Audience générale : la « mère Eglise enseigne la miséricorde »

AFP3540143_ArticoloLors de l’audience générale mercredi, le Pape François a poursuivi son cycle de catéchèse centré sur l’Eglise. « L’Eglise est mère, a-t-il a souligné. Elle enseigne les œuvres de miséricorde. »

Cette catéchèse fait directement suite à la précédente, il y a une semaine. Le Souverain Pontife soulignait alors « comment l’Eglise nous fait grandir et, avec la lumière et la force de la Parole de Dieu, nous indique le chemin du salut et nous défend du mal ». C’est « l’action éducative » de l’Eglise qui est aujourd’hui souligné : « comment l’Eglise nous enseigne les œuvres de miséricorde ».

« Un bon éducateur vise l’essentiel, et pour l’Évangile l’essentiel, c’est la miséricorde, complète le François. L’Église fait comme Jésus : elle enseigne non par des discours, mais d’abord par des gestes, et ses paroles servent à en éclairer la signification. »

Cela s’observe à travers la vie de « tant de saints et de saints » et d’hommes et de femmes qui mettent leur œuvres de miséricorde chaque jour en pratique. Une pratique que détaille le Saint-Père : « donner à manger à celui qui a faim, vêtir celui qui est nu, assister celui qui est malade, être proche de celui qui est seul. » Car pour changer le monde, affirme François, « il faut faire du bien à qui ne peut pas nous le rendre, comme l’a fait le Père, en nous donnant Jésus. »

Autrement dit, « être proche de qui est abandonné et meurt seul ». Avec un exemple, celui de la bienheureuse Mère Teresa de Calcutta. « Comme tant de chrétiens qui n’ont pas peur de serrer la main de celui qui s’apprête à quitter ce monde », ajoute le Pape.

De la Syrie à Mare Nostrum

Dans la foule, sur le parvis de la basilique Saint-Pierre, des pèlerins de Syrie et du Moyen-Orient. Le Pape les a invité à « affronter la haine avec l’amour, à se défaire de la violence avec le pardon et à répondre aux armes par la prière ».  Il a ensuite demandé au Seigneur qu’Il « récompense leur fidélité, qu’Il insuffle courage dans leur lutte contre les forces du malin et qu’Il ouvre les yeux à ceux qui sont aveuglés par le mal, pour que ceux-ci voient la lumière de la vérité et qu’il se repentent de leurs erreurs ».

Présents eux aussi et indirectement liés aux conflits au Proche-Orient, les membres de « Mare Nostrum ». Le Pape a eu une pensée pour ces marins impliqués dans l’opération de la marine italienne en mer Méditerranée qui vient en aide aux migrants. Le Souverain Pontife les a remercié pour leur« admirable œuvre en faveur de tant de frères à la recherche d’espoir ».

Avant l’audience générale, François a salué en salle Paul VI au Vatican un groupe de malades, dont des enfants albinos.

Radio Vatican