Saint Urbain V

A la découverte des Saints et Saintes…

Nous fêtons aujourd’hui, 19 décembre, Saint Urbain V

urbainVGuillaume de Grimoard est né en 1310 dans le sud-est de la France. Il fait des études en Lettres et dans les Sciences mais rapidement répond à l’appel de la vie religieuse. Dévoué à la Vierge Marie, studieux et rigoureux, le moine bénédictin présente de grandes appétences pédagogiques. Ses supérieurs lui proposent alors d’enseigner le droit canon dans différentes villes de France. En 1352, il devient abbé de Saint-Germain d’Auxerre, puis de Saint-Victor, près de Marseille. Rapidement il est transféré à Naples (Italie) en tant que nonce apostolique. En 1362, à la mort du pape Innocent VI, il est élu Souverain Pontife. Il est le 200ème pape et prend le nom d’Urbain V à la mémoire des saints papes ayant porté ce nom.

Dans ces périodes troubles de l’histoire de l’Eglise et dès son arrivée sur le trône de Pierre, le pape Urbain V lance un triple projet : ramener le siège papal d’Avignon à la Ville Sainte de Rome, réformer les mœurs, rétablir l’unité de l’Eglise. Devant la corruption de la curie romaine et après seulement trois ans passés à Rome, il est contraint de retourner en Avignon. Il y meurt trois mois après son retour en 1370. Ayant toujours conservé une vie monastique faite de jeûne et d’oraison, le pape Urbain V, au moment de mourir, demande à être transporté dans une simple maison, ouverte à tous. Témoignant ainsi qu’un pape pouvait mourir sans faste extérieur.

Il fut béatifié en 1870 par le pape Pie IX. Sans être canonisé, le pape Urbain V est considéré comme saint dans le nouveau calendrier liturgique publié par le pape Paul VI.