Église en sortie 3 mars 2017

Cette semaine à Église en sortie, Francis Denis reçoit en studio Mgr Lionel Gendron, évêque de Saint-Jean-Longueuil et vice-président de la Conférence des évêques catholiques du Canada dans un entretien sur les priorités pastorales de la CECC pour l’année 2017 et sur son plus récent voyage en Terre sainte. Et on vous présente un reportage sur l’histoire de l’Accueil Bonneau et sur la spiritualité de Sainte Marguerite D’Youville, laquelle fait toujours vivre la communauté des Sœurs grises du Québec.

http://www.cccb.ca/site/frc/
https://www.accueilbonneau.com

Sainte Marguerite d’Youville : la première sainte canadienne célébrée aujourd’hui

Coïncidence? À la veille de la canonisation du frère André, le calendrier liturgique rappelle à notre mémoire Sainte Marguerite d’Youville, la première sainte née au Canada.  Née à Varennes, près de Montréal,  elle perdit son mari après huit ans de mariage. Des six enfants qu’elle mit au monde, deux fils survécurent et devinrent prêtres.

Marguerite-d-YouvilleJeune veuve, elle découvre progressivement En 1737, Marguerite fonde les Sœurs de la Charité (Sœurs grises). La communauté a contribué à la mise en place de nombreux hôpitaux  de Montréal.  Avec ses consœurs, elle  vivait de l’aumône et n’était pas très bien vue du public.  Pourtant, elle sera plus tard reconnue comme Mère à la charité universelle, femme au cœur sans frontière. Elle est décédée en 1771. Jean-Paul II déclare sa sainteté le 9 décembre 1990.

Chacun à leur époque, Marguerite d’Youville et André Bessette dépassent le cadre social où ils se trouvent et sont en quelque sorte des prophètes de leur temps : l’une par son ‘option préférentielle pour les pauvres’, l’autre par son accueil des personnes de toutes confessions, le frère André ayant eu plusieurs amis et collaborateurs protestants.  Tous deux sont des modèles de persévérance, d’audace et de foi. Des modèles de chez nous que nous sommes invités à redécouvrir ce week-end.