Ces pèlerins qui ne sont pas des touristes

par Nathalie Dumas, rédactrice en chef de la revue L’Oratoire

ROME – Père Fernando Ferrera, accompagnateur spirituel du groupe 6, a trouvé les mots pour motiver ses troupes. Un matin dans l’autobus menant au Vatican, père Ferrera a récité une prière qui invitait à ne pas se plaindre. Ni de la température, ni de l’horaire, ni du voisin exigeant, ni de la nourriture, ni des sièges obtenus, ni du guide, bref un réel chemin de sainteté! « Nous ne sommes pas des touristes, nous sommes des pèlerins! », scande la prière.

Les pèlerins en foulards blancs marchent vers la Place Saint-Pierre. (Photo : DUMAS)

Les pèlerins en foulards blancs marchent vers la Place Saint-Pierre. (Photo : DUMAS)

Il semble que les pèlerins québécois ont retenu la leçon. Ils avaient plutôt bonne mine en ce mercredi matin, jour de l’audience générale avec le pape Benoit XVI. Ils ont manifesté leur joie en agitant des drapeaux et en entonnant quelques refrains à saint André. Faisant son entrée avec quelques minutes de retard, le Saint-Père a circulé dans les allées autour de la foule pour revenir ensuite en plein centre et atteindre le podium. Il s’est adressé aux pèlerins en une dizaine de langues, répétant une réflexion sur la vie de saint Elisabeth de Hongrie.

Benoit XVI s’est également adressé à chacune des délégations présentes soulignant au passage les noms des six bienheureux qu’il a canonisé dimanche. Cette audience concluait les célébrations officielles à Rome. Les pèlerins profiteront ensuite de leur dernier après-midi dans la Ville Éternelle pour visiter la basilique Saint-Pierre et aller se recueillir sur le tombeau des papes. Peut-etre ajouteront-ils à leur horaire pour faire quelques achats… d’objets de piété.