“Le combat de Ruby Bridges”

En ce Vendredi saint je repense  au film “Le combat de Ruby Bridges”, tiré d’une histoire vraie, que j’ai découvert par hasard à la bibliotheque dans le rayon enfants.
Ce film retrace l’histoire de la première petite fille noire, Ruby Neele Bridges qui a intégré une école de blancs en 1960 à Baton Rouge en Nouvelle-Orléans aux USA.

La directrice de l’école ainsi que les enseignants étaient contre cette loi qui permettait pour la première fois à quelques enfants noirs d’aller à l’école des blancs. Une institutrice venue de Boston a donc été embauchée spécialement pour Ruby Neele.
En effet, tous les matins pendant plusieurs mois, des policiers en civil de la ville venaient chercher Ruby Neele en voiture et l’escortaient jusqu’à sa classe. Elle devait affronter des parents furieux qui l’insultaient et allaient jusqu’à la menacer de l’empoisonner.
Devant ce déchainement de haine et de colère, comment Ruby Neele et sa famille ont-ils pu résister? Surtout que son père a perdu son emploi et peu à peu, la famille a même été critiquée par leurs amis durant un temps.
La mère de Ruby Neele , très croyante, sentant que ce qu’ils vivaient les dépassait, lui parlait de Jésus qui sur la croix a dit ”Père pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font.” Elle priait avec elle et lui disait de faire comme Jésus de prier pour ses ennemis.
C’est ce que fit Ruby Neele. Chaque matin, dans la voiture qui la conduisait à l’école, Ruby Neele priait pour les personnes qui l’insultaient. Un pédo-psychiatre blanc qui l’observait s’est proposé d’aider la famille. Il a été édifié par la foi de cette petite fille. Son institutrice lui a expliqué que la peur pouvait rendre les gens méchants et injustes.
Ce film est à voir car son message par la force de la foi de  cette petite fille redonne espoir. Ruby Neele Bridges a grandi et est à la tête d’une fondation qui aide les enfants à suivre leur scolarité,
Jésus sur la croix pronant l’amour de ses ennemis nous ouvre la voie et donne la force pour changer la haine tapie dans nos coeurs.