S+L logo

Portier de Dieu : Saint André de Montréal

Le 6 janvier 1937, la mort d'un humble portier attire plus d'un million de personnes. Pendant 40 ans, le frère André Bessette, religieux de la Congrégation de Sainte-Croix, accueille tous ceux et celles qui frappent à la porte du Collège Notre-Dame à Montréal. Rapidement, son ministère prend des proportions telles qu'on l'appelle « le thaumaturge du Mont Royal -- le 'Miracle Man of Montreal. » Portier de Dieu jette un regard sur l'héritage du frère André en tant qu'homme de prière, d'accueil et de compassion.

Le 17 octobre 2010, le frère André devient le premier saint homme natif du Canada et premier saint de la Congrégation de Sainte-Croix. Il est la preuve vivante que « c'est avec les plus petits pinceaux que l'artiste peint les plus beaux tableaux. »



Le Portier de Montréal : un saint parmi nous

par le cardinal Jean-Claude Turcotte

Le cardinal Jean-Claude Turcotte est archevêque de Montréal depuis 1990. Il est entre autres membre du Conseil pontifical pour les communications sociales et de la Congrégation pour la cause des saints. Il a suivi de près l’évolution de la cause pour la canonisation du frère André.

e 19 février dernier, nous recevions de Rome la nouvelle de la canonisation prochaine du bienheureux frère André. Le fondateur de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal sera le second canadien, après Marguerite d’Youville, à être canonisé par l’Église catholique. Ce moment revêt une très grande importance, non seulement pour les catholiques mais aussi pour toute la population de notre pays, et même bien au-delà de nos frontières, car la notoriété du frère André est très étendue.

J’aime bien cet homme simple et humble qui a accompli de grandes choses et qui, aujourd’hui encore, rejoint des milliers de personnes. C’est un saint pour le monde ordinaire. Depuis plus de cent ans, il a laissé son empreinte sur notre ville et marqué les flancs du mont Royal en y construisant la plus grande église du diocèse de Montréal.

Son histoire nous en apprend beaucoup. Elle commence en 1845. Alfred Bessette naît dans une famille pauvre. Il est le sixième de dix enfants. À l’âge de 9 ans, il perd son père dans un accident de travail, puis sa mère meurt trois ans plus tard. La famille est dispersée. Alfred est si chétif qu’on ne lui donne que peu de chance de vivre bien longtemps. Il exerce plusieurs petits métiers pour vivre. Il doit même aller aux États-Unis afin de trouver du travail. Puis, il demande à entrer comme frère dans la Congrégation de Sainte-Croix. Son mauvais état de santé fait hésiter les supérieurs de la communauté avant de l’accepter. Il deviendra portier au Collège Notre-Dame.

Ses contacts avec les élèves, leurs parents et les personnes qu’il rencontre comme portier l’amènent à recevoir des demandes de prières pour des malades. Il invite alors à prier saint Joseph. Après le souper, il visite des malades. Le mot se dit, et le frère André commence à recevoir des malades au collège. Rapidement, apparaissent des témoignages de faveurs obtenues grâce à lui et on parle aussi de guérisons.

Durant vingt-cinq ans, il recevra des gens de six à huit heures par jour dans son petit bureau ou dans la gare de tramways en face du collège. Avec l’aide d’amis, il construit, en 1904, la première chapelle sur le terrain en face du collège. Sa renommée croît et la petite chapelle où il reçoit maintenant les gens devient rapidement trop petite. On l’agrandit en 1908 et encore en 1910. Et c’est trop peu. Il faut une plus grande église pour prier saint Joseph.

En 1917, on inaugure la crypte capable de recevoir mille personnes. En 1924, commence la construction de la basilique. La crise économique de 1929 force l’arrêt des travaux. À l’automne 1936, les autorités de la communauté se demandent s’il faut poursuivre le projet ou l’abandonner. Le provincial convoque le frère André pour connaître son avis. Le vieux frère de 91 ans dit alors à l’assemblée réunie : « Ce n’est pas mon œuvre, c’est l’œuvre de saint Joseph. Mettez donc une de ses statues au milieu de l’édifice. S’il veut se couvrir, il y veillera.» Deux mois plus tard, la communauté a en main l’argent nécessaire pour reprendre les travaux. Trois mois plus tard, le frère André meurt. La ville est en un deuil. Près d’un million de personnes défilent devant sa dépouille dans la crypte.

Sa réputation de sainteté le rendait mal à l’aise de son vivant. Après sa mort, elle n’a cessé de grandir. On voyait en lui un homme de Dieu. Sa vie était rythmée par la prière et la compassion envers les plus souffrants. «Il était comme eux», disait-on. L’Église a reconnu qu’il avait vécu l’Évangile de façon exemplaire et l’a déclaré vénérable en 1978, puis bienheureux en 1982. Enfin, le 17 octobre prochain, nous arriverons à la plus haute marche de ce processus, celle de la canonisation, sur la Place Saint-Pierre.

Quelques jours plus tard, le 30 octobre, les amis du frère André sont invités à se joindre aux membres de la famille Sainte-Croix et à la communauté diocésaine de Montréal pour une grande célébration d’action de grâces qui aura lieu au Stade Olympique. Toutes et tous sont les bienvenus.

Prière

Prière pour obtenir une faveur

Dieu notre Père,

Tu as donné à ton humble serviteur, le frère André de Montréal, Une grande dévotion à saint Joseph et un engagement particulier Envers les malades et les personnes dans le besoin.

Que l’exemple de sa vie et de son ministère nous inspire des œuvres de charité toujours grandissantes envers nos frères et sœurs. Donne-nous le courage de nous abandonner à ta volonté et ainsi devenir un instrument de ta miséricorde. Aide-nous à suivre son exemple de prière et d’amour afin que, Comme lui, nous puissions entrer dans ta gloire.
Par l’intercession du frère André, accorde-nous cette faveur que nous sollicitons (intention)... Par Christ notre Seigneur.

Amen

Les Citations

« Comme le bon Dieu est bon! Comme Il s’occupe de nous ! »

« Quand vous dites à Dieu: “Notre Père…”, il a l’oreille collée à votre bouche. »

« L’artiste, c’est avec les plus petits pinceaux qu’il fait les plus beaux tableaux. »

« Mettez-vous entre les mains du bon Dieu; Il n’abandonne personne. »

St. André de Montreal

Documentaire

Portier de Dieu : Saint André de Montréal

Un documentaire sur la vie du frère André qui présente l’humble portier du Collège NotreDame et fondateur de l’Orateur Saint-Joseph comme porteur de l’héritage spirituel de toute une nation. Tourné au Québec, en Ontario et aux États-Unis, ce film touchera le cœur des téléspectateurs d’aujourd’hui et des générations à venir.

Blogue

Discours du Pape aux personnes consacrées de Témara au Maroc
FacebookTwitter
Vous trouverez ci-dessous le texte de l’allocution du pape François lors de la rencontre avec le clergé, religieux, religieuses ainsi que le Centre oecuménique des églises en la cathédrale de Rabat: Chers frères et sœurs, Je suis très heureux de pouvoir vous rencontrer. Je remercie spécialement le Père Germain et Sœur Mary pour leurs témoignages. Je ...lire la suite
Frère André, né Alfred Bessette, est une figure historique au Canada et même au-delà des frontières. Fondateur du très célèbre Oratoire Saint-Joseph de Montréal, ce religieux toujours proches des malades a été canonisé en 2010 par Benoit XVI. Découvrez ici son portrait. ...lire la suite
Le saint patron du Canada: un héritage caché
FacebookTwitter
Le Canada célèbre ses 150 ans ! Mais qu’est-ce que nous célébrons au juste pour ce 150e anniversaire ? Quelles histoires devrions-nous raviver ? Le pape François nous dirait : « L’absence de mémoire historique est un sérieux défaut de notre société. Il s’agit de la mentalité immature du « c’est du passé ». Connaître ...lire la suite