Angélus : «Nous sommes invités à nous réconcilier avec nos frères avant de montrer notre dévotion au Seigneur»

1_0_773693Lors de la prière de l’angélus récitée sous un beau soleil, le Pape est revenu sur l’Évangile de ce dimanche qui relate le sermon de Jésus sur la montagne, tiré de Saint Matthieu, la « première grande prédication de Jésus » a précisé le Pape. Jésus n’est pas venu abolir la Loi, annuler les commandements que le Seigneur avait donnés à Moïse, mais il veut les porter à leur plénitude. Surtout, le Christ précise tout de suite après qu’un « achèvement» de cette loi existe, qui demande une justice supérieure : «Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux.» dit Jésus.

Cet «achèvement» de la loi, a souligné le Pape, Jésus nous en parle à travers des exemples concrets, en particulier quand il reprend le cinquième commandement «tu ne tueras point »pour aller plus loin, expliquant que «Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu’un insulte son frère,il en répondra au grand conseil» Jésus nous rappelle ainsi que les paroles aussi peuvent tuer a expliqué le Saint-Père.

«Quand on dit qu’une personne est une langue de vipère, cela signifie que ses mots peuvent tuer!» a-t-il insisté en invitant longuement à se défaire de nos bavardages. «Ces bavardages peuvent sembler à première vue une chose agréable, comme s’il s’agissait d’un bonbon, a souligné le Pape, mais en réalité ils nous remplissent le cœur d’amertume, et finissent par nous empoisonner».

Dépasser le cadre de la loi pour faire appel au cœur 

«Je peux vous assurer, a repris François, que si chacun de nous avait l’intention d’éviter ces bavardages, à la fin il deviendrait saint !» Et le Pape d’inviter les pèlerins présents place Saint-Pierre à en finir avec les bavardages. Avec cet amour du prochain, auquel Jésus nous appelle, nous sommes ainsi invités à nous réconcilier avec nos frères avant de montrer notre dévotion au Seigneur dans la prière.

On comprend ainsi a conclu le souverain pontife que Jésus ne donne simplement de l’importance à la stricte observance disciplinaire ou à la conduite extérieure, mais il fait appel au cœur de l’homme, où ses actions, bonne ou mauvaises prennent leur origine. «Pour être bons et honnêtes, il faut savoir ainsi dépasser les strictes normes juridiques pour faire jaillir la sagesse de Dieu souvent cachée et qui peut être accueillie grâce à l’Esprit Saint.»

« Le chrétien est une personne lumineuse »

1_0_771664Pour l’Angélus de ce dimanche, le Pape François est parti de l’Evangile du jour. Jésus dit à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre…Vous êtes la lumière du monde » ( Matthieu 5, 13.14). « Des paroles étonnantes », selon le Pape, « si l’on pense à l’auditoire que Jésus avait devant lui. Ses disciples étaient en effet des pêcheurs, des gens simples. Mais Jésus les regarde avec les yeux de Dieu, et ce qu’il leur dit se comprend comme une conséquence des Béatitudes. Autrement dit : si vous êtes pauvres d’esprit, doux, le cœur pur, miséricordieux…alors vous serez le sel de la terre et la lumière du monde ! »

« Pour mieux comprendre ces paroles, il faut savoir , a ajouté le Pape, que la Loi hébraïque recommandait de mettre un peu de sel sur chaque offrande présentée à Dieu, comme signe d’alliance. La lumière, ensuite, pour Israël, était le symbole de la révélation messianique qui triomphe sur les ténèbres du paganisme. Les chrétiens, nouvel Israël, reçoivent donc une mission à l’égard de tous les hommes : avec la foi et avec la charité, ils peuvent orienter, consacrer, rendre féconde l’humanité. Nous tous baptisés sommes des disciples missionnaires et nous sommes appelés à devenir dans le monde un évangile vivant : avec une vie sainte nous donnerons « de la saveur » à tout notre environnement et nous le défendrons de la corruption, comme le fait le sel ; et nous porterons la lumière du Christ comme le témoignage d’un charité simple. Mais si les chrétiens perdent cette saveur et s’éteignent, leur présence perd alors de son efficacité. »

Mardi, la Journée du Malade

Après-demain, 11 février, nous célébrerons Notre-Dame de Lourdes, et nous vivrons la Journée Mondiale du Malade. « C’est l’occasion propice pour mettre au centre de la communauté les personnes malades, de prier pour eux et avec eux, d’être à leurs côtés, a déclaré le Pape. Le Message pour cette Journée est inspiré par une expression de Saint Jean : Foi et charité : ‘Nous aussi nous devons donner notre vie pour nos frères ‘. En particulier, nous pouvons imiter l’attitude de Jésus envers tous les malades : Le Seigneur prend soin de tous, il partage leurs souffrances et ouvre leur cœur à l’espérance. [Read more…]

Angélus : une Eglise sans sœurs est impossible s’exclame François

1_0_769544« Que se passerait-il s’il n’y avait pas de sœurs dans les hôpitaux, dans les missions, dans les écoles ? ». Le Pape François, lors de l’angélus de ce dimanche 2 février, solennité de la Présentation de Jésus au Temple, et XVIII° Journée de la Vie Consacrée, a rendu un hommage appuyé aux religieuses engagées au quotidien au cœur de nos sociétés. Face à une foule qui a bravé le mauvais temps et la pluie persistante, le Pape a rappelé « l’importance pour l’Eglise de ceux qui ont accueilli la vocation de suivre Jésus de près sur la voie des conseils évangéliques ».

Faisant le parallèle entre la présentation et la consécration de Jésus, par Marie et Joseph, à Dieu selon la loi hébraïque, et le don particulier de sa propre vie, suivant l’exemple de Jésus, « vierge, pauvre et obéissant », le Pape François rappelle qu’avant tout, « cette offre de soi-même concerne chaque chrétien, parce que nous sommes tous consacrés à Lui par le baptême ». Cette offrande de soi se manifeste dans « la famille, au travail, dans le service à l’Eglise, dans les œuvres de miséricorde ». Mais une telle décision « est vécue de manière particulière par les religieux, les moines, et les laïcs consacrés, qui via leurs vœux, appartiennent à Dieu de manière pleine et exclusive ».

Les personnes consacrées, dons de Dieu à son peuple

Ces personnes deviennent ainsi « totalement dédiées à leurs frères pour porter la lumière du Christ là où les ténèbres se font plus épaisses, et pour répandre son espérance dans les cœurs méfiants. » Ces personnes sont également, rappelle le Pape, « des signes de Dieu dans les différents environnements de la vie, elles sont le levain pour la croissance d’une société plus juste et fraternelle, elles sont la prophétie du partage avec les petits et les pauvres ».  [Read more…]

Angélus : le Pape lance un appel au dialogue en Ukraine

Capture d’écran 2014-01-26 à 08.15.39Le pape François a appelé dimanche à la fin des violences et au dialogue en Ukraine.
« Je souhaite un dialogue constructif entre les institutions et la société civile et que, sans usage de la force, l’esprit de la paix et la recherche du bien commun prévalent dans les coeurs de tous » a déclaré le pape François. Le Saint-Père s’est dit « proche de l’Ukraine, en particulier de ceux qui ont perdu la vie et de leur famille ».

Le souverain pontife a également évoqué le terrible meurtre de Coco Campolongo, un enfant calabrais de 3 ans, probablement lié à une vengeance mafieuse. Un fait divers qui a bouleversé l’Italie. « Cet acharnement sur un enfant semble être sans précédant dans l’histoire de la criminalité » a dénoncé le Pape, qui a demandé à prier pour Coco, qui « assurément, aujourd’hui, est au Ciel avec Jésus ». Le Pape qui a aussi demandé de prier « pour ceux qui ont commis ce crime, se repentent et se convertissent au Seigneur ».

François a également évoqué la journée mondiale contre la lèpre commémorée ce dimanche. « Bien qu’en recul, cette maladie touche encore malheureusement tant de personnes qui vivent dans la misère. Il est important de maintenir vive la solidarité avec ces frères et sœurs » a dit le Pape, demandant de prier pour eux ainsi que pour toutes les personnes qui se dévouent auprès de ces malades.

Le Souverain Pontife qui a enfin salué les nombreux jeunes, garçons et filles, présents place Saint-Pierre et membre de l’Action Catholique de Rome qui achevaient une caravane de la paix. Deux d’entre eux ont rejoint le Pape à la fenêtre des appartements pontificaux pour lire un message de paix et lancer des colombes.  [Read more…]