La famille chrétienne : idéal ou réalité ?

blog_1441376213

Samedi le 29 août dernier, avait lieu à la cathédrale Marie-Reine-du-monde de Montréal, la conférence intitulée « À la découverte de l’amour véritable ». Organisée conjointement par l’Association pour la béatification de l’Impératrice Zita d’Autriche et l’Archidiocèse de Montréal, cette journée de réflexion et de prière aura certainement permis à tous les participants non seulement d’approfondir leurs connaissances sur le dessein de Dieu sur la famille mais également de sentir un réconfort dans un monde qui lui est malheureusement de plus en plus hostile.

Durant l’avant-midi, des témoignages et enseignements se sont succédés. D’abord le témoignage de Brigitte Bédard, journaliste au magazine Le Verbe, qui présentait le pouvoir de la grâce dans son chemin vocationnel, suivi de celui de Cosmin et Jacynthe Dina centré sur le rôle du sacrement de mariage et sur la solidité que revêt le mariage lorsqu’il se vit dans la foi, l’espérance et la charité. Concluant la première moitié de cette journée mémorable, Mgr Lépine a voulu souligner que le véritable visage de l’amour s’est manifesté en Jésus-Christ sur la croix. Incitant les participants à méditer fréquemment le chemin de croix, l’archevêque de Montréal a lancé un vif appel aux consciences afin qu’elles répondent positivement à leur vocation à la sainteté et qu’elles voient que la « famille est le lieu où l’on apprend que le don de soi est un chemin de bonheur».

Après un pareil avant-midi chargé d’émotions, tous étaient unanimes dans leur désir d’implorer le pardon du Père de toute miséricorde et de Lui rendre grâce pour ce don immense qu’est la famille. Une fois abreuvés à cette « Source et Sommet de toute la vie chrétienne», les participants ont pu entamer l’après-midi en compagnie d’intervenants dont la qualité n’avait d’égale que la profondeur du sujet abordé.

Puis ce fut la conférence du couple Serge et Sylvie Vallée (parents de 5 enfants et responsable de l’Office de la famille du diocèse de Montréal) qui ont partagés leurs expériences d’accompagnateurs à la préparation au mariage de plus de 1000 couples. Ainsi, tous les deux ont pu témoigner de la soif d’amour et de don inconditionnel des couples désireux de se marier aujourd’hui. Selon eux, ce « désir fou » doit être correctement accompagné. C’est pourquoi, ils suggèrent fortement l’utilisation de la théologie du corps de saint Jean-Paul II qu’ils considèrent être l’orientation qui imprègne leur cycle de préparation au mariage.10 - Engagement Portrait, July 12, 1911--Photo, Carl

L’ensemble de ces conférences fut couronné du témoignage de Son Altesse Impériale et Royale l’Archiduc Rudolfe d’Autriche qui s’était déplacé pour parler de ses grands parents : le Bienheureux Empereur Charles d’Autriche et la Servante de Dieu Zita d’Autriche. Pour l’actuel Archiduc d’Autriche, leurs témoignages de foi sont un exemple de la solidité que prend le mariage lorsqu’il est vécu en relation avec le Christ. Malgré toutes les épreuves et, dans le cas de la servante de Dieu Zita d’un veuvage de plus de 67 ans, rien n’a pu ébranler cette famille qui dû se déplacer jusqu’à la ville de Québec lors de la deuxième Guerre mondiale alors qu’Hitler avait réclamé la mort de cette dernière. Témoignage rempli d’espérance que celui de Zita d’Autriche, elle qui prit l’éducation de ses huit enfants tellement au sérieux qu’elle passa quelque 8 années à Québec à la Villa Saint-Joseph afin d’envoyer ses enfants à la catholique Université Laval de Québec.Capture d’écran 2015-09-04 à 10.23.35

 

De cette histoire épique, l’actuel héritier de l’archiducché, Michaël d’Autriche a pu partager les grandeurs et difficultés qu’un tel héritage familial peut amener avec lui. Sans cacher les différentes tentations qu’il a pu et dont il fait toujours l’objet, S.A.I.R Michaël parle volontiers de ses bons résultats scolaires comme d’un véritable « miracle eucharistique » qu’il doit à sa participation quotidienne à la messe.

De cette journée mémorable, tous sont repartis à la maison édifiés et encouragés à poursuivre cette route vers notre demeure éternelle. Grâce aux témoignages et aux enseignements donnés lors de cette conférence, tous les participants ont pu constater la grandeur du sacrement du mariage et les effets concrets que celui-ci sur la vie quotidienne des familles. Pour ceux qui le désirent, vous pouvez regarder la vidéo de cette journée dont la production fut confiée par le Diocèse de Montréal à Télévision S+L en cliquant sur le lien ci-dessous.

En terminant, nous pouvons demander l’intercession de celle qui est considérée par plusieurs comme « la grand-mère de l’Europe » en récitant cette magnifique prière :

Dieu, notre Père, Tu as racheté le monde par l’abaissement de Ton Fils, Notre Seigneur Jésus Christ. Lui qui était roi, s’est fait serviteur et a donné Sa vie pour la multitude. C’est pourquoi Tu L’as exalté.

Daigne maintenant accorder à Ta Servante Zita, impératrice et reine, d’être élevée sur les autels de Ton Église. En elle, Tu nous donnes un exemple admirable de foi et d’espérance face aux épreuves, ainsi que d’une confiance inébranlable en Ta divine Providence.

Nous Te prions pour qu’avec son époux, le Bienheureux empereur Charles, Zita devienne, pour les couples, un modèle d’amour et de fidélité conjugale et, pour les familles, un maître d’éducation chrétienne. Que pour tous, elle puisse être un exemple de service et d’amour du prochain, elle qui, en toutes circonstances, sut élargir son cœur à tous, spécialement aux plus pauvres.

Par son intercession, exauce notre prière (la formuler ici). Nous Te le demandons par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Un Notre Père, trois Je vous salue Marie et un Gloire au Père.

Imprimatur:
† Mgr. Yves Le Saux,
évêque du Mans.