Le charisme de compassion

Par Sébastien Lacroix 

Nous avons souligné lundi dernier la Journée mondiale du malade qui coïncide avec la fête de Notre-Dame de Lourdes. En songeant aux malades, je pense également à tous ces hommes et ses femmes qui oeuvrent auprès d’eux, leur apportant soins, confort et réconfort. La dimension spirituelle de l’être faisant partie intégrante de la personne, les sciences de la santé reconnaissent que l’humain ne peut être considéré comme une machine, mais comme une personne.

L’Église catholique a joué et joue encore un rôle important dans les soins aux malades. Combien d’instituts ont été fondé par des soeurs, des frères, des missionnaires! Encore aujourd’hui dans certains endroits du monde, des populations entières comptent sur eux pour obtenir des soins primaires. Les soins spirituelles sont également essentielles pour les malades et leur proches.

À Ottawa, les Soeurs de la Charité ont bâti un réseau qui fait la fierté de tous. Le ministère de compassion des filles d’Élisabeth Bruyère, fondatrice de la communauté d’Ottawa, demeure au coeur des Services de santé SCO, qui s’assure de toujours garder l’esprit de leurs pionnières.

À Sherbrooke, l’abbé Mario Grenier est à l’écoute des malades et de leur proche depuis bientôt 5 ans. Il a ainsi redécouvert sa vocation de prêtre. Pour lui, il serait impossible d’exercer ce ministère sans sa foi Dieu, qui lui donne la force d’offrir, au nom de l’Église et au nom de Jésus-Christ, un peu de compassion et de soutien.

Tel est le sujet de Focus catholique: la pastorale en milieu hospitalier en onde vendredi et dimanche, 15 et 17 février, à 19h30HE, sur nos ondes.