Persécution en hausse contre les chrétiens

215 millions. C’est le nombre de chrétiens persécutés dans le monde, et c’est un chiffre en constante augmentation depuis 5 ans, selon un document de l’ONG Portes Ouvertes. Cette organisation publie chaque année l’Index Mondial de Persécution qui recense les 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés en raison de leur foi.

Dans ce nouveau rapport, publié le 10 janvier 2018, c’est la Corée du Nord qui reste en tête de classement, depuis 17 ans. En effet, dans ce pays totalitaire la foi en Dieu est une grave entorse au culte rendu au « grand leader » du régime. Les 300 000 chrétiens du pays vivent donc dans le plus grand secret, par peur d’être dénoncés et considérés comme traitres à la Nation.

Deuxième au classement, l’Afghanistan, où selon l’ONG les islamistes occupent un territoire de plus en plus étendu, accentuant ainsi la pression sur les quelques chrétiens du pays. « Tout chrétien converti doit s’attendre à voir sa maison détruite ou à être mis à mort. En général il doit cacher sa foi, parfois même à ses propres enfants. »

La Somalie est le troisième pays où la persécution est la plus sévère. Sur cette terre musulmane, quiconque est suspecté d’être chrétien court le risque d’être persécuté à mort, par sa famille ou par les autorités locales. Notons par ailleurs que les combattants du groupe terroriste Al Shabab sont sans pitié pour les chrétiens…

Vient ensuite le Soudan, le Pakistan, l’Érythrée, la Libye, l’Irak, le Yémen, l’Iran et l’Inde. Dans tous ces pays la persécution est « extrême », précise l’association qui établit son classement grâce à une étude de terrain, en distinguant deux types de persécution. « La persécution marteau » qui relève d’une violence physique et matérielle, soudaine et brutale, et « la persécution étau » qui consiste en une oppression discrète et quotidienne, dans tous les domaines de la vie.

Dans le détail, le document révèle que ce sont au moins 3 066 chrétiens qui ont été tués l’année passée à cause de leur foi. Soit une augmentation de 154% par rapport à l’année précédente. En revanche, avec au moins 800 églises attaquées en 2017, le nombre d’édifices religieux pris pour cibles est en baisse de 40%.

Aujourd’hui, selon Portes Ouvertes, alors qu’au moins 1 chrétien sur 12 subit un fort niveau de persécution, il y aurait parmi eux 1 922 chrétiens détenus à travers le monde.