Un mois après Sydney, nous rêvons encore

par Sébastien Lacroix

 

Cela fait déjà plus d’un mois que je suis rentré d’Australie, comme 2000 autres jeunes Canadiens qui se sont rendus dans la Terre de la Croix du Sud pour rencontrer Benoît XVI et les kangourous.

Un mois et on se prend encore à penser à nos souvenir de voyage, aux lieux superbes que nous avons visités, aux rencontres inoubliables que nous avons faites. À cet effet, nous avons reçu à Sel + Lumière quelques témoignages de participants et accompagnateurs qui étaient à Sydney. Voici celui de Suzanne Maltais qui accompagnait le groupe de Saint-Lambert:

Les Journées Mondiales de La Jeunesse 2008 furent pour moi un temps de ressourcement incomparable. Des moments de reconnexion à la source de vie qu’est la parole de Dieu. L’Esprit Saint qui à tout moment venait nous envahir nous faisait planer au dessus de nos craintes et de nos insécurités d’êtres humains. Quelle force nous avons là à notre disposition ! Et c’est tellement incroyable de réaliser que c’est auprès de choses et de personnes tellement  futiles que nous choisissons de nous ressourcer la plupart du temps…Nous nous abandonnons à des charlatans quand l’expert des cœurs (Notre Père du ciel) est là tout près et ne désire nul autre chose que réconforter son enfant ,sa créature et lui dire qu’elle ne manquera jamais de rien.
 
J’ai senti à plusieurs reprises cette puissance qu’est cet amour inconditionnel et sans limite. Plus particulièrement lors de la messe d’ouverture. Mon cœur était sans doute plus attentif et disponible à ce moment ? J’ai été très touchée par le discours du premier ministre et du Cardinal George Pell. Des mots et des sentiments percutants. Voir en plus  tous ces drapeaux de tous les pays du monde , le soleil qui frappait à pleins feux sur cette ville magnifique qu’est Sydney, La création avait mis tous ces atours pour montrer à la jeunesse tout son amour et toute sa splendeur !
 
Voir le pape Benoît XVI fut aussi un moment inoubliable. Voir le représentant de Dieu sur terre ce n’est pas rien tout de même. Son passage tout près de nous nous a apporté paix et sérénité. J’espère en avoir rapporté un peu à tous ceux qui étaient greffés à nos cœurs et pour lesquels nous avons demandé des grâces spéciales.
 
Les journées à Townsville nous ont préparés magnifiquement à se laisser aimer par l’Esprit Saint. Nous avons été accueillis par les paroissiens de cette ville avec toute la chaleur, l’amour fraternel et  inconditionnel d’une famille. La manière avec laquelle celle-ci offre tout ce qu’elle a pour dire qu’elle est heureuse de nous avoir accueilli et laissé entrer dans son intimité.
 
Je  remercie le Pape Jean-Paul II d’avoir instauré avec autant de brio ce bain d’amour et d’espérance que sont Les Journées Mondiales de la Jeunesse. Une rencontre avec l’humanité de demain, un feu de joie qui ne peut  laisser aucun jeune indifférent.
 
Les jeunes ont reçu la semence. Il faut maintenant laisser  Dieu façonner la terre. Il a un plan pour chacun de nous et nous devons nous assurer que les voies de communication avec lui sont toujours libres et en bon état. Je crois que notre défi est d’être attentif dans cette mer d’information souvent inutile qui brouille le message Du Grand Messager…
 
Suzanne Maltais
Accompagnatrice du groupe de Saint-Lambert

N’hésitez pas à écrire vos réflexions et commentaires sur la JMJ de Sydney et/ou sur la couverture que nous en avons faite. Il n’est pas trop tard, au contraire. Et pour revivre les meilleurs moments de Sydney 2008, rendez-vous à la section JMJ de notre site ou regardez l’émission spéciale ‘Retour sur la JMJ’ avec Soeur Marie-Pierre Delorme et l’abbé Stefano Cascio, en rappel ce samedi à 20h, heure de l’Est.

Photo: WYD 2008/Getty Images.