24 heures de prière pour un nouveau printemps de la vie consacrée

Le 31 janvier et 1er février dernier avait lieu au Sanctuaire du Très-Saint Sacrement de Montréal les 24 heures de prière pour un nouveau printemps de la vie consacrée, événement organisé conjointement par la Fraternité monastique de Jérusalem et l’Archidiocèse de Montréal. Ce véritable marathon spirituel a débuté le samedi par une Messe présidée par le Nonce apostolique au Canada, Mgr Luigi Bonazzi.

« Un témoin de Dieu qui est Amour, voilà ce qu’est la personne consacrée aujourd’hui! Comme il est important aujourd’hui dans une grande ville telle que Montréal, de pouvoir compter sur des personnes capables d’aider leurs prochains, à rencontrer ce Dieu qui est Amour. Le plus grand cadeau que nous pouvons faire à nos prochains est de les aider à faire cette rencontre avec ce Dieu qui est amour. »

La journée s’est ensuite poursuivie durant l’après-midi par une série de témoignages manifestant la diversité et les différents visages de la vie consacrée aujourd’hui. Se sont donc succédé de véritables témoins de la foi et de cette réponse à l’appel de Dieu à la vie consacrée :

  • Le Père Benoît Lacroix o.p. qui a prononcé une allocution sur le thème de la vie consacrée au Québec depuis 1965 : Une mission si féconde, variée et colorée.
  • Sœur Gilberte Bussière CND qui a donné un témoignage touchant sur sa vocation personnelle à la vie consacrée et qui s’est également exprimée pour la toute première fois publiquement sur l’épisode malheureux de ces 58 jours passés en captivité au Cameroun sous le regard de Dieu.
  • Le Frère Antoine-Emmanuel s’est exprimé sur le sens de la vie consacrée, ses nombreux visages et ses nouvelles formes.
  • Une consacrée de l’Institut Notre Dame de vie, Marie-Sophie De Bouville a parlé de l’évangile au quotidien.
  • Jean-François Pouliot fmj a livré un touchant témoignage sur son appel personnel à la vie consacrée.

J’ai personnellement été très honoré du rôle d’animateur qu’on m’a confié en cette journée riche en enseignements et en rencontres de toutes sortes. L’événement s’est ensuite poursuivi par la célébration des vêpres solennelles ainsi qu’une nuit de prières animée par divers Ordres et instituts qui se sont relayés tout au long de la nuit pour se terminer le lendemain matin par la célébration des laudes et d’une Messe dominicale célébrée par Mgr Lépine, archevêque de Montréal qui a lancé cet appel aux consacrés présents :

« Je pose la question : Entendez-vous l’appel à servir Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière? C’est ça l’appel à la vie consacrée. Entendez-vous l’appel à vous donner totalement à Dieu, totalement c’est-à-dire toute la journée, tout! Le meilleur moment pour entendre cet appel c’est Capture d’écran 2015-02-06 à 09.40.29quand on est jeune. […] À 20 ans, on pense encore qu’on va le faire avec nos forces et on est prêt à entendre l’appel. Si le Seigneur nous disait : « toi qui a vingt ans je t’appelle à me suivre à moitié… » Ça ne serait pas intéressant! C’est plutôt : « toi qui a vingt ans je t’invite à te donner totalement » et c’est le bon moment pour entendre ça. […] Sainte Thérèse de Lisieux voulait mourir pour le Christ, c’est un désir de jeune. Quand on est jeune, on veut mourir pour le Christ maintenant, lorsqu’on est vieux on veut mourir pour le Christ plus tard… C’est ça avoir un cœur de jeune : vouloir mourir pour le Christ maintenant. Sainte Thérèse était prête à recevoir le grand coup de lance qui allait la tuer mais elle a découvert que sa vocation c’était de mourir à coups d’épingle. Ce qui a demandé un ajustement par la grâce. Alors je vous invite à garder un cœur de jeune. À vouloir servir Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. »

Pour une rétrospective de l’événement, vous pouvez visionner le reportage réalisé par Sel et Lumière à la demande du Diocèse de Montréal. Bonne écoute.