Béatification d’Élisabeth Turgeon

messe-de-beatification-elisabeth-turgeon-610x343

Québec, le 24 avril 2015 Élisabeth Turgeon, fondatrice des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire et native de Beaumont (Bellechasse), sera béatifiée ce dimanche 26 avril 2015, en l’église Saint-Robert-Bellarmin de Rimouski lors d’une célébration qui débutera à 14 h 30. Le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour la cause des Saints et légat du pape François, présidera la béatification, accompagné par le nonce apostolique au Canada, Mgr Luigi Bonazzi.

De nombreux évêques seront présents, dont le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec,  pour qui la vie d’Élizabeth Turgeon est «  une grande aventure d’amour et de don de soi.  » C’est d’ailleurs au cardinal Lacroix que l’homélie est confiée. Deux autocars partiront de Québec dimanche matin pour vivre l’événement à Rimouski, en effectuant une escale à Beaumont.

Au total, 3 000 personnes sont attendues pour la célébration qui sera projetée sur des écrans géants dans divers lieux à Rimouski. L’événement sera retransmis en direct sur le site Internet de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire, le www.soeursdusaintrosaire.org/elisabeth/beatification.php.

Pour la Conférence des évêques catholiques du pays, cette béatification est un moment marquant pour l’Église au Canada. Dans le cadre de l’Année de la vie consacrée, elle rappelle que l’Église d’ici continue encore aujourd’hui d’être appelée à évangéliser. Elle peut s’inspirer des exemples de missionnaires des générations précédentes pour proclamer la Bonne Nouvelle. La Conférence a produite des cartes de prière que l’on peut commander via le 1 –800-769-1147 ou le public@cccb.ca.

Pour une liste complète des saints, saintes, bienheureux et bienheureuses au Canada :

http://www.diocese-edmundston.ca/fr/histoire_saints.html

Biographie brève d’Élisabeth Turgeon
(tiré du site Web des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire)

« Laissez les petits enfants venir à moi »a dit Jésus à ses disciples (Luc 18, 16).

Pour la réalisation de cette volonté envers les enfants du diocèse de Rimouski, Dieu prépara une femme merveilleuse de tendresse et de sollicitude : Élisabeth Turgeon. Cette femme, à la santé fragile, mais à l’intelligence vive et au cœur sage et généreux, est née à Beaumont (Québec) le 7 février 1840. Ses parents, Louis-Marc Turgeon et Angèle Labrecque, donnèrent à leurs neuf enfants une éducation des plus solides.

Élisabeth a 15 ans quand son père meurt prématurément. Cinq ans plus tard, elle entre à l’École Normale Laval de Québec. Diplômée en 1862, elle enseigne successivement à Saint-Romuald, à Québec et à Sainte-Anne-de-Beaupré. Le 3 avril 1875, à l’invitation de Mgr Jean Langevin, évêque du diocèse de Rimouski, elle se joint à un groupe de filles réunies, selon le désir de l’évêque, dans le but de former des institutrices qualifiées pour les écoles des paroisses du diocèse de Rimouski.

Le 12 septembre 1879, avec douze de ses compagnes, Élisabeth se consacre au Seigneur par les vœux de religion. Le jour même, elle est nommée première supérieure de la Congrégation. Elle accepte d’envoyer des sœurs, deux par deux, tenir une école dans trois paroisses très pauvres : Saint-Gabriel, Saint-Godefroi et Port-Daniel. Puis, elle ouvre une école indépendante à Rimouski pour préparer les novices à l’enseignement.

Sa tendresse maternelle comme sa confiance inébranlable sont sans limites, mais ses forces physiques s’épuisent déjà. Mère Marie-Élisabeth (son nom en religion) décède le 17 août 1881.

Source :                   Église catholique de Québec

Laisser un commentaire

*