Le bras droit de l’Église

par Sébastien Lacroix 

 

Il sont plus de 2000 qui sont débarqués à Québec avec leur épouse, parfois leurs enfants. Le 126e Congrès international des Chevaliers de Colomb débutera demain pour les membres de cet ordre catholique d’hommes. Rassemblement annuel, ce congrès est l’occasion pour les Chevaliers de partout au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde de se retrouver pour prier, réaffirmer leur engagement au service de l’Église et faire un bilan de l’année qui vient de s’écouler.

Il est fort à-propos que ce 126e congrès se déroule à Québec. En cette année où la première ville d’Amérique du Nord célèbre sont 400e anniversaire de fondation, les Chevaliers se rassemblent dans le berceau de la foi sur ce continent, alors qu’eux-mêmes ont contribué et contribue encore grandement à la vie des communautés chrétiennes. Le fondateur des Chevaliers de Colomb, le père Michael McGivney est d’abord entré au séminaire de Saint-Hyacinthe en 1868 avant d’étudier deux ans au séminaire St. Mary à Montréal.

Ni mon père, ni mon grand-père étaient chevaliers. Je me souviens toutefois de leur présence à ma paroisse quand j’étais enfant. J’étais très impressionné par les plumes et les épées des membres du 4e degré. Je le suis moins aujourd’hui il va sans dire, mais adolescent, j’ai découvert, et même bénéficié, de l’action de ces hommes. Qui d’entre-nous n’est pas allé à un brunch ou un un souper spaghetti organisé par les Chevaliers? Non seulement ils le font souvent pour une cause charitable, mais ces repas permettent aux gens de fraterniser et d’échanger. Les Chevaliers nourissent la communauté.

Après mon cégep à Sherbrooke, je suis parti pour un programme d’échange international pour une année. Comme j’étais assez engagé en paroisse, le conseil m’a aidé dans ma levée de fonds qui m’a permis de faire cet échange. Les Chevaliers appuient la jeunesse.

En 2001 et 2002, il aurait été impensable de réaliser le pèlerinage de la Croix des JMJ au Canada sans l’aide des Chevaliers de Colomb. De Terre-Neuve à Vancouver, ils ont transporté la Croix donnée par Jean-Paul II aux jeunes du monde dans les endroits parfois les plus reculés de notre pays. Plus récemment, c’est à l’occasion du pèlerinage de l’Arche de la Nouvelle-Alliance que les Chevaliers se sont distingués, en vue du Congrès eucharistique international. Ces contributions plus ‘physiques’ sont sans compter les généreuses contributions financières des Chevaliers: au JMJ, au Congrès eucharistique et pour une foule de projets liés à l’évangélisation dont Télévision Sel + Lumière.

C’est donc une joie d’être à Québec pour cette occasion et de prendre part à la rencontre d’une organisation qui enrichie la vie de l’Église et contribue à démontrer la pertinence de son message.

Tout au long de cette semaine, nous aurons donc la chance de découvrir certains aspects de ce mouvement important au sein de l’Église. En remarquant le nombre d’évêques et de prêtres qui se trouvent ici cette semaine, on comprend vite à quel point il en est ainsi.

S+L diffusera les principaux événements de ce Congrès. Visiter notre page dédié à notre couverture exclusive en français.