L’expérience de la Croix des JMJ

par Sr Marie-Pierre Delorme à Sydney

Beaucoup d’entre-nous avons fait l’expérience de recevoir la croix de la Journée mondiale de la Jeunesse, quand elle a fait son pèlerinage à travers les paroisses canadiennes en 2001-2002. Sa présence au milieu de nous a fait des merveilles de rapprochement entre les gens, de sensibilisation à la JMJ et de conversions des coeurs. J’ai moi-même eu la grâce de marcher 600 km avec elle et d’être témoin direct de son lent et précieux travail.

Depuis lors, elle en a fait du chemin ! Ce fut d’abord l’Allemagne qui en hérita, en préparation au rassemblement de Cologne. C’est à ce moment que Jean-Paul II eut l’idée qu’elle soit accompagnée d’une icône de la Vierge. Marie est présente avec son Fils du début à la fin, et spécialement au cours de la Passion. Elle est la première en chemin à la suite de Jésus. En l’accompagnant, nous sommes certains de trouver le Christ.

Puis, ce fut la grande traversée vers les îles du Pacifique, toujours accompagnée de l’icône de Marie et cette fois-ci – invention des Australiens – d’un bâton de messager, invitant toute la jeunesse et en particulier les autochtones des îles, à participer à ce grand événement. Ce fut donc un grand moment, plein d’émotion, que de voir cette croix finalement arrivée à la fin de sa mission ici en terre australe, et parcourir les rues de Sydney qui sont maintenant toutes parées à recevoir les jeunes du monde. C’était comme si on lui disait : « regarde, tous ces gens qui sont heureux d’accueillir la JMJ, ils sont le fruit de ton passage ici. Merci ! »

Photo: Plus de 3000 jeunes ont accueilli la Croix des JMJ et l’icône de Marie lundi matin dans le centre-ville de Sydney. Crédit: Marilena Berardinelli