Les sept croix du frère André

par le père Andrew Gawrych, csc

[NDLR: Nous publions une méditation du père Andrew Gawrysh, csc, directeur adjoint des vocations pour la province de l’Indiana de la Congrégation de Sainte-Croix. Le père Andrew a livré un témoignage dans le documentaire de S+L Portier de Dieu: Saint-André de Montréal.]

fr_andrew_gawrychNOTRE DAME, IN – En grandissant, j’avais peur que ma vie n’ait aucun sens. En fait c’était la recherche d’une vérité et d’un amour qui donnerait à ma vie une signification éternelle, qui m’a conduit dans les bras de Jésus et de l’Église. Finalement, le 29 mars 2010, j’ai été ordonné prêtre dans la Congrégation de Sainte Croix – la même famille spirituelle que le frère André Bessette.

Une des leçons principales que je tire de mon saint frère est que toute vie a un sens pour Dieu. Il y avait d’innombrables raisons pour que la vie de frère André finisse dépourvue de sens, et pourtant nous voici en train de célébrer sa canonisation. Sa vie est un récit percutant qui nous révèle comment nos croix peuvent être en vérité des dons transformés en espérance pour une quête de la vérité et du sens de la vie. Je vous invite à m’accompagner dans la prière avec ce héros de notre foi pour que nos vies, à l’exemple de la sienne,  puissent prendre le chemin de la vérité éternelle.

1. La croix du manque d’attente

Frère André, tes attentes n’auraient pas pu êtres plus pauvres. Ils t’ont baptisé le lendemain de ta naissance parce qu’ils ne pensaient pas que tu survivrais. Plus tard, ta santé fragile et ton manque d’instruction ont fait que les autres n’ont pas eu de hautes attentes pour toi, te laissant uniquement les tâches subalternes, comme ouvrir la porte. Et pourtant tu as honoré ces tâches avec tellement d’amour, dépassant les attentes de tout le monde.

Intercède pour nous afin que Dieu  nous accorde le même courage pour surmonter le monde de nos piètres attentes. Puissions-nous atteindre le degré de sainteté pour lequel Dieu, rempli d’amour, nous a crées.

Chemin de Croix Oratoire2. La croix de l’errance

Frère André, tu savais ce que c’était d’errer à travers la vie. Encore si jeune, tu as été orphelin, et contraint de quitter ta maison. Pendant de nombreuses années tu as voyagé de ville en ville, changeant d’emploi, tu as même quitté ta patrie pour travailler dans le textile aux Etats-Unis, en quête d’un nouveau foyer. Tu as enfin trouvé ton foyer lorsque la divine providence t’a conduit vers ta vocation d’entrer dans la vie religieuse de la congrégation de Sainte-Croix.

Intercède pour nous pour que nous offrions à Dieu la possibilité de nous guider vers les vocations auxquelles nous sommes appelés.

3. La croix du rejet

Frère André, tu savais ce que c’était qu’être rejeté. Ta propre famille religieuse de Sainte-Croix, ne t’a pas accepté de prime abord. Tu t’es dit : » Lorsque je suis arrivé au collège, on m’a montré la porte…et j’y suis resté pendant 40 ans ! ». Mais encore plus douloureux, lorsque le Seigneur te choisit pour être Sa main guérisseuse dans la vie des autres, tu subis le manque de compréhension et le rejet de ceux qui n’avaient pas vu la grandeur de Dieu en toi.

Intercède pour nous pour afin que nous ayons la même force face au ridicule. Que nous restions tenaces dans nos missions de servir la gloire de Dieu que Lui-même nous a confié.

4. La croix de la souffrance des autres

Frère André, tu as vraiment connu le poids de la souffrance des autres. Plus les nouvelles de tes guérissons se propageaient, plus les gens affluaient, souvent en attente d’une guérison miraculeuse. Leurs fardeaux devinrent tes fardeaux. ton ministère a tout exigé de toi, épuisant tes forces et ta patience, te conduisant bien souvent  aux larmes. Tu as révélé aux souffrants l’espoir qui nait de la Croix du Christ, l’espoir d’un Dieu qui est toujours avec nous dans nos besoins.

Intercède pour nous afin que nous puissions nous aussi entrer dans la souffrance des autres et porter avec eux leurs croix.

5. La croix des revers

Frère André, bien que Dieu ait accompli des œuvres, ta vie ne s’est pas écoulée sans revers. Plusieurs fois pendant la construction de l’Oratoire dédié à ton patron saint Joseph, il a semblé que ce projet ambitieux ne serait jamais fini. Une fois encore, tu as continué de placer ta confiance dans la Divine Providence. Tu as même placé une statue de Joseph sous le toit non fini pour qu’il t’envoie les fonds nécessaires. Et défiant toutes les prédictions, saint Joseph a répondu à l’appel !

Intercède pour nous afin que nous puissions avoir la même foi dans la Providence. Que  les revers de notre vie ne nous distraient pas de l’accomplissement de la volonté de Dieu.

6. La croix de notre propre souffrance

Frère André, dès ta naissance et tout au long de ta vie, ta santé était chancelante. Tu mangeais à peine plus qu’un morceau de pain trempé dans du lait ou de la soupe. Tu connaissais la souffrance physique et son absence de signification apparente qui affligea tant de personnes malades qui vinrent à toi. Mais en Dieu, ta faiblesse est devenue ta force, te laissant entrer dans les souffrances et les douleurs des autres. Tu as marché dans la foi avec eux, passant de la croix à la vie nouvelle dans le Christ.

Intercède pour nous afin que nous puissions être capables de transformer nos faiblesses en forces. Puissent nos souffrances être transformées en baume rédempteur pour la vie des autres.

7. La croix de la mort

Frère André, comme tant de nous depuis nos ancêtres Adam et Eve, tu dois porter la croix ultime de la mort. Mais la mort ne fut pas la fin de ta vie ou de l’histoire de ta vie. Luttant contre le froid, plus d’un million de personnes sont venues de très loin te rendre hommage. Tes funérailles ne furent que l’aperçu de millions de personnes qui continuent d’affluer à l’Oratoire chaque année, ainsi que les nombreux organismes pour le pauvre et les malades qui portent ton nom à travers le monde.

Intercède pour nous afin que nous puissions avoir la même foi en Dieu et produire même une plus grande moisson pour le peuple de Dieu. Puissions-nous à notre tour donner notre vie et ainsi être comptés parmi les saints.