260 millions de chrétiens persécutés

 

Un chrétien sur huit est persécuté à cause de sa foi. C’est le constat de l’ONG protestante Portes Ouvertes qui publie chaque année l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens.

Dans la nouvelle édition, publiée le 15 janvier 2020, le document recense les pays où les chrétiens sont le plus persécutés.

C’est la Corée du Nord qui est en tête de classement. Dans ce pays, le régime persécute les chrétiens de manière sévère et systématique. Considérés comme de dangereux ennemis de l’État, des dizaines de milliers de chrétiens sont emprisonnés dans des camps de travaux forcés. Le simple fait de posséder une Bible peut être fatal.

L’Afghanistan est le deuxième pays où les chrétiens sont le plus en danger. Il n’existe officiellement dans ce pays aucun bâtiment d’Église. Lorsque quelqu’un quitte l’Islam pour se convertir, il est considéré comme un traître envers sa tribu, et il doit être éliminé.

Vient ensuite la Somalie, où les chrétiens sont dans la ligne de mire du groupe terroriste Al-Shabaab. Ce groupe islamiste veut faire appliquer la charia dans le pays. Il traque et tue tous ceux qui sont soupçonnés d’être chrétiens.

L’ONG Portes Ouvertes précise que la persécution peut se présenter sous différentes formes. Elle peut être physique et entraîner la mort, ou psychologique et discriminatoire.

Mais quel que soit le type de persécution dont ils sont victimes, les chrétiens sont de plus en plus persécutés, en raison notamment de l’extension des régions touchées par le djihadisme.

En revanche, pour la première fois depuis trois ans, le nombre de tués a baissé cette année.

En 2019, au moins 2983 chrétiens ont été assassinés en raison de leur croyance (soit 8 chrétiens éliminés chaque jour) ; alors qu’ils étaient 4305 l’année précédente.

Cette baisse de 31% s’explique par la diminution du nombre (connu) de chrétiens tués au Nigéria. En effet, les éleveurs peuls ont partiellement changé de tactique. Outre les assassinats, ils mettent aussi l’accent sur les kidnappings et les enlèvements pour obtenir des rançons.

Le Nigéria reste toutefois le pays dans le monde où l’on compte le plus de chrétiens tués pour leur foi, suivi de la République Centrafricaine. C’est donc en Afrique que le plus grand nombre de chrétiens sont executés.

Une autre donnée concerne les bâtiments religieux pris pour cibles. Au moins 9488 églises ont été attaquées au cours de l’année 2019. Cela signifie, en moyenne, 182 églises chaque semaine. Ce nombre est multiplié par 5 par rapport à l’année précédente (soit une augmentation de 414%), à cause de l’action du régime chinois contre les églises en Chine.

D’ailleurs, c’est justement en Chine que les prisonniers chrétiens sont les plus nombreux. Ils sont près de 1000, détenus de manière arbitraire, accusés de dissidence envers l’État.

En Érythrée aussi, les forces de sécurité gouvernementales mènent de nombreux raids contre des chrétiens et des églises de maison. Des centaines de chrétiens ont été arrêtés, et sont détenus par le gouvernement dans des conditions misérables.

Au total, l’Index Mondial de Persécution recense 3711 chrétiens emprisonnés arbitrairement à travers le monde. Ils étaient 3150 l’année précédente.

Pour finir sur une bonne nouvelle, l’ONG Portes Ouvertes rappelle la libération d’Asia Bibi, en 2019. Cette chrétienne pakistanaise avait été condamnée à mort pour blasphème, et emprisonnée dans son pays pendant 9 ans. Elle est désormais réfugiée au Canada, espérant que ne soient pas oubliés les autres chrétiens qui sont faussement accusés et continuellement discriminés.