Se souvenir des merveilles de Dieu dans l’Histoire

Premier dimanche de l’Avent, Année B – 3 décembre 2017

Cette fin de semaine l’Eglise entre dans le temps liturgique de l’Avent. Les chrétiens proclament que le Messie est déjà venu et que le règne de Dieu est « à notre portée » L’Avent ne change pas Dieu. L’Avent approfondit notre désir que Dieu fera ce que les prophètes ont annoncé. Nous prions pour que Dieu cède à notre besoin de voir et de sentir la promesse de salut ici et maintenant.

Pendant ce temps de désir et d’attente du Seigneur, nous sommes invités à prier et à approfondir la Parole de Dieu, mais nous sommes avant tout appelés à devenir un reflet de la lumière du Christ, qui est en vérité le Christ lui-même. Toutefois, nous savons tous combien il est difficile de refléter la lumière du Christ spécialement quand nous devenons pleins de désillusions, habitués à l’ombre de la vie du monde ou remplis de la médiocrité du vide de la vie. L’Avent nous rappelle que nous devons être prêts à rencontrer le Seigneur à tout moment de notre vie. Comme une alarme réveille un propriétaire, l’avent éveille les chrétiens qui sont en danger de s’endormir dans le quotidien.

Qu’attendons-nous de la vie et pour qui? Cette année, pour quelles vertus ou quels cadeaux prions-nous? Désirons-nous guérir ou nous réconcilier dans nos relations brisées ? Au coeur de nos obscurités, de nos tristesses et de nos secrets,  quel sens désirons-nous avoir ? Comment voulons-nous vivre les promesses de notre baptême ? Quelles qualités de Jésus allons-nous chercher dans no propres vies en cet Avent ? Très souvent, les choses, les qualités, les cadeaux ou les personnes nous révèlent ce que nous sommes réellement. Dis-moi qui tu attends et je te dirai qui tu es! L’Avent est le temps pour ouvrir les yeux, se recentrer, faire attention, garder la perspective sur la présence de Dieu dans le monde et dans nos vies.

Au premier dimanche de l’Avent, dans la première lecture du prophète Isaïe le Tout-Puissant redonne espoir au cœur et à l’âme d’Israël ; il façonne Israël et intervient de nouveau comme un potier modèle sa poterie.

Dans la seconde lecture, écrivant à sa communauté bien-aimée de Corinthe, Paul attend ‘Le Jour du Seigneur”, quand le Seigneur Jésus nous sera révélé pour sauver ceux qu’il a appelés. Dans l’évangile du premier dimanche de l’Avent, Marc décrit les serviteurs de la maison en train de veiller dans l’attente du retour soudain du maître. Il s’agit d’une image de ce que nous devons faire tout au long de l’année mais spécialement durant le temps de l’Avent.

Notre propre baptême est une part dans la mission royale et messianique de Jésus. Chaque personne qui prend part à cette mission en partage aussi les responsabilités royales, en particulier, le soin des affligés et des blessés. L’Avent donne la merveilleuse opportunité de réaliser les promesses et engagements de notre baptême.

Le cardinal Joseph Ratzinger a écrit :

Le but de l’année liturgique est de se souvenir, de réveiller la mémoire du Coeur afin de pouvoir discerner l’étoile de l’espérance. Voilà la belle tâche de l’Avent : réveiller en nous toutes les merveilles de bonté et d’ouvrir ainsi les portes de l’espoir.

En ce temps de l’Avent permettez-moi de vous suggérer de mettre fin à une querelle. Faites la paix. Cherchez un ami oublié. Enlevez le soupçon et remplacez-le par la confiance. Ecrivez une lettre d’amour. Partagez quelques trésors. Répondez doucement même si vous aimeriez répondre brutalement. Encouragez un jeune à avoir confiance en lui. Gardez une promesse. Trouvez le temps. Prenez du temps. Ne soyez pas rancunier Pardonnez à un ennemi. Célébrez le sacrement de la réconciliation. Ecoutez davantage les autres. Excusez-vous si vous avez tort. Soyez bon même si vous n’avez pas tort! Essayez de comprendre. Ne soyez pas envieux. Examinez les exigences que vous avez pour les autres. Appréciez. Soyez bon, soyez doux. Riez un peu. Riez un peu plus. Méritez la confiance. Ne soyez pas malicieux. Soyez reconnaissants. Allez à l’église. Restez à l’église un peu plus longtemps que d’habitude. Faites plaisir à un enfant. Contemplez la beauté et la merveille de la terre. Dites votre amour. Dites-le encore une fois. Dites-le même plus fort. Dites-le tranquillement

Réjouissez-vous car le Seigneur est proche!