JMJ 2002 – Dix ans plus tard, bien plus que des souvenirs

Par Sébastien Lacroix
Collaboration spéciale

La vie nous tend parfois des perches, nous ouvre une porte ou une fenêtre. Certain l’appelle Providence, d’autres le destin. Vers la fin de l’an 2000, une perche m’avait été tendue, celle de travailler au sein de l’équipe qui allait organiser la 17e Journée mondiale de la jeunesse à Toronto. J’ai bien failli décliner l’offre et poursuivre mes études tranquillement. J’ai pris une chance. J’avais 22 ans, et ma vie en a été transformée.

Jean-Paul II et la confiance en la jeunesse

Le succès des JMJ est dû en grande partie à la relation qu’avait le bienheureux Jean-Paul II avec les jeunes. La ‘pastorale jeunesse’ selon Jean-Paul II se résumait par l’accueil et l’affection toute paternelle, et non paternaliste, d’un homme qui avait confiance en la jeunesse. Nous sentions que Jean-Paul II nous aimait et qu’il croyait en nous! C’est pourquoi il nous invita à être les « sentinelles du matin ».

Cette confiance du Pape en la jeunesse se vivait concrètement au sein de l’organisation des JMJ au QG de Toronto. Le directeur général des JMJ 2002, le père Thomas Rosica, avait embrassé cette vision de Jean-Paul II. Dans tous les départements : transports, programmation, inscription, hébergement, des jeunes au début de la vingtaine étaient responsables de divers dossiers qui, normalement, auraient été confiés à des gestionnaires compétents et qualifiés. Plusieurs de ces jeunes leaders ont continué de servir l’Église au niveau diocésain, dans les médias ou ailleurs. Certains sont médecins, musiciens, politiciens, enseignants, chargés de projets… L’expérience de vie et de travail vécue  ensemble nous a rendu conscients de l’héritage qui nous est confié, celui de la foi, et nous a permis de poursuivre notre chemin en sachant que nous sommes tous sous la lumière du Christ qui nous guide et nous unit.

Pour ma part, on m’avait confié la coordination du pèlerinage de la croix des JMJ à travers le Canada. Était-ce simplement à cause de mon nom de famille? En tous cas, le titre d’agent de la Croix m’aura collé à la peau plusieurs années après le passage de la croix des JMJ chez nous. [Read more…]

La chasteté : une affaire de conversion

 

Le diocèse de Montréal a organisé en janvier un week-end portant sur la théologie du corps. Deux jours après, le 25 janvier 2011, les évêques du Canada adressent une lettre aux jeunes sur la question de la chasteté. Ce sujet revient-il au goût du jour ou y-a-t-il une vague certaine parmi les jeunes catholiques du pays?

Mgr Claude Champagne, omi, évêque d’Edmunston, est membre de la Commission pour la doctrine qui a pondu la lettre aux jeunes. Si celle-ci se veut une réponse à des jeunes qui demandaient aux évêques de les guider, Mgr Champagne a bien dit que la lettre a d’abord été écrite en anglais avant d’être traduite en français. Est-ce donc dire que les jeunes anglophones s’intéressent plus que leurs amis francophones à la chasteté? La question se pose. Tout de même cela ne veut pas dire qu’on ne peut en parler, au contraire! Car la chasteté constitue un appel pour les catholiques, qu’ils soient célibataires, consacrés, ou mariés.

Invités:
Mgr Claude Champagne, omi, évêque d’Edmundston au Nouveau-Brunswick
Mélanie Lee Loy, épouse et jeune maman
Artur Suski, jésuite en formation

Jean-Paul II sera béatifié le 1er mai 2011

Jean-Paul II  sera béatifié le dimanche 1er mai 2011, 6 ans et 1 mois après sa mort. C’est ce qu’a indiqué le Bureau de presse du Saint-Siège le 14 janvier, peu après que Benoît XVI eut autorisé la Congrégation pour les causes des saints à promulguer le décret reconnaissant le miracle dû à l’intercession du pape polonais, lors d’une audience accordée au cardinal Angelo Amato, préfet de ce dicastère.

Le procès avait été ouvert le 28 juin 2005, moins de 3 mois après la mort de celui qui a été pape pendant 27 ans (1978-2005).

Une année de paix et de témoignage

Toute l’équipe de Télévision Sel + Lumière vous souhaite une bonne et sainte année.

En cette journée mondiale de prière pour la paix, nous prions pour que cessent toutes les violences, tous les abus, toutes les formes de discrimination. Nous prions d’une manière particulière pour nos frères et soeurs en Irak afin que cessent les persécutions envers ces chrétiens qui sont les martyrs du troisième millénaire. Dans son message pour la Journée mondiale de prière pour la Paix, Benoît XVI se tournait spécialement vers eux en faisant référence à la liberté religieuse comme chemin vers la paix  :

On pourrait dire que, parmi les droits et les libertés fondamentaux enracinés dans la dignité humaine, la liberté religieuse jouit d’un statut spécial. Quand la liberté religieuse est reconnue, la dignité de la personne humaine est respectée à sa racine même, et l’ethos et les institutions des peuples se consolident. A l’inverse, quand la liberté religieuse est niée, quand on essaie d’empêcher de professer sa religion ou sa foi et de vivre en conformité avec elles, la dignité humaine est lésée, et de cette manière se trouvent menacées la justice et la paix, lesquelles se fondent sur l’ordre social juste qui s’édifie à la lumière de la Vérité Suprême et du Souverain Bien.

En ce sens, la liberté religieuse est aussi un acquis de civilisation politique et juridique. C’est un bien essentiel : toute personne doit pouvoir exercer librement le droit de professer et de manifester individuellement ou de manière communautaire, sa religion ou sa foi, aussi bien en public qu’en privé, dans l’enseignement et dans la pratique, dans les publications, dans le culte et dans l’observance des rites. Elle ne devrait pas rencontrer d’obstacles si elle désire, éventuellement, adhérer à une autre religion ou n’en professer aucune. En ce domaine, la règlementation internationale se révèle emblématique et est un exemple essentiel pour les Etats, en ce qu’elle ne permet aucune dérogation à la liberté religieuse, sauf l’exigence légitime de l’ordre public pénétré par la justice[7]. La règlementation internationale reconnaît ainsi aux droits de nature religieuse le même status que le droit à la vie et à la liberté personnelle, car ils appartiennent au noyau essentiel des droits de l’homme, à ces droits universels et naturels que la loi humaine ne peut jamais nier.

La liberté religieuse n’est pas le patrimoine exclusif des croyants, mais de la famille tout entière des peuples de la terre. C’est l’élément incontournable d’un Etat de droit ; on ne peut pas la nier sans porter atteinte en même temps à tous les droits et aux libertés fondamentales, puisqu’elle en est la synthèse et le sommet. Elle est « le ‘papier tournesol’ qui permet de vérifier le respect de tous les autres droits humains »[8]. Celle-ci favorise l’exercice des facultés plus spécifiquement humaines tout en créant les prémisses nécessaires pour la réalisation d’un développement intégral, lequel concerne de manière unitaire la totalité de la personne en chacune de ses dimensions[9]. (#5)

Puissent nos frères et soeurs d’Irak trouver en Jésus la force et le courage de se tenir debout, qu’ils trouvent en Lui l’espérance en des jours meilleurs sur cette terre qui est la leur.

Marie, mère de Dieu et de toute l’humanité, prie pour nous!

Seigneur, fais de nous des artisans de Paix!

Perpectives hebdo – Verbum Domini: la Parole de Dieu au cœur du monde

Invités:
Mgr Raymond St-Gelais
Père Thomas Rosica, csb
Sr Marie-Noëlle Chaumette, xmcj

Deux ans après les travaux du Synode des évêques sur la Parole de Dieu dans la vie et la mission de l’Église, Benoît XVI a signé l’exhortation apostolique Verbum Domini. Quel impact aura ce document sur nos communautés et sur la manière de lire et de transmettre cette Parole vivante ‘de part le monde’?

Témoin – Robert Lebel: pour l’amour des jeunes

Le père Rosica reçoit l’auteur-compositeur-interprète mondialement connu, Robert Lebel. Ce dernier se raconte, parle du don de Dieu au cœur de sa vie et de l’épreuve qui l’a empêché de chanter pendant plus d’un an. Un entretien à ne pas manquer.

Et pour ceux et celles qui ne le savaient pas, il est possible de se procurer les chansons et albums les plus populaires du prêtre-chanteur sur itune. Robert Lebel lui-même nous expliquait qu’il répondait ainsi à la demande de bien des gens en France et en Afrique qui voulaient  se procurer les hymnes qui sont désormais des classiques, dont ‘Comme Lui » et « Croire ».

Pssst. Plusieurs personnes et groupes au Québec demandent depuis des années à Robert Lebel d’enregistrer un album de Noël, ce qu’il avait toujours refusé de faire, faute de temps. Le public verra apparemment son souhait exaucé pour Noël 2011 puisque, les demandes n’ayant cessé d’augmenter, un album de Noël serait déjà en préparation.

Chantez Noël avec Robert Lebel en décembre 2011… restez à l’écoute!

« Que cesse les persécutions contre les chrétiens » – BXVI

Benoît XVI lance un message clair et fort pour la liberté religieuse et pour que cesse les persécutions des chrétiens aux quatre coins du monde. Le Pape mentionne spécifiquement la situation des chrétiens en Irak, suite à la tuerie d’octobre dernier à la cathédrale Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours.

Le message pour la Journée mondiale pour la paix, qui se tient le 1er janvier, a été publié ce matin. « La société qui veut imposer, ou qui, au contraire, nie la religion par la violence, est injuste à l’égard de la personne et de Dieu, mais aussi envers elle-même », affirme le Pape.

Le message qui fait une vingtaine de page est disponible sur le site du Vatican.

Perspectives hebdo: BXVI à coeur ouvert


Invités:
Gilles Mongeau, sj, théologien et professeur à Regis College (Toronto)
Yvon Métras, directeur de l’’édition chez Novalis

Le livre Lumière du monde – le pape, l’Église et les signes des temps a défrayé la manchette même avant sa sortie officielle. Si les médias en ont retenu certains passages, tout l’ouvrage nous révèle la vision d’un pape qui connaît l’Église et le monde dans lequel elle se trouve. Nous découvrons les motivations profondes de celui qui dirige 1,2 milliard de fidèles.

D’ici quelques jours, le livre qui fait environ 300 pages sera disponible en français dans les librairies du Québec. Ce fait est assez exceptionnel. Un livre publié en France arrive normalement plusieurs semaines, sinon des mois, après sa parution chez nos cousins. C’est bien ce qui était prévu pour ce livre-entretien entre Benoît XVI et Peter Seewald. Fin janvier, février peut-être. Mais voilà que, suite au tapage médiatique, Novalis a fait appel à sa maison-mère, Bayard, pour accélérer le processus. Les livres vendus ici arrivent donc directement de France. Tout a un prix, et à 39,95$, ce n’est pas donné diront plusieurs. Qu’importe, la lecture en vaut la peine et constitue le coup de l’année dans le livre religieux. Parions donc que Benoît XVI se retrouvera sous bien des sapins cette année…

Attente de soldes ou attente en solde

Black Friday aux Etats-Unis hier: vendredi noir. Noir de monde dans les magasins. Les Américains sont invités à consommer, consommer et consommer encore. Et désormais, plus besoin d’attendre à vendredi pour profiter des soldes. Certaines chaînes ont tout simplement décidé de zapper l’Action de grâce : au diable la dinde et le temps en famille, allons faire la queue dehors tout de suite ou passons la soirée à faire nos achats en ligne.

De l’Action de grâce américaine nous passons au temps de l’Avent. Enfants, mon frère et moi avions chacun notre calendrier pour compter les jours avant Noël. On ouvrait notre petite porte le soir, seulement si on avait été sage. Et pas de chocolat pour nous, non ! Un dessin, une image, un signe qui nous montrait que la fête approchait, que quelque chose de grand se préparait. Et chaque dimanche avant souper, l’un de nous allumait les chandelles de la couronne de l’Avent. Ainsi défilait le temps avant Noël et nous forçait à être patient, à savoir attendre et à nous préparer du mieux possible pour accueillir cadeaux, parents et amis certes, mais pour accueillir et comprendre la Raison de notre attente.

logo-apple« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière » lira-t-on dans Isaïe à la veille de Noël. Surprise : cette lumière n’était pas un logo corporatif en forme de pomme. Pourtant, on nous fait croire que nous avons besoin du dernier bidule pour communiquer, sinon sentir qu’on est quelqu’un, passer son temps et créer son univers virtuel.

Dimanche dernier, l’archevêque de New York, Timothy Dolan, racontait avoir vu une foule de gens en file sur la 5e Avenue à Manhattan. Deux pâtés de maison de gens qui attendaient pour entrer… chez Abercrombie & Finch (boutique mode). « Wow, se disait-il, il n’y pas de file de gens pour entrer dans la cathédrale St. Patrick, et le trésor qui s’y trouve a une valeur éternelle. Que puis-je faire pour aider nos gens à reconnaître cette grande tradition ? »

L’Avent est une occasion pour s’arrêter, éteindre la télé, laisser le iphone et le ipad pour s’intéresser à ceux et celles qui sont autour de nous. Ce sont, il va sans dire, ceux qui ont moins que nous, mais cela ne peut-il pas être aussi la personne que nous côtoyons à tous les jours, un collègue, un ami que nous prenons pour acquis, un conjoint que nous avons négligé, peut-être, des enfants…

Cet Avent, je prends le temps de redécouvrir l’autre qui est près de moi et qui se trouvait dans mon angle mort. À travers cet autre, je prends conscience que Dieu a préparé sa venue, qu’il s’est fait nôtre pour nous montrer ce qu’est l’amour. Cliché me direz-vous. Peut-être. Vrai. Certainement.

Bon temps de l’Avent.

Messe avec les Prêtres en direct ce mercredi

Le trio français accompagné de Mgr Jean-Michel Di Falco Léandri sera à l’Oratoire Saint-Joseph ce mercredi pour la messe quotidienne diffusée à l’antenne de S+L.

EN DIRECT à 8h30 HE, rediffusion 17h HE

La messe sera ensuite disponible sur demande à la page de la messe.