Des pèlerins de partout ont convergé vers le Stade

Ça y est, la célébration a débuté au Stade olympique. Plus de 42 000 personnes (le chiffre officiel sera connu sous peu) sont réunies à Montréal pour saint frère André! Dès 8 h 30 ce matin, 26 autocars (plus de 1 500 personnes) ont quitté le territoire de l’archidiocèse de Québec pour converger vers le Stade pour ce grand rassemblement national célébrant notre nouveau saint! Québec n’est qu’un exemple de la mobilisation incroyable de pèlerins du Canada et des États-Unis. Bravo à tous et toutes pour votre présence!

Autobus devant services diocésain

Entrée dans l'autobus

Drapeaux blancs

Familles et jeunes célèbrent le frère André

procession frère André 1

Près de 500 personnes se sont rassemblées à l’église Saint-Benoît Abbé de Québec pour célébrer la canonisation du frère André samedi soir. L’accent a été mis sur l’accueil à l’exemple du frère André. D’ailleurs les adolescents nous ont montré par un sketch très significatif quatre manières d’accueillir l’autre. Se peut-il que nous n’ayons plus le temps d’accueillir avec joie et amour? Voilà la réflexion que Mgr Lemay nous a partagé afin d’être à notre tour des témoins de Jésus dans notre quotidien, à la manière du frère André. Le chant du chœur gospel Ad Vitam a favorisé la prière et en même temps le sens de la fête. La présence des familles et spécialement des adolescents nous a montré que la vie émerge encore dans nos paroisses.

Guylaine Morin

Marie-Ève porte

Témoignages de pèlerins à Rome

Voici le premier reportage de l’équipe ECDQ.tv dans la Ville Éternelle, tourné lors de la vigile du 16 octobre.

Saint Frère André: l’homélie de Mgr Gérald Cyprien Lacroix

Hier à 11h dans une basilique-cathédrale de Québec bondée, l’administrateur diocésain de l’archidiocèse de Québec, Mgr Gérald Cyprien Lacroix, y est allé d’une homélie fort inspirante au sujet de notre nouveau saint québécois. En voici un extrait:

Pourquoi la canonisation du Frère André arrive-t-elle à ce moment précis de notre his-toire ? Bien sûr, nous pourrions répondre que le long processus qui a été vécu est arrivé à terme ; que les étapes de recherches, de vérifications des témoignages, de la reconnaissance de miracles ont été complétées. C’est juste.
Mais je crois qu’au delà de tout cela, la canonisation de notre cher Frère André arrive maintenant car nous avons besoin plus que jamais de son témoignage de compassion envers les personnes les plus souffrantes, de sa foi solidement enracinée en Dieu, de son humilité et de sa profonde communion avec Dieu et l’humanité blessée, en quête de sens et d’espérance.

Pourquoi la canonisation du Frère André arrive-t-elle à ce moment précis de notre histoire ? Bien sûr, nous pourrions répondre que le long processus qui a été vécu est arrivé à terme ; que les étapes de recherches, de vérifications des témoignages, de la reconnaissance de miracles ont été complétées. C’est juste.

Mais je crois qu’au delà de tout cela, la canonisation de notre cher Frère André arrive maintenant car nous avons besoin plus que jamais de son témoignage de compassion envers les personnes les plus souffrantes, de sa foi solidement enracinée en Dieu, de son humilité et de sa profonde communion avec Dieu et l’humanité blessée, en quête de sens et d’espérance.

Vigile de prière pour le frère André à Québec: la vidéo

En complément au blogue d’hier, voici un reportage sur la nuit du 16 au 17 octobre à la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec. Un reportage ECDQ.tv.

Retour sur 2 activités à Québec pour saint André Bessette

Deux témoignages des rassemblements qui se sont déroulés dans les dernières heures:

La nuit dernière avait lieu à la Basilique Cathédrale Notre-Dame de Québec une soirée d’adoration à l’occasion de la canonisation du frère André. Cette soirée a débutée avec une messe présidée par Mgr Lacroix. Plus de deux cent personnes étaient présentes à la messe qui fut l’occasion de se rassembler en communion avec le frère André. Une nuit d’adoration à la chapelle Saint-Louis a suivi cette messe où plus d’une cinquantaine de personnes sont venu adorer le Seigneur et le remercier de nous avoir donné un nouveau saint, un saint comme nous, un saint de chez-nous.

PICT0003

À la suite de la nuit d’adoration, en union avec l’Église universelle, les personnes présentes ont pu écouter en direct, sur écran géant, la cérémonie de canonisation du frère André présidée par le pape Benoît XVI à Rome.

Sylvain Mercier, Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec

Couverture du journal Le Soleil

La journée a commencé  par l’adoration, il y avait au moins cent personnes.  L’adoration eucharistique était animée par M. Réal Ouellette qui a ensuite invité les gens de prier le frère André auprès d’une statuette du nouveau saint.

Beaucoup de monde ont voulu voir le film de Jean-Claude Labrecque sur le frère André, nous avons même dû refuser du monde.

La messe Gospel a été un succès (environ cent vingt cinq personnes).  Les enfants ont semblé aimer beaucoup la musique. Ce fut une journée de célébration réussie pour notre communauté.

Marie-Andrée Rémillard, paroisse Notre-Dame de Saint-Roch

St-Roch

Des familles fêteront le frère André ce soir

À la demande des adolescents et des jeunes adultes de la paroisse Saint-Benoît Abbé de Québec, nous préparons des célébrations festives une fois par mois. Celles-ci peuvent s’exprimer sous forme d’eucharistie ou de fête. Ce soir (samedi 16 octobre) à 19 h 30 à l’église Saint-Benoît Abbé (3420 rue Rochambeau, Québec), nous célébrerons la canonisation du frère André avec Mgr Gilles Lemay, évêque auxiliaire à Québec. C’est une belle occasion de faire découvrir l’humble portier devenu saint aux jeunes et à leur famille. Son courage, sa simplicité, son accueil, sa foi en Joseph et Jésus marqueront cette messe. De façon originale, elle captivera les enfants et les adolescents autant que les parents. Les aînés pourront y redécouvrir un homme qui a marqué leur enfance et dont l’histoire s’est peut-être perdue dans leurs souvenirs.

La célébration sera suivie d’une collation pour nous permettre de fraterniser ensemble. L’animation musicale sera assurée par le choeur gospel Ad Vitam sous la direction d’Anne Gilbert avec Line Noël au piano.Vous êtes cordialement invités à vous joindre aux chrétiens de Québec pour célébrer notre futur saint frère André.

Guylaine Morin, responsable pour le comité organisateur
avec la précieuse collaboration de Mgr Gilles Lemay

Québec se prépare à célébrer en grand!

annoncefrereandre

La canonisation de frère André sera célébrée ce dimanche 17 octobre à Rome et de grandes cérémonies se dérouleront ausi du côté de l’Oratoire Saint-Joseph. Les gens de la grande région de Québec sont eux invités à célébrer ce grand événement de diverses façons tout au long de la fin de semaine. Voici le résumé des activités :

Samedi 16 octobre
Église Saint-Benoît-Abbé (3420, rue Rochambeau, arrondissement Sainte-Foy)
19 h 30 : Célébration eucharistique pour les jeunes et les familles présidée par Mgr Gilles Lemay, évêque auxiliaire à Québec, avec le chœur gospel Ad Vitam.

Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec (16, rue Buade)
21h Messe présidée par Mgr Gérald Cyprien Lacroix, administrateur diocésain (Renouvellement de l’engagement de mission de Mission-Campus CCO)
22 h à 8 h 30 : Vigile de prière avec les jeunes (nuit d’adoration, enseignements et projection en direct (4 h) de la canonisation de frère André)

Stationnement sans frais du côté gauche de la cour du Séminaire de Québec (20, rue Port Dauphin)

Dimanche 17 octobre (jour de canonisation de frère André)

Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec
11 h : Messe présidée par Mgr Gérald Cyprien Lacroix, administrateur diocésain.

Stationnement sans frais du côté gauche de la cour du Séminaire de Québec (20, rue Port Dauphin)

Église Saint-Roch (590, rue Saint-Joseph Est)
14 h à 15 h : adoration animée; 15 h 30 : présentation du film sur la vie de frère André au presbytère; 17 h : messe avec le groupe gospel Sans frontière.

La prochaine grande mobilisation diocésaine pour le frère André se déroulera le 30 octobre prochain lors d’un rassemblement national au Stade olympique de Montréal. Plus de 1 000 personnes se sont déjà inscrites au forfait transport par autocar à 50 $ offert par le diocèse de Québec pour l’occasion. Il est toujours temps de s’y inscrire par courriel à frereandre@ecdq.org ou par téléphone au 418 688-1211, poste 360.

Visitez le www.ecdq.org/frereandre pour toute information sur la participation de l’Église catholique de Québec aux célébrations pour ce nouveau saint québécois.

Au revoir de Jasmin…

jasmin-et-justyna

Ça y est. Après plus de 6 ans à  Télévision Sel + Lumière, je termine aujourd’hui ma dernière journée de travail à notre chaîne de télé catholique.

Que le temps passe vite! Je me rappelle comme si c’était hier mon déménagement à Toronto en mai 2003. Nos petits studios étaient dans les anciens bureaux de la Journée mondiale de la jeunesse 2002. Nous étions vraiment des pionniers.

Depuis lors, Sel + Lumière a beaucoup grandi, mais elle est encore loin d’avoir atteint son plein potentiel. Encore beaucoup de personnes ne connaissent pas l’existence de ce réseau catholique ou hésitent à s’abonner à cause de son accessibilité uniquement sur la télé numérique.

Je suis toutefois heureux de laisser Sel + Lumière à un moment où la jeune station est vraiment en pleine croissance. Nous recevons tant de commentaires fantastiques quant à notre programmation en français. Lancée en 2004, cette programmation de langue française a débuté bien humblement avec quelques heures par semaine.

Aujourd’hui, Sel + Lumière compte sur plus de 25 heures chaque semaine de programmation diversifiée dans la langue de Molière. Des émissions produites chez nous côtoient des séries conçues par nos amis de KTO et des producteurs du monde entier.

C’est vraiment une fenêtre unique sur tout le beau accompli par notre Église au nom du Christ et c’est un grand honneur d’y avoir prêté mon nom pendant toutes ces années.

Nous avons formé avec le père Thomas Rosica, Sébastien Lacroix, Sr Marie-Noëlle Chaumette et Michèle Nuzzo une formidable équipe d’animation francophone à laquelle ont participé au cours des années Catherine Audet, Laura Ieraci, Marjorie Poliquin et Alexis Pearson.

Coup de chapeau à nos nombreux collaborateurs, partenaires, ECDQ.tv (merci pour tout Jean Lortie), nos stagiaires et surtout tous nos fidèles téléspectateurs qui sont si fidèles à leur station catholique.

Dès lundi matin, je débuterai un mandat de 15 mois à titre de directeur des communications de l’archidiocèse de Québec en remplacement d’Isabelle Théberge pendant son congé de maternité.

Mon épouse et collègue Justyna laisse aussi ses responsabilités à Sel + Lumière pour se joindre à l’équipe d’ECDQ.tv jusqu’au début de son congé de maternité au mois de mars prochain : oui, notre petit Maksym aura un petit frère ou une petite sœur au printemps 2010!

Je suivrai attentivement le développement de Sel + Lumière. La porte n’est pas fermée à un retour éventuel à la station, mais au cours des 15 prochains mois, je travaillerai corps et âme pour l’Église qui m’a vu grandir.

Le jeune papa et mari passionné des communications en Église vous dit au revoir et vous garde dans ses prières.

Faisons chacun notre part pour faire de notre monde une louange au Créateur.

Une lettre pastorale percutante…

Tel que mentionné dans le Zoom de ce soir, les paroisses de la Nouvelle-Écosse ont partagé hier une lettre pastorale de Mgr Anthony Mancini, archevêque d’Halifax, administrateur apostolique du diocèse de Yarmouth et d’Antigonish. Ce dernier rôle lui incombe depuis le retrait volontaire de l’ancien évêque de l’endroit, Raymond Lahey, maintenant accusé de possession de porno juvénile.

Une lettre touchante que je vous invite à lire dans son intégralité.

Notes : Deux nouvelles ont été annoncées dans un communiqué émis en fin de journée par le bureau de Mgr Mancini. Des ressources humaines compétentes seront mises à la disposition de tous ceux et celles qui pourraient être perturbées par cette récente inculpation de Mgr Lahey, spécialement les victimes d’abus sexuels. La forme du programme sera annoncée sous peu. De plus, il a confirmé que l’ancien évêque d’Antigonish n’avait pas demandé à ce que son diocèse couvre ses frais juridiques. S’il le demandait, sa demande serait déclinée.