Sur le Web: veille de canonisation

Par François Gloutnay, rédacteur du blogue Nouvelles de l’ACPC

Le cyberespace fourmille déjà d’articles liés à la canonisation du frère André. Des médias présents sur Internet ainsi que des blogues ont déjà consacré de l’espace à cet événement. Des groupes et des individus vont aussi s’y intéresser. À quelques occasions au cours des prochains jours, ce blogue fera connaître quelques textes trouvés à différents endroits sur le Web. Voici trois exemples.

Le blogue de l’Ordre franciscain séculier de Sherbrooke propose un entretien avec le père Mario Lachapelle, c.s.c. «À une époque où trop souvent ses contemporains avaient une image d’un Dieu lointain et justicier, le frère André se plaît à dire que Dieu est tout proche de chacun de nous et que l’on ne devrait pas oublier de parler de sa miséricorde», dit le vice-postulateur de la cause de canonisation. L’entrevue a été publiée début septembre par l’agence de presse Zenit.

– Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, évoque dans un journal quelques souvenirs du temps où il était encore étudiant. Jean Tremblay «fréquentait le Collège Jean-de-Brébeuf, située à côté du Collège Notre-Dame où le frère André a été portier toute sa vie. Il avait alors 13 ou 14 ans et déjà à l’époque, il se rendait à l’Oratoire St-Joseph pour se recueillir sur le tombeau du Frère André», raconte la journaliste Sophie Gauthier dans le journal Le Réveil. «Le cœur du Frère André, je l’ai vu souvent», a lancé le maire.

– La chaîne d’information internationale France 24 publie une dépêche de l’Agence France-Presse qui laisse la parole à des jeunes qui seront à Rome dimanche. Le frère André «ne savait pas lire, il ne savait pas écrire, mais il avait une grande foi, et il a pu réussir à accomplir son rêve», dit une jeune femme de 16 ans, Lucia Flores-Echaiz.