S+L logo

Père Bernard Pottier, sj - Témoin

lundi, 25 février, 2019 - En août 2016, le pape François avait institué une Commission officielle d’étude sur le diaconat féminin qui avait pour mandat d’étudier le rôle des femmes diacres dans l’Église primitive et de réfléchir à la possibilité de restaurer cette pratique. Des femmes diacres ont existé aux premiers temps du christianisme. Selon les deux spécialistes, les femmes diacres administraient le sacrement du baptême et celui de l’onction aux femmes malades. Elles portaient également la communion aux femmes malades, ce que les hommes ne faisaient pas. Mais quelle était la nature de leur ordination? C’est à ces questions, notamment, que devait répondre la Commission paritaire mise sur pied par le chef de l’Église catholique. La décision du Saint Père de créer la commission est historique, puisqu’elle était paritaire, composée six hommes et six femmes, tous théologiens. L’ouverture du pape François à la possibilité de restaurer le diaconat pour les femmes pourrait représenter un virage historique pour l’Église catholique.

Parmi les membres masculins de cette commission est le père Bernard Pottier, un jésuite belge, psychologue et docteur en théologie, professeur de philosophie et de théologie dogmatique et fondamentale à la Faculté de la Compagnie de Jésus à Bruxelles (IET). Il est aussi membre de la Commission théologique internationale.

Phyllis Zagano de l’Université Hofstra à New York, member de la Commission et le Père Bernard Pottier SJ, prenaient la parole publiquement pour la première fois dans le cadre d’un colloque à l’Université Fordham à New York en janvier 2019. Cette entrevue “Témoin” avec le Père Thomas Rosica, csb, a eu lieu avant le colloque à Fordham le 15 janvier 2019.