Salut du pape François aux jeunes argentins

Pope Francis greets pilgrims from Argentina inside Rio cathedralCité du Vatican, 26 juillet 2013 (VIS). Le Pape François, ajoutant une nouvelle activité au programme officiel, s’est rendu à la cathédrale de Rio pour saluer ses compatriotes argentins auxquels il s’est adressé. Il a remercié les jeunes qui s’étaient approchés pour le saluer et leur a dit: « Je veux une Eglise qui aille dans la rue! Je veux que nous nous détachions de la mondanité, de la commodité, du confort, du cléricalisme, de ce qui nous laisse renfermés sur nous-mêmes. Les paroisses, les collèges, les institutions sont faites pour sortir! Si elles ne sortent pas, elles deviennent des ONG, et l’Eglise ne peut être une ONG »… Je pense qu’aujourd’hui, notre civilisation mondiale a dépassé les bornes… elle a dépassé les bornes! Parce qu’il est là le culte rendu au dieu argent, qui nous rend témoins d’une philosophie et d’une pratique d’exclusion des deux extrémités de la vie qui sont les promesses des peuples. Evidemment, on pourrait penser que puisse exister une sorte d’euthanasie cachée, c’est-à-dire qu’on ne s’occupe pas des personnes âgées, mais cela aussi c’est une euthanasie culturelle; nous ne devons pas la laisser parler, nous ne devons pas la laisser agir! Et l’exclusion des jeunes… Le nombre de jeunes sans travail, sans emploi, est très élevé! C’est une génération qui n’a pas l’expérience de la dignité gagnée par le travail. Cette civilisation nous a conduit à exclure ces deux extrémités qui sont notre avenir! ».

Puis le Pape a encouragé les jeunes à sortir, à se faire valoir et à lutter pour les valeurs, demandant aussi aux personnes âgées de se faire entendre pour enseigner et transmettre la sagesse. « Pour le peuple argentin, je le demande de tout coeur aux personnes âgées, ne renoncez pas à être la réserve culturelle de notre peuple qui transmet la justice, qui transmet l’histoire, qui transmet les valeurs, qui transmet la mémoire du peuple. Et vous -s’adressant de nouveau aux jeunes- s’il vous plaît, ne vous opposez pas aux personnes âgées! Laissez-les parler, écoutez-les, et mettez-les en avant! Mais sachez, aujourd’hui, vous jeunes et personnes âgées, que vous êtes condamnés au même destin, l’exclusion! Ne vous laissez pas exclure! C’est clair? C’est pourquoi je crois qu’il faut se mettre au travail ». Il a ensuite rappelé que la foi n’est pas une plaisanterie, que c’est quelque chose de très sérieux. « Dieu qui est venu se faire l’un de nous, c’est un scandale! Et qu’il soit mort sur la croix est un scandale, le scandale de la croix. La croix continue d’être un scandale, mais c’est le seul chemin sûr, celui de la croix de Jésus, l’incarnation de Jésus. S’il vous plaît, ne “pressez” pas votre foi en Jésus-Christ! Vous pouvez pressez une orange, une pomme, une banane, mais, s’il vous plaît, ne pressez pas votre foi! La foi est entière, elle se se presse pas! C’est la foi en Jésus. C’est la foi dans le fils de Dieu fait homme qui m’a aimé et est mort pour moi. Alors, liez-vous! Prenez soin des deux extrémités du peuple que sont les personnes âgées et les jeunes! Ne vous laissez pas exclure, ne laissez pas non plus exclure les personnes âgées, et ne pressez pas votre foi en Jésus Christ ». Le Saint-Père a ensuite encouragé ses hôtes à lire les Béatitudes et le chapitre XXV de l’Evangile de Matthieu. « Avec ces deux textes, vous avez votre programme d’action », a-t-il dit avant de conclure, prier la Vierge et donner sa bénédiction.

(CNS photo/Luca Zennaro, pool via Reuters)