Dieu en premier pour que l’homme soit mieux servi

Denver Broncos running back Knowshon Moreno helps a boy try on a jacket during a charitable event with the Knights of Columbus called "Coats for Kids" in Jersey City, N.J., Jan. 28. The Broncos were in New Jersey to face the Seattle Seahawks in Super Bowl XLVIII Feb. 2 at MetLife Stadium in East Rutherford, N.J. (CNS photo/Eduardo Munoz, Reuters) (Jan. 29, 2014)

 (CNS photo/Eduardo Munoz, Reuters)

Ils ont recueilli des dons de plus de 172 millions de dollars, accumulé au-dessus de 72 millions d’heures de bénévolat, réparti sur 1.9 millions de membres dans le monde entier. Ce qui a commencé sous l’impulsion d’un prêtre du Connecticut est devenu l’une des organisations la plus importante du monde.

Ces chiffres ont été révélés lors du dernier congrès annuel des Chevaliers de Colomb à Philadelphie dans le rapport annuel du premier dirigeant M. Carl Anderson. Les données sont impressionnantes. Mais elles nous apprennent quelque chose de plus grand du caractère des Chevaliers de Colomb fondés il y a 125 ans.

La dignité de l’être humain est d’abord et avant tout leur premier souci. « Quand nous regardons dans le visage de chaque personne, nous voyons donc la source de la vie, de la liberté et de la dignité humaine, et ainsi nous voyons un frère » affirme M. Anderson dans son rapport annuel.

C’était d’ailleurs le rêve du père Michael McGivney, prêtre et fondateur des Chevaliers de Colomb. À l’époque où le père McGivney devient pasteur d’une paroisse au Connecticut, plusieurs familles s’effondraient sous le poids de dettes et les effets de l’alcoolisme. Les communautés secrètes étaient aussi populaires chez les hommes. Celles-ci avaient la réputation de dissuader ces hommes de la pratique religieuse. Le père McGivney voulait plutôt attirer les hommes à nouveau vers l’église par une fraternité catholique. Elle deviendrait en même temps une source d’aide pour les familles pauvres et brisées. Ainsi les Chevaliers de Colomb sont nés du désir de protéger les plus vulnérables de la société.

Los Angeles Archbishop Jose H. Gomez, second from left, and Supreme Knight Carl Anderson of the Knights of Columbus, far right, pose July 14 at the Los Angeles Memorial Coliseum with leaders and athletes of the 2015 Special Olympics World Games, scheduled next summer in Los Angeles. The Knights of Columbus has pledged $1.4 million to help cover costs for the games. (CNS photo/Victor Aleman, Vida-Nueva.com) (July 16, 2014) See SPECIAL OLYMPICS (CORRECTED) July 16, 2016.

(CNS photo/Victor Aleman, Vida-Nueva.com)

Son charisme ne s’est pas perdu. Depuis sa fondation les Chevaliers de Colomb ont créé un programme d’assurance pour les familles catholiques; ils sont en partenariat avec Habitat pour l’humanité, Global Wheelchair Mission, les Olympiques Spéciaux et les Apôtres de Jésus en Ouganda; ils réalisent aussi des initiatives telles que Coats for Kids et le programme Ultrasons. Ce ne sont que des exemples. Leur implication dans l’Église et dans la société ne s’arrête pas là.

Leur initiative la plus récente est un programme d’aide aux réfugiés chrétiens. Depuis le mois d’août 2014, ils ont amassé 3 millions de dollars qui « procurent un logement et des soins médicaux. Mais nous pouvons et nous devons faire plus » explique M. Anderson. « Le temps est venu d’exposer la vérité à propos du sort des chrétiens ». Leur programme d’aide offre à tous la possibilité d’y contribuer en faisant un don par l’entremise de leur site web, www.christiansatrisk.org.