Audience générale du mercredi 12 novembre 2014

AFP3685394_Articolo

« Prêtres et évêques, soyez accueillants, sobres, bons et patients »

Lors de l’audience générale de ce mercredi au Vatican, le Pape François s’est une nouvelle fois employé à définir les qualités que devraient avoir les évêques, les prêtres, les diacres, les invitant à être « accueillants, sobres, patients, fiables, bons ». Le Pape voit en ces qualités « typiquement humaines » « une grammaire de base » pour l’exercice du ministère pastoral. Exhortation qui s’inscrit dans le cycle de catéchèses consacrées à l’Eglise. L’avertissement du Pape a été à nouveau très clair, comme lors de récentes homélies du matin, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe : il faut à tout prix éviter tout comportement d’orgueil.

« Sans cette prédisposition belle et naturelle à ces qualités, ajoutait le Pape, il est impossible d’offrir un service et un témoignage joyeux et crédible ». Et de rappeler notamment aux évêques qu’ils ne le sont pas « parce que plus intelligents et plus capables mais seulement par le don d’amour de Dieu pour le bien de son peuple ». « Il faut avoir conscience que tout ce qui est autour est grâce », ajoutait-il encore en mettant en garde contre « la tentation de ne compter que sur ses propres forces ». « Comme il serait dangereux qu’un prêtre ou un évêque puisse penser tout savoir. Alors qu’au contraire, il doit tendre à l’humilité et à la compréhension envers les autres. A l’écoute des gens : conscient d’avoir toujours quelque chose à apprendre, même de ceux qui sont encore éloignés de la foi et de l’Eglise ».

Nouvel appel du Pape François pour les chrétiens persécutés

Le Pape François, au terme de l’audience générale de ce mercredi matin, a voulu aborder une fois encore la question des chrétiens persécutés dans le monde en raison de leur foi. En déclarant : « Je suis avec un grand effroi les situations dramatiques des chrétiens dans différentes parties du monde où ils sont persécutés et tués en raison de leur foi religieuse ».

Et d’ajouter : « Je ressens la nécessité d’exprimer ma profonde proximité spirituelle aux communautés chrétiennes durement frappées par une absurde violence qui ne semble pas vouloir s’arrêter, alors que j’encourage les Pasteurs et les fidèles, à être tous forts et ancrés dans l’espérance ». Les chrétiens « ont le droit de retrouver dans leurs propres pays la sécurité et la sérénité, et de professer librement leur foi », devait ajouter François en invitant les quelques 15 000 fidèles rassemblés Place Saint-Pierre sous la pluie à prier avec lui le Notre-Père.

Le Pape a appelé « à une vaste mobilisation des consciences de tous ceux qui ont des responsabilités au niveau local et international et à toutes les personnes de bonne volonté ».

Dans un rapport publié la semaine dernière, Aide à l’Eglise en détresse (AED), a indiqué que « les chrétiens restent la minorité religieuse la plus persécutée, en partie à cause de leur large dispersion géographique et de leur nombre relativement élevé ».

Radio Vatican