S+L logo

BLOGUE

Au centre de ce dimanche qui conclut l’Octave de Pâques, et que Jean Paul II a voulu dédier à la Divine Miséricorde, il y a les plaies glorieuses de Jésus ressuscité. Il les montre dès la première fois qu’il apparaît aux Apôtres, le soir même du jour qui suit le sabbat, le jour de la ...lire la suite
Deuxième dimanche de Pâques Actes 2,42-47 1 Pierre 1,3-9 Jean 20,19-31 Le nom de « Thomas » désigne encore aujourd’hui celui qui n’accepte de croire que ce qu’il a vu de ses yeux, l’incrédule, le « sceptique ». « Thomas l’incrédule » renvoie évidemment à l’un des Douze, dont le nom figure dans toutes les listes d’apôtres que donnent les évangiles. ...lire la suite
« Christus surrexit, venite et videte ! ». Chers frères et sœurs, bonne fête de Pâques ! L’annonce de l’ange aux femmes résonne dans l’Église répandue à travers le monde entier : « Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus, le Crucifié. Il n’est pas ici, car il est ressuscité… venez ...lire la suite
19 avril 2014 L’évangile de la résurrection de Jésus Christ commence par la marche des femmes vers le sépulcre, à l’aube du jour qui suit le sabbat. Elles vont au tombeau, pour honorer le corps du Seigneur, mais elles le trouvent ouvert et vide. Un ange puissant leur dit : « Vous, soyez sans crainte ...lire la suite
« Visage du Christ, visage de l’homme » MÉDITATIONS de S.E. Mgr Giancarlo M. BREGANTINI, Archevêque de Campobasso-Boiano Introduction « Celui qui a vu rend témoignage, et son témoignage est véridique ; et celui-là sait qu’il dit vrai afin que vous aussi, vous croyiez. Cela, en effet, arriva pour que s’accomplisse l’Écriture : ‘‘Aucun de ses ...lire la suite
Célébration de la Passion du Seigneur Homélie du père Raniero Cantalamessa, o.f.m. cap. L’histoire divine et humaine de Jésus renferme de nombreux petits récits d’hommes et de femmes entrés dans le rayon de sa lumière ou de son ombre. Le plus tragique est celui de Judas Iscariote. L’un des rares faits attestés, avec la même ...lire la suite
La vie est plus forte que la mort! Voilà la conviction fondamentale de ma foi chrétienne, conviction qui repose sur un fait : la transformation radicale des disciples de Jésus quelques jours après sa mort. Mettons-nous à leur place. Celui en qui ils avaient fondé leur espérance était mort. Et sa mort avait été odieuse ...lire la suite