Portageur et prêtre

Grzegorz Ciszek ordonné prêtre  par le cardinal J.-C. Turcotte pour conclure l’année sacerdotale

Greg CisekJ’ai connu Greg en mars 2002, alors que nous étions à la recherche de Portageurs qui, à l’image des premiers missionnaires en Amérique, ont porté la Parole de Dieu et la croix du Christ aux confins de cette terre.

Faut-il être fou pour partir à pied 43 jours ?  Ce ne l’était pas pour Greg et pour la vingtaine de jeunes, et quelques jeunes de cœur qui se sont alors connus. Le 28 avril 2002 à la cathédrale Marie-Reine du Monde, le cardinal Jean-Claude Turcotte envoyait en mission les Portageurs de cette croix, signe de l’amour de Dieu pour l’humanité.

Huit ans plus tard, le même cardinal imposera ses mains sur Greg et invoquera le Seigneur afin que Greg ait la grâce d’être l’un de ses serviteurs, à travers le sacerdoce.

S’il m’est impossible d’être à Montréal pour l’ordination de mon ami, je sais que plusieurs Portageurs y seront. Certains d’entre nous avons vécu ensemble les étés suivant les JMJ  à Strawberry Island, là-même où Jean-Paul II avait pris quelques jours de repos en 2002. La vie communautaire de ces mois d’été nous ont laissé non seulement de très beaux souvenirs, ils m’ont pour ma part, redonné une certaine discipline dans la prière. À ce niveau, Greg était un modèle. Loin d’être aussi ‘assidu’ que mon ami, j’admirais sa quête intérieure et son désir d’écouter ce que Dieu lui soufflait dans le silence de son coeur.

Portageurs JPIILa prière et l’oraison sont des piliers importants de la vie de Greg et le seront encore dans sa vie de prêtre. Les tâches quotidiennes peuvent parfois nous détourner de cette quête. Tel n’était pas le cas de Greg à Strawberry Island. Les tâches les plus simples, nécessitant javel et gants de caoutchouc ne l’effraient jamais. Son esprit de service étant contagieux et l’attrait d’une discussion sur un sujet théologique faisaient que nous ne pouvions que mettre la main à la pâte avec lui.

« La vocation est un appel de Dieu, de dire le cardinal Turcotte dans son message hebdomadaire du 9 juin dernier. Pour être entendu, cet appel doit être reçu dans une âme ouverte et accueillante. Comme nul n’est une île,  tout un réseau de personnes et de relations concourt à ce que l’appel du Seigneur soit entendu. »

Nous tous, parfois à notre insu, pouvons être des instruments dans la vigne du Seigneur.

Merci Greg pour ton engagement et ton témoignage. Nos prières t’accompagnent.

L’ordination sacerdotale de Grzegorz Ciszek a eu lieu à la paroisse Notre-Dame de Pompéi à Montréal, vendredi le 11juin.