ne pas avoir peur de s’en remettre au Seigneur, tel que nous le contemplons, de façon particulière en la Vierge Marie, la Mère de l’Église, qui est ici vénérée et aimée sous le titre de « Majka Božja od Kamenutih vrata » [« Mère de Dieu de la Porte de Pierre »]. Ce soir, je veux lui confier chacun de vous, pour qu’elle vous accompagne de sa protection et surtout pour qu’elle vous aide à rencontrer le Seigneur et à trouver en lui le plein sens de votre existence. Marie n’a pas eu peur de se donner tout entière au projet de Dieu. En elle, nous voyons le but auquel nous sommes appelés : la pleine communion avec le Seigneur. Notre vie entière est une marche vers l’Unité et Trinité d’Amour qu’est Dieu. Nous pouvons vivre en étant certains de n’être jamais abandonnés. Chers jeunes croates, je vous embrasse tous comme des fils et des filles ! Je vous porte dans mon cœur et je vous donne ma Bénédiction. « Soyez toujours dans la joie du Seigneur » ! Que sa joie, la joie du véritable amour, soit votre force. Amen. Que Jésus et Marie soient loués ! »

Béatification du pape Jean-Paul II

Pour nous préparer à cette béatification nous rediffusons l’émission Témoin.
Le père Thomas Rosica a rencontré le Cardinal Stanislaw Dziwisz, Archevêque de Cracovie. Le secrétaire privé de Jean-Paul II évoque ses souvenirs avec ce dernier.
Mercredi 27 avril 19h35
et
Notre nouveau Perspectives hebdo « Jean-Paul II, un pape inoubliable » avec nos deux invités de la Génération Jean-Paul II: le père Pawel Ratajaczak, omi et Sébastien Lacroix.

Célébrations pour la béatification du pape Jean-Paul II

Vigile de prière
Samedi 30 avril 17h (en direct 14h en anglais)
Messe de la béatification
Dimanche 1er mai 15h (3h30 en direct en anglais ; 9h30 en anglais)
Première messe en l’honneur du bienheureux Jean-Paul II
Lundi 2 mai 21h
Soirée consacrée à la mémoire du pape Jean-Paul II
Lundi 2 Mai
19h Perspectives hebdo : Jean-Paul II un pape inoubliable
19h30 Pape, Pasteur, 25 ans de la première visite du pape Jean-Paul II au Canada
20h30 Lumière du Monde  Pape Jean-Paul II
21h  Première messe en l’honneur du bienheureux Jean-Paul II

Nouvel An en compagnie de plus de 600 jeunes Catholiques Canadiens

Logo Rise Up

Pour mon premier article sur le blog (étant fraichement arrivé dans l’équipe de Sel et Lumière), je souhaite partager avec vous mes impressions sur le grand événement canadien qui a eu lieu pendant ces temps de fêtes.

Je parle bien entendu du rassemblement de plus de 600 jeunes, à Montréal, du 28 décembre au 1er janvier, lors du Congrès « Rise Up », organisé par le mouvement « Christian Catholic Outreach », (ou CCO – mouvement chargé de proclamer le message de Jésus-Christ au sein des campus universitaires), auquel j’ai eu la chance de participer en intégralité.

Ce Congrès était cette année, basé sur le thème de Frère André et sur sa fameuse phrase « Je ne suis qu’un homme, tout comme vous ».

Des temps de prières, de louanges, des conférences et ateliers ont eu lieu, animés par plusieurs représentants de l’Église Canadienne, notamment Mgr. Paul-André Durocher, évêque d’Alexandria-Cornwall, Mgr. Gérald Lacroix, Administrateur diocésain de l’Archidiocèse de Québec, le Père Thomas Rosica, Directeur de Television Sel et Lumière.

Mais ce qui a été vraiment remarquable lors de ce rassemblement, de mon point de vue, c’est le fait de voir plus de 600 jeunes adultes et étudiants, qui ont accepté de passer le nouvel an auprès de l’Église, dans les pas de St André.

En effet, le mot d’ordre « Rise up », qui signifie en français « Levez-vous! », a été suivi par de nombreux canadiens, anglophones et francophones, pour montrer l’importance que Jésus a dans leur vie.

Et c’est une chose admirable, que de voir autant de jeunes se rassembler, dans une ambiance bon enfant et pieuse.

Personnellement, ce congrès a réussi à me dynamiser en ce début d’année et je pense que nombreux seront les jeunes Canadiens qui se rendront à la JMJ, cet été, à Madrid, suite à l’appel du Pape. « Je vous attends chacun personnellement » a-t-il dit le 6 août dernier. Et nous serons au rendez-vous.

L’éducation catholique: transmettre la sagesse et former les saints de demain

Benoît XVI a rencontré ce matin élèves et étudiants, professeurs et bien-pensants de l’éducation catholique au Royaume-Uni. Cette très belle rencontre a permis au Pape d’aborder le thème de l’éducation catholique et du rôle de l’école qui se dit catholique.  Un heureux rappel pour les protagonistes des écoles catholiques, spécialement celles de l’Ontario, qui sont entièrement financées par l’État. Ainsi, le slogan d’une prochaine campagne pour ces écoles pourrait être « l’école catholique: pour former les saints du nouveau millénaire! » Benoît XVI a rappellé ce matin que l’éducation n’a pas une simple fin utilitaire, elle vise à former toute la personne, à lui transmettre la sagesse. Ci-desous les deux messages de Benoît XVI, d’abord aux élèves puis aux professeurs et aux religieux.

Célébration au Collège universitaire
d’éducation catholique Sainte Marie, Twickenham
Discours du Saint-Père aux élèves

Chers Frères et Sœurs en Christ,
Chers jeunes amis,
Je désire tout d’abord vous dire combien je suis heureux d’être ici avec vous aujourd’hui. Je vous salue très chaleureusement, vous qui êtes venus ici, à l’Université Sainte-Marie, des écoles catholiques et collèges de tout le Royaume-Uni, et tous ceux qui regardent à la télévision ou par internet. Je remercie Monseigneur McMahon de son chaleureux accueil. Je remercie les membres de la chorale et de l’ensemble orchestral pour l’agréable musique qui a introduit notre célébration, et je remercie Mademoiselle Bellot pour ses aimables paroles au nom de tous les jeunes présents. Dans le contexte préparatoire des Jeux Olympiques de Londres, cela a été un plaisir d’inaugurer cette Sports Foundation, nommé ainsi en l’honneur du pape Jean-Paul II, et je prie afin que ceux qui viendront ici, rendent gloire à Dieu par leurs activités sportives, tout en procurant satisfaction à eux-mêmes et aux autres.

Une jeune écoute BXVI ce matin à l'université Ste-Mary, UKIl n’arrive pas souvent qu’un Pape, ou même une autre personne, ait la possibilité de parler à des étudiants de toutes les écoles catholiques d’Angleterre, du Pays de Galles et d’Écosse à la fois. Et puisque j’ai cette chance en ce moment, j’aimerais beaucoup vous dire une chose. J’espère que parmi ceux d’entre vous qui m’écoutent aujourd’hui, se trouvent des futurs saints du vingt-et-unième siècle. Ce que Dieu veut plus que tout pour chacun de vous c’est que vous deveniez des saints. Il vous aime beaucoup plus que vous ne pourrez jamais l’imaginer, et il veut ce qu’il y a de meilleur pour vous. Et de loin, la meilleure chose pour vous c’est de grandir en sainteté. [Read more…]

Le message de BXVI pour la JMJ 2011

madrid26037-138x195Alors que des milliers de groupes de jeunes entament le dernier droit des préparatifs à la JMJ de Madrid, le Vatican a publié ce matin le message du Pape en vue du grand happening qui aura lieu du 16 au 20 août 2011. En ce début d’année pastorale, tous ceux qui veulent se préparer spirituellement auront de quoi à se mettre sous la dent!

Nous publions ici le message intégral de BXVI aux jeunes en vue de Madrid 2011. Le Saint-Père a placé cette journée sous le thème: « Enracinés et fondés en Christ, affermis dans la foi » (cf. Col 2, 7)

Chers jeunes,

Très souvent je repense aux Journées Mondiales de la Jeunesse de Sydney en 2008. Nous y avons vécu une grande fête de la foi, durant laquelle l’Esprit de Dieu a agi avec puissance, créant une intense communion entre tous les participants, venus du monde entier. Ce rassemblement, comme les précédents, a porté des fruits abondants dans la vie de nombreux jeunes et de l’Eglise entière. A présent notre regard se tourne vers la prochaine Journée Mondiale de la Jeunesse, qui aura lieu à Madrid en août 2011. Déjà, en 1989, quelques mois avant la chute historique du mur de Berlin, le pèlerinage des jeunes faisait étape en Espagne, à Saint-Jacques-de-Compostelle. A présent, à l’heure où l’Europe a un très grand besoin de retrouver ses racines chrétiennes, nous avons rendez-vous à Madrid, avec le thème : « Enracinés et fondés en Christ, affermis dans la foi (cf. Col 2, 7) ». Je vous invite donc à cet événement si important pour l’Eglise en Europe et pour l’Eglise universelle. Et je voudrais que tous les jeunes, aussi bien ceux qui partagent notre foi en Jésus Christ, que ceux qui hésitent, doutent ou ne croient pas en Lui, puissent vivre cette expérience qui peut être décisive pour leur vie : faire l’expérience du Seigneur Jésus ressuscité et vivant, et de son amour pour chacun de nous. [Read more…]

La JMJ 2002 : heureux sommes-nous d’en voir les fruits!

JPII 250702Sel + Lumière étant née sur les ailes des JMJ de Toronto, nous ne pouvions passer sous silence l’anniversaire de ce grand rassemblement qui a bousculé une ville voire, un pays. Huit ans plus tard, ce n’est pas seulement avec un brin de nostalgie que je regarde ces jours mémorables et l’année de préparation qui les a précédés. Je regarde aujourd’hui les nombreux fruits qui en sont le testament. Quels sont-ils?

D’abord sur le plan vocationnel : s’il n’y a pas eu une avalanche de vocations au sacerdoce et à la vie religieuse, nombreux sont les jeunes qui ont découvert leur désirs de s’engager dans une voie ou l’autre après avoir vécu les JMJ. S’engager. Servir. Chacun le réalise à sa manière, comme prêtre, religieuse ou religieux, époux ou célibataire. Lors de sa dernière JMJ outre-mer, Jean-Paul II nous a rappelé où nous sommes assurés de trouver le bonheur :

Chers amis, à votre envie de jeunes désirant être heureux, le vieux Pape, chargé d’années mais encore jeune de cœur, répond par une parole qui n’est pas la sienne. C’est une parole qui a résonné il y a deux mille ans. Nous l’avons de nouveau entendue ce soir: «Heureux…». La parole clé de l’enseignement de Jésus est une annonce de joie: «Heureux…» [Read more…]

À l’image de Paul, être des amis du Christ – BXVI aux jeunes maltais

Benoît XVI a rencontré huit victimes d’abus sexuels commis par des membres du clergé, ce dimanche, au cours de son voyage apostolique à Malte. L’une d’elles a affirmé « avoir fait la paix avec l’Église » et affirmé que le Pape avait les larmes aux yeux à la fin de la rencontre. Cette rencontre, marque un autre jalon dans le long processus de guérison souhaité par Benoît XVI.

Comme il l’avait fait aux Etats-Unis et en Australie en 2008, Benoît XVI a prié avec les victimes et a assuré, d’après le communiqué émis après la rencontre que « l’Église fait et continuera à faire tout ce qui est en son pouvoir pour enquêter sur les allégations (d’abus sexuels, ndlr), remettre à la justice les personnes responsables d’abus et appliquer des mesures concrètes pour protéger à l’avenir les jeunes. »

Et justement, c’est avec les jeunes que Benoît XVI a terminé cette visite d’à peine 24h sur cette île de la Méditerranée.  Il leur a dit que l’Église, à la suite de Dieu et à l’exemple de saint Paul, ne rejette personne. Nous publions les paroles de Benoît XVI aux jeunes de Malte au Quai du Grand Portde la Valette ce dimanche.

Chers jeunes de Malte et de Gozo, je suis très heureux d’être avec vous,

Quelle joie c’est pour moi d’être avec vous aujourd’hui sur votre terre natale. En ce jubilé, remercions Dieu d’avoir envoyé l’Apôtre Paul vers ces îles qui ont été parmi les premières à recevoir la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus Christ.

(…)

Saint Paul, alors qu’il était jeune, a eu une expérience qui l’a changé pour toujours. Comme vous savez, pendant un temps il fut un ennemi de l’Église et il a tout fait pour la détruire. Alors qu’il était en route vers Damas, avec l’intention de traquer tout chrétien qu’il y aurait trouvé, le Seigneur lui apparut dans une vision. Une lumière aveuglante l’enveloppa et il entendit une voix lui dire : « Pourquoi me persécutes-tu ?… Je suis Jésus, celui que tu persécutes » (Ac 9, 4-5). Paul fut complètement bouleversé par cette rencontre avec le Seigneur et toute sa vie en fut transformée. Il devint un disciple jusqu’à devenir un grand apôtre et missionnaire. Ici à Malte, vous avez un motif particulier de rendre grâce pour les œuvres missionnaires de Paul, qui répandit l’Évangile en Méditerranée. [Read more…]

Messe anniversaire pour la mort de Jean-Paul II

JPII - (Photo CNS-L'osservatore Romano)Ce lundi saint a un caractère particulier cette année, car aujourd’hui l’Église commémore l’anniversaire de la mort de Jean-Paul II, quelques jours plus tôt que la date réelle ; en effet, celui-ci est décédé le 2 avril 2005 mais cette année, la date coïncidant avec le vendredi saint, cet anniversaire est célébré aujourd’hui à Rome.

Célébration émouvante, en présence du cardinal Stanislas Dziwisz et de nombreux pèlerins polonais ainsi que d’autres pays en mémoire du pape Jean-Paul II qui fut au service de l’Église universelle pendant plus d’un quart de siècle, témoignant de Jésus-Christ partout dans le monde, infatigable pèlerin, ouvrant le dialogue avec les représentants de la communauté juive et musulmane notamment. Il fut particulièrement à l’écoute des jeunes qui lui demeurent très attachés.

Dans son homélie, Benoît XVI a rendu grâce pour le ministère fécond de Jean-Paul II et a commenté les textes d’Isaïe et de Marie de Béthanie répandant le parfum sur les pieds de Jésus, en faisant le lien avec le vénérable Jean-Paul II dont la vie fut un don généreux et plein d’amour et de foi envers le Christ et ceci même dans les derniers moments.

Programmation spéciale de cet anniversaire de la mort de Jean-Paul II sur nos ondes ce lundi
19h30 messe anniversaire de la mort Jean-Paul II
2lh Parlons-en « Béatification du vénérable Pape ».

Perspectives hebdo: la pastorale jeunesse en changement

pasto jeunesseLe 25e anniversaire des Journées mondiales de la jeunesse confirme une intuition devenue une tradition : un rassemblement de jeunes de divers horizons qui découvrent et célèbrent leur foi avec le Pape. Quel impact les JMJ ont-elles sur la manière d’exercer un ministère auprès des jeunes ? Existe-t-il une méthode, une recette gagnante ? Quel est l’objectif d’une pastorale jeunesse ?

Sr Francine Guilmette, fma
Mona Mreiche du 101 Parent
Geneviève Fortin

Émission disponible sur le web.