Un maître spirituel

[NDLR: Nous publions une réflexion du cardinal Jean-Claude Turcotte, archevêque de Montréal, envoyé hier aux abonnées du courriel du mercredi à l’occasion de la fête liturgique de saint frère André.] 

frere_andre_1[Aujourd’hui], nous célébrons la fête du frère André. La fête de saint frère André. Pour la première fois. Après un automne rempli d’activités, d’entrevues et de célébrations qui ont marqué sa canonisation et ont rappelé la vie qui l’a mené jusque sur les autels, que pouvons-nous ajouter à sa louange sans répéter ce qui a déjà été dit ou écrit?

Pourtant, le Frère André a encore beaucoup de choses à nous apprendre sur la façon de vivre aujourd’hui notre vie de chrétien et de chrétienne. Quand on parcourt le livre : Frère André disait souvent…(1), on découvre un maître spirituel qui, par ses paroles chargées de foi et d’amour, balise la route vers la maison du Père de ceux et celles qui cherchaient conseil et réconfort auprès de lui.

Ces paroles n’ont pas d’âge. La sagesse qui s’y dégage ne saurait vieillir. La vérité qu’elles formulent en simples mots peut, aujourd’hui comme hier, guider la vie de qui les écoute et les médite.

Si le frère André a attiré des milliers de personnes sur les flancs du Mont-Royal, c’était parce qu’elles espéraient trouver un réconfort dans ses paroles et son intercession auprès de saint Joseph.

Son écoute des personnes qui le tenait de longues heures attentif et accueillant à leur requête, sa compassion qui l’amenait à se pencher sur celles que la souffrance et la maladie frappaient, ont fait de lui un homme dont la renommée ne lui laissait pas de repos. Mais sa célébrité n’est jamais venue à bout de sa simplicité et de sa charité.

Si la guérison venait donner crédit à sa réputation de sainteté, c’est par toute sa vie qu’il traçait une voie vers Dieu et ouvrait aux autres la possibilité de l’emprunter, en mettant en pratique ce qu’il leur disait et leur recommandait.

Pour répondre à la quête spirituelle qui nous interpelle aux différents âges de la vie, divers auteurs ou personnes peuvent être d’une aide précieuse. La spiritualité que ces hommes et ces femmes ont vécue a souvent fait école et elle nourrit encore aujourd’hui bien des personnes dans leur faim spirituelle.

Maintenant, nous pouvons compter parmi eux et elles, saint Frère André qui, lui aussi, a posé des jalons de vie dans le quotidien des personnes et a transformé leur existence.

En parcourant ce livre de recueil de paroles du frère André rapportées par ses amis, nous pouvons apprendre de lui à devenir le chrétien, la chrétienne que Dieu nous appelle à être.

En terminant, permettez-moi de vous souhaiter une bonne année. Une année où la paix et la justice seront la priorité, où la liberté religieuse sera respectée. Soyez heureux!

(1) Frère André disait souvent… Recueil de paroles de frère André rapportées par ses amis, Fides, 2010.