Qu’est ce que c’est qu’un Cardinal?

birettas_cropThomas Rosica, csb

Les cardinaux sont choisis par le Saint Père pour être ses principaux adjoints et conseillers dans l’administration centrale des affaires de l’Église. Ensemble, ils forment le Collège des cardinaux. Le mot « cardinal » vient de deux mots du latin classique, cardo et cardinis.  Depuis trois cents ans, on traduit ces deux mots par « gond » ou « charnière » : ils désignent la pièce importante qui permet d’articuler deux forces opposées et d’en assurer la combinaison harmonieuse. De même que le gond permet d’accrocher facilement la porte à son chambranle, ainsi les cardinaux, disait-on, facilitent les rapports entre les fonctions d’enseignement et de gouvernement dans la hiérarchie de l’Église. Le Collège des cardinaux continue de jouer un rôle déterminant dans l’Église d’aujourd’hui, celui d’un pivot.

La couleur rouge que portent les cardinaux symbolise le sang versé par les martyrs et les témoins de la foi. Le témoignage public et transparent de la foi est en effet au cœur de la mission du cardinal. Pour citer le pape Benoît XVI, lors d’un récent consistoire, «le lien de communion et d’affection particulières qui lie ces nouveaux cardinaux au Pape, fait d’eux de singuliers et précieux coopérateurs du haut mandat confié par le Christ à Pierre, de paître ses brebis (cf. Jn 21, 15-17), pour réunir les peuples avec la sollicitude de la charité du Christ. C’est précisément de cet amour qu’est née l’Eglise, appelée à vivre et à cheminer selon le commandement du Seigneur, dans lequel se résument toute la loi et les prophètes. Etre unis au Christ dans la foi et en communion avec Lui signifie être «enracinés, fondés dans l’amour» (Ep, 3, 17), la trame qui unit tous les membres du Corps du Christ. »

Voici un texte important de Benoît XVI lors du consistoire des nouveaux cardinaux le 18 février 2012:

Chers Frères qui allez être devenir membres du Collège cardinalice ! Que le don total de soi, offert par le Christ sur la croix, soit pour vous la norme, le stimulant et la force d’une foi qui opère dans la charité. Que votre mission dans l’Église et dans le monde soit toujours et uniquement « dans le Christ », qu’elle réponde à sa logique et non à celle du monde, qu’elle soit éclairée par la foi et animée par la charité qui nous viennent de la Croix glorieuse du Seigneur. Sur l’anneau que je vais vous remettre dans quelques instants, sont représentés les saints Pierre et Paul, avec au centre une étoile qui évoque la Vierge Marie. En portant cet anneau, vous êtes appelés chaque jour à vous souvenir du témoignage que les deux Apôtres ont donné au Christ jusqu’à la mort par le martyre, ici, à Rome, fécondant ainsi l’Église de leur sang. Tandis que le rappel de la Vierge Marie sera toujours pour vous une invitation à suivre celle qui fut solide dans sa foi et humble servante du Seigneur.

Et un extrait de l’homélie de Benoît XVI lors de la messe avec les nouveaux cardinaux le lendemain matin 19 février 2012 dans la basilique St-Pierre:

La nouvelle dignité qui vous a été conférée veut manifester l’estime pour votre fidèle travail dans la vigne du Seigneur, rendre honneur aux Communautés et aux Nations d’où vous venez et dont vous êtes de dignes représentants dans l’Église, vous investir de nouvelles et plus importantes responsabilités ecclésiales, et enfin vous demander un supplément de disponibilité pour le Christ et pour la Communauté chrétienne tout entière. Cette disponibilité au service de l’Évangile est solidement fondée sur la certitude de la foi. Nous savons en effet que Dieu est fidèle à ses promesses et nous attendons dans l’espérance la réalisation de ces paroles de l’apôtre Pierre : « Et quand se manifestera le berger suprême, vous remporterez la couronne de gloire qui ne se flétrit pas » (1 Pt 5, 4).

(CNS Photo/Paul Haring)

Laisser un commentaire

*