Samedi à Magenta et Fête des Témoignages

Marie et André Brunet partagent leur journée inoubliable de samedi.

Avez-vous participé aux JMJ? Ceux et celles qui sont à la 7eme rencontre des familles et qui ont participé aux JMJ retrouvent la même ambiance: foules, longues lignes d’attente pour les toilettes et les repas, les inoubliables rencontres, le sentiment de partager une expérience avec des milliers de personnes, animées de la même foi et de l’enthousiasme d’être avec le Pape. C’est ce que nous vivons au parc Bresso de Milan.

La journée a débuté par un voyage en train à Magenta. Nous avons décidé de nous rendre en pèlerinage sur le lieu de naissance de Gianna Beretta Molla. Sa fille Gianna Emanuela nous a accueillis dans la basilique St Martin, lieu du mariage de ses parents. Elle nous a raconté comment ses parents se sont rencontrés et tombés amoureux. Ce moment avec Gianna Emanuela a été important pour nous; ce qui nous a marqués c’est sa personnalité accueillante, son humilité et sa joie de partager la vie de sa mère. Elle nous a dit combien elle était heureuse que le pape Benoit ait mentionné sa mère dans son discours de bienvenue vendredi.
Nous sommes retournés à Milan pour la ‘Fête des Témoignages’ du soir. Plus de 350 000 personnes y participaient. Des familles du monde entire ont posé des questions au Pape sur la vie de famille. Une fillette vietnamienne de 7 ans a demandé au Pape comment était sa vie quand il avait 7 ans. Il a dit qu’il allait à la messe le dimanche avec sa famille et qu’ensuite il déjeunait toujours en famille. “Ma famille et moi chantions beaucoup, mon frère était musicien, je me souviens de voyages et des promenades.”
Ensuite un couple de Madagascar a demandé au Pape d’expliquer le sens du mot “toujours” dans le mariage. Le Pape a répondu que être amoureux ne dure pas toujours mais que le mariage est un long itinéraire qui permet de se connaitre. Il a fait référence aux noces de Cana, le premier vin est le vin de celui du stade d’être amoureux. Le second est bien meilleur car l’amour doit murir.
Une famille grecque a demandé ce que l’Eglise peut dire par rapport à la crise actuelle, comment garder espoir? Le Pape a répondu que les pouvoirs politiques doivent aider et prendre leur responsabilité morale devant Dieu et tous. Il a parlé aussi de la solidarité entre les villes et les paroisses qui peuvent aider les personnes dans le besoin.
Une famille de 6 enfants entre 2 et 12 ans des USA a demandé au Pape comment trouver le juste équilibre entre le travail et la famille. Sa réponse a été de trouver des manières créatives pour des moments de joie qui peuvent aider les moments difficiles et de célébrer le dimanche ensemble.
La dernière question venait d’un couple du Brésil sur la question des ruptures des mariages et le sentiment de distance entre l’Eglise et les couples divorcés remariés. Benoit XVI a indiqué que les paroisses doivent accompagner les couples dans leurs difficultés, dans leur souffrance. Les personnes divorcées doivent sentir l’amour de l’Eglise et se sentir acceptées.
A la fin de cette ‘Fête des Témoignages’ le Pape a introduit le Notre Père et donné sa benediction solennelle. Dimanche à la messe, il annoncera le lieu de la prochaine rencontre mondiale des familles.
Arrivederci!
Marie and André Brunet