« Priez Saint Joseph »

Aujourd’hui 19 mars nous célébrons la fête de Saint Joseph. Époux de Marie et donc père de Jésus, Joseph était de la lignée du roi David.

Les artistes ont tendance à peindre le portrait d’un Joseph d’âge mûr, figure paternelle et rassurante. Sauf que le bon Joseph ne devait pas être très rassuré (il était certainement beaucoup plus jeune aussi) lorsqu’il apprit que sa promise portait un enfant! À une époque où l’honneur était tout, Joseph décida de répudier en secret sa future épouse, jusqu’à ce que l’Ange du Seigneur lui annonce le dessein de Dieu.

Le film La Nativité nous présente une scène où Joseph marche au côté de l’âne qui porte Marie. Ils sont en route vers Bethléem. On peut voir les que les pieds del’homme sont en sang. Plus tard, alors qu’il est terrassé par la fatigue, Marie lui enlève ses sandales brisées pour lui laver les pieds. On ne parle pas d’exactitude biblique ici, tel n’est pas le propos du film, mais on voit dans ces scènes le don de Joseph et la reconnaissance de Marie. Par son dévouement et son labeur, Saint Jospeph est un modèle pour les gens encore aujourd’hui et particulièrement pour les père.

Chez nous, la dévotion à Saint Joseph a été largement diffusé à cause du frère André (Alfred Bessette) thaumaturge qui disait aux milliers de malades et de personnes souffrantes qui imploraient son aide de plutôt prier Saint Joseph. Il les frictionnait d’huile qui avait brûlée devant une statut du saint et leur disait: « Priez Saint Joseph! » Qui n’a pas sa bouteille d’huile à la maison? 

Saint Joseph est protecteur et patron du Canada, patron des travailleurs, des jeunes couples, des familles et des mourants.  Le 1er mai 1960, le pape Jean XXIII avait récité cette prière à l’occasion de la fête des travailleurs:

Ô saint Joseph, gardien de Jésus, époux très chaste de Marie, qui avez passé votre vie à accomplir parfaitement votre devoir, en entretenant par le travail de vos mains la Sainte Famille de Nazareth, daignez protéger ceux qui, avec confiance, se tournent vers vous. Vous connaissez bien leurs aspirations, leurs angoisses, leurs espérances; ils recourent à vous, car ils savent qu’ils trouveront en vous quelqu’un qui les comprenne et les protège.

Vous aussi, vous avez connu l’épreuve, la fatigue, l’épuisement, mais même au milieu des préoccupations de la vie matérielle, votre âme, comblée de la paix la plus profonde, exultait d’une joie indicible, à cause de l’intimité avec le Fils de Dieu, confié à vos soins, et avec Marie, sa très douce Mère.

Faites que vos protégés comprennent eux aussi qu’ils ne sont pas seuls dans leur travail, qu’ils sachent découvrir Jésus à côté d’eux, l’accueillir avec la grâce, le garder fidèlement comme vous l’avez fait vous-même. Obtenez que dans chaque famille, dans chaque atelier, dans chaque chantier, partout où un chrétien travaille, tout soit sanctifié dans la charité, dans la patience, dans la préoccupation de bien faire, afin que descendent en abondance, sur tous, les dons du céleste amour !

Et pour ceux qui ne connaissent pas la tradition italienne, rendez-vous dans une pâtisserie pour déguster un zeppole. Après tout, c’est fête.

Sébastien